#

Energie renouvelable

Energie renouvelable dans actualités

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


Energie renouvelable dans les livres blancs


Energie renouvelable dans les conférences en ligne


Energie renouvelable dans les ressources documentaires

  • Article
  • |
  • 10 juil. 2016
  • |
  • be7910

Énergie et climat

La progression continue de la demande d’énergie se traduit par une hausse constante de la teneur en CO2 dans l’atmosphère, du fait que la plus grande partie de la fourniture d’énergie primaire est assurée par des combustibles fossiles. Le CO2 ainsi émis est un gaz à effet de serre qui représente la principale cause de réchauffement climatique. Du fait que la transition énergétique ne pourra pas être achevée rapidement, il va falloir mettre en œuvre un ensemble de moyens pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Ceci va exiger un effort important et ne pourra s’effectuer à l’échelle mondiale que dans le cadre d’un accord international. L’Union Européenne est la région du monde la plus engagée pour atteindre les objectifs escomptés.

  • Article
  • |
  • 10 avr. 2016
  • |
  • be8550

Biocarburants

Les biocarburants sont utilisés essentiellement dans le transport terrestre. Les cadres français et européens de ce développement sont évoqués. Les principaux biocarburants  sont passés en revue, ainsi que ceux en développement ou encore peu utilisés, avec les matières premières et procédés de production associés. Les pratiques et conditions d’utilisation des biocarburants sont détaillées pour quelques grands pays consommateurs, avec des retours d’expérience de biocarburants sur différents types de véhicules. Enfin, la question de leurs bilans énergétiques et gaz à effet de serre est abordée.

  • Article
  • |
  • 10 févr. 2015
  • |
  • re234

Électrolytes polymères pour les batteries au lithium métal

Pour les applications nécessitant le stockage et la conversion de grandes quantités d'énergie telles que le véhicule électrique et les énergies intermittentes renouvelables, des batteries présentant à la fois une grande densité d'énergie (kWh/kg), un coût faible (euros/kWh), une grande sécurité et une longue durée de vie sont nécessaires. Parmi les différentes technologies en développement, les batteries « tout solide » lithium métal polymère sont particulièrement prometteuses. Les verrous de cette technologie portent sur l'utilisation du lithium métal à l'électrode négative et sur le développement d'un électrolyte polymère permettant un fonctionnement à température ambiante. Les différentes stratégies développées portant sur les électrolytes polymères secs, électrolytes plastifiés, électrolytes gélifiés, électrolytes caoutchouteux sont présentés dans cet article.

  • Fiche
  • |
  • 25 févr. 2016
  • |
  • 0425

Pensez cycle de vie pour reconcevoir produits et services

« L’éco-conception est un enjeu national porté par la Direction générale de la compétitivité de l’industrie et des services (DGCIS), l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), les Chambres de commerce et d’industrie (CCI) et qui fait partie des investissements d’avenir pour le développement des entreprises françaises » (Extrait de la mission « Compétitivité durable des entreprises » de la DGCIS de 2011). La Loi de finances rectificative n° 2010-237 du 9 mars 2010 (Grand emprunt - Investissements d’avenir) a ouvert ainsi 250 M€ pour financer l’action « économie circulaire » qui inclut l’éco-conception. Derrière ces effets d’annonce, la conception durable (terme plus général qu’éco-conception) ou encore l’éco-innovation des biens, des produits et des processus s’avèrent être une orientation capitale pour la planète ainsi que pour notre pays. C’est également devenu un des objectifs de compétitivité majeur des entreprises de production de biens et de services, et une thématique de recherche importante des laboratoires universitaires.

La conception durable se définit, quand on se réfère à la définition originale de la durabilité, comme la conception d’un bien, d’un service ou d’un processus ayant des caractéristiques « soutenables ». Depuis quelques années, la conception durable bouleverse déjà considérablement les industries de biens et de services. Cette fiche repère a pour objectifs :

  • d’énoncer les enjeux et les grands principes de la conception durable de produits, services, procédés et organisations comme l’économie circulaire et la comptabilité des impacts environnementaux sur un cycle de vie ;
  • de proposer six axes de progrès en éco-innovation ou conception durable.

Méthodes, outils, pilotage et cas d'étude

  • Fiche
  • |
  • 06 avr. 2012
  • |
  • 0860

Intégrer des matières plastiques issues de ressources renouvelables : additivation des biopolyesters

Vous souhaitez faire évoluer vos produits en incorporant des matières plastiques issues de ressources renouvelables dans votre gamme. Cette démarche forte d’éco-conception requiert votre plus grande attention, la formulation de ces matières premières étant loin d’être aussi maîtrisée que celle de leurs équivalents issus de ressources fossiles, tels que les polyoléfines. Hormis pour les applications bien identifiées, tels que les films de paillage, les sacs de caisse ou les services de couverts jetables, il est probable que vos fournisseurs doivent développer en partenariat une formulation adaptée à votre application. Vous êtes l’expert sur lequel le fournisseur s’appuiera pour répondre à vos attentes.

La vocation de cette fiche pratique est de vous donner quelques clés vous permettant d’identifier les principales difficultés que vous risquez de rencontrer lors de l’intégration de ces matières innovantes afin de mieux cibler vos besoins et échanger avec vos fournisseurs.

Remarque

Cette fiche se focalise sur les biopolyesters (polyesters compostables issus de ressources renouvelables) et ne s’attardera pas sur les plastiques issus de ressources renouvelables identiques aux plastiques base pétrole (bio PET, bio PE, bio PP), ces matières étant formulées à l’identique.

Un outil incontournable pour comprendre, agir et choisir- Nouveauté !

  • Fiche
  • |
  • 24 sept. 2014
  • |
  • 1369

La méthode Multi-Énergie

En cas d’inflammation d’un nuage de gaz dans sa plage d’inflammabilité, c’est-à-dire que si la concentration de gaz dans l’air se situe entre la limite inférieure d’inflammabilité (LII) et la limite supérieure d’inflammabilité (LSI), il sera observé un phénomène dit de feu de nuage (flash fire). Ce feu de nuage générera des effets thermiques et des effets de surpression. Dans le cadre des études de dangers, les effets de surpression associés au phénomène de feu de nuage sont généralement estimés à l’aide de la méthode Multi-Énergie.

180 fiches actions pour auditer et améliorer vos réponses aux obligations relatives aux installations classées pour la protection de l'environnement


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !