#

TIC

TIC dans actualités

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


TIC dans les livres blancs


TIC dans les conférences en ligne


TIC dans les ressources documentaires

  • Article
  • |
  • 10 févr. 2017
  • |
  • h6040

Introduction au Big Data

L’objet de cet article est de cerner ce terme Big Data ou mégadonnées. Dans un premier temps, les mégadonnées sont caractérisées au travers du modèle des 3V étendu au 5V. La problématique des mégadonnées est distinguée de celle de l’informatique décisionnelle. Les enjeux économiques et sociétaux associés aux mégadonnées sont abordés en présentant différents exemples d’usage relevant de différents domaines d’activité. Sont ensuite introduites différentes grandes méthodes et techniques associées au stockage et à l’exploitation/analyse de ces mégadonnées.

  • Article
  • |
  • 10 août 2016
  • |
  • te5372

HEVC (H.265) format de compression vidéo

Cet article décrit le format de compression vidéo numérique, HEVC (High Efficiency Video Coding) également appelé H.265. Après une courte histoire de son développement, on rappelle les principes de la compression numérique MPEG des images vidéo. Les principaux concepts du format HEVC sont ensuite détaillés, ainsi que les outils mis en œuvre dans la chaîne de codage. Après une présentation des profils et niveaux offerts par  la norme, les performances sont illustrées par les résultats de tests. Enfin les principaux domaines d’applications et les concurrents de HEVC sont évoqués.

  • Article
  • |
  • 10 août 2016
  • |
  • te7538

Technologies des contenus numériques : distribution et diffusion

Cet article complète le volet des technologies nécessaires à la transmission des contenus numériques en détaillant successivement la distribution (accès fixe, mobile cellulaire ou sans fil à Internet, réseau géré ou ouvert…) et la diffusion (télédiffusion, radiodiffusion…) des contenus numériques. Les caractéristiques des différentes normes en vigueur sont présentées dans des tableaux synthétiques. 

  • Fiche
  • |
  • 06 mars 2015
  • |
  • 0830

Principe de la méthode Kanban

Les contraintes auxquelles sont confrontées les entreprises actuellement, qu’elles soient dans les domaines de la production de série, du stockage ou du commerce type hypermarché, imposent de maîtriser les flux de produits et d’informations, ainsi que les niveaux de stock de produits et pièces. La finalité est de disposer d’un volume de pièces à fournir aux postes de production ou vente, proportionnel à un cycle défini à l’avance, et de facto, maîtriser les coûts liés à cette activité. Un des outils à notre disposition est la méthode Kanban, issue du principe « Just In Time » du Toyota Production System, outil développé dans les années 1950 et toujours utilisé de nos jours, associé à de l’identification et étiquetage moderne.

Amélioration des performances, Certification ISO 9001, Management intégré...

  • Fiche
  • |
  • 22 août 2012
  • |
  • 0849

Identifier les obligations du donneur d’ordre ou de l’entreprise principale

Vous avez confié l’exécution de prestations à une autre personne, et vous vous interrogez sur l’étendue de vos obligations.

Deux obligations principales sont à votre charge :

  • dans le cadre d’une sous-traitance de marché : déclarer la sous-traitance au maître d’ouvrage et faire agréer par celui-ci les conditions de paiement du sous-traitant ;
  • quel que soit le type de sous-traitance, payer le prix dû au sous-traitant.

Un outil incontournable pour comprendre, agir et choisir- Nouveauté !

  • Fiche
  • |
  • 14 nov. 2012
  • |
  • 1082

Les outils de visualisation (carto, mapping, etc.)

Les outils de visualisation ont acquis depuis trois ans une grande popularité auprès des geeks et des journalistes et, plus récemment, auprès des entreprises, innovantes tout d’abord, qui ont vu dans ces outils de nouvelles opportunités de développement économique, pour se diffuser ensuite peu à peu dans les autres secteurs.

Google, pour ne citer que cette entreprise, participe à cet engouement et offre une palette d’outils très intuitifs laissant à penser que le caractère intuitif suffit, ce qui est une erreur. Cette apparente simplicité cache une incroyable complexité des process. La multiplicité des outils et les choix technologiques brouillent encore plus les cartes.

L’envie est légitime de réaliser de beaux graphiques, supports de communications percutants ou de tableaux de bord sur des supports mobiles, dans des délais toujours plus courts et auprès de destinataires toujours plus nombreux, exigeants et divers. Mais ces exigences de performances, de simplicité et d’universalité placent le producteur de données dans une position toujours plus délicate et le confronte à des choix de plus en plus difficiles. C’est pourquoi, il est important de :

  • définir quelle cartographie il faudra choisir selon son usage ;
  • savoir quelles données doivent être cartographiées ;
  • connaître leurs destinataires ;
  • contrôler leur qualité.


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !