#

QWL6gJ77i4KWwM64eBJLEe5b4kOVnRxvLnCNCCSe99nFHPe7B076NFPl3GoDMXEx

QWL6gJ77i4KWwM64eBJLEe5b4kOVnRxvLnCNCCSe99nFHPe7B076NFPl3GoDMXEx dans actualités

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


QWL6gJ77i4KWwM64eBJLEe5b4kOVnRxvLnCNCCSe99nFHPe7B076NFPl3GoDMXEx dans les livres blancs


QWL6gJ77i4KWwM64eBJLEe5b4kOVnRxvLnCNCCSe99nFHPe7B076NFPl3GoDMXEx dans les conférences en ligne


QWL6gJ77i4KWwM64eBJLEe5b4kOVnRxvLnCNCCSe99nFHPe7B076NFPl3GoDMXEx dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 janv. 2015
  • |
  • Réf : BN3561

Cycle du combustible des réacteurs nucléaires : de la 3e à la 4e génération

 » moyenne assemblage dépasse 12 % au 4 e  tour de recyclage et atteint 11,6 % au 3 e tour de recyclage... transmutation des actinides mineurs dans les systèmes de 4 e génération »  [BN 3... pour évaluer les modes de gestion du combustible dans un cycle de 4e génération L'évaluation d'une solution... séjourne 4 à 5 ans dans le réacteur ; l'aval du cycle pour le parc de réacteurs en France...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires : RECHERCHE ET INNOVATION
  • |
  • 10 août 2017
  • |
  • Réf : IN304

Dérivés du 4-spirobifluorène

,76 eV pour 4,3’-(SBF) 2   CUI (L.-S.), XIE (Y.-M.), WANG (Y.-K.), ZHONG (C.), DENG (Y.-L.), LIU (X... ont des états triplets de 2,44 eV pour le vert  SEO (J.H.), HAN (N.S.), SHIM (H.S.), KWON (J.H.), SONG (J.K... .-S.) - * , le trimère 2,7,4’-(SBF) 3   JIANG (Z.), YAO (H.), ZHANG (Z.), YANG (C.), LIU (Z.), TAO (Y.), QIN (J... .), QIN (J.), MA (D.) - * , 4,4’-(SBF) 3   , 4,4’-(SBF) 4   , 4,4’-(SBF) 5 ( λ max  : 374 nm...

Les articles Recherche et Innovation présentent des technologies en cours de développement, émergentes, qui n'ont pas encore atteint leur pleine maturité pour un développement industriel mais sont prometteuses.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • Réf : TBA1032

Pratique du calcul de structure par logiciel

  G (en kN/m 3... . TBA1030 Chap. 4, Tab. 5 et 6). Dans le premier cas... de 5,40 m et 4,40 m ( cf .  Fig. 5... qu’il suffit de générer les files « 1 », « 2 », « 3 », « 4 »..., jusqu’à la file « 6 » incluse pour pouvoir...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 10 août 2011
  • |
  • Réf : 0108

Déterminer les produits à mesurer dans l'air des lieux de travail et à quelle fréquence

Après avoir défini succinctement les notions de valeurs limites d'exposition professionnelle, cette fiche vous permettra de repérer parmi les substances composant les produits que vous manipulez quelles sont celles qui nécessitent une mesure de l'exposition du personnel.

Les différents types de contrôles réglementaires sont précisés ainsi que leur périodicité pour les divers types de valeurs limites, qu'elles soient :

  • réglementaires contraignantes pour les agents chimiques cancérogènes, mutagènes ou reprotoxiques de catégorie 1 et 2 selon la DSD (1A et 1B selon le règlement CLP) ;
  • réglementaires contraignantes pour les autres agents chimiques dangereux ;
  • indicatives (réglementaires ou non).

Vos obligations de contrôle pour d'autres types d'agents chimiques sont également précisées.

Les fiches pratiques répondent à des besoins opérationnels et accompagnent le professionnel en le guidant étape par étape dans la réalisation d'une action concrète.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 06 mars 2015
  • |
  • Réf : 1413

Validation de la robustesse d’une méthode analytique par plan d’expériences

La robustesse d’une méthode d’analyse est une mesure de sa capacité à supporter sans conséquence de petites variations des paramètres internes à la méthode (pH, débit…). Il s’agit de variations de l’ordre de grandeur de celles qui pourraient se produire lors de la mise en application de la méthode en conditions normales d’usage. La robustesse permet donc d’évaluer la fiabilité d’une méthode dans ses conditions d’usage de routine.

Plusieurs guides de référence sont mis à la disposition des qualiticiens pour la validation de méthodes analytiques. Les travaux de la Commission d’harmonisation internationale (ICH pour International Conference Harmonisation) avec le guide Q2 (R1) constituent un des documents de référence en la matière. Notons que si la validation de la robustesse n’est pas listée dans les critères obligatoires définis par l’ICH pour la validation d’une méthode analytique, il est notoire que l’étude de la robustesse doit être considérée à une étape appropriée du développement de la procédure d’analyse.

Les fiches pratiques répondent à des besoins opérationnels et accompagnent le professionnel en le guidant étape par étape dans la réalisation d'une action concrète.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 03 avr. 2015
  • |
  • Réf : 1420

La méthode du profil d’exactitude

Vous êtes dans un laboratoire d’analyse physico-chimique et/ou biochimique. De toute part vous entendez qu’il faut valider les méthodes que vous développez pour que l’utilisateur final puisse avoir confiance dans les résultats que vous produisez ou que l’auditeur Cofrac ne conclut pas à une non-conformité. Car c’est avec l’introduction des systèmes d’assurance qualité dans les laboratoires, principalement les bonnes pratiques de laboratoires et l’accréditation, que l’étape de validation est devenue obligatoire.

Les fiches pratiques répondent à des besoins opérationnels et accompagnent le professionnel en le guidant étape par étape dans la réalisation d'une action concrète.


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !