#

Metallurgie

Metallurgie dans actualités

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


Metallurgie dans les livres blancs


Metallurgie dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 juin 2017
  • |
  • Réf : M3025

Formage des métaux à grande vitesse

Les procédés de mise en forme à froid des métaux mettent en jeu des vitesses de déformation de plus en plus élevées pour gagner en productivité. L'étude par simulation numérique de ces procédés requiert donc une parfaite connaissance du comportement plastique du matériau en fonction de la température et de la vitesse de déformation. Cet article présente une approche expérimentale adaptée pour identifier les paramètres décrivant la loi de comportement et prenant en compte les grandes vitesses de déformation. Les essais de compression dynamique au moyen d'une masse tombante et à différentes températures se révèlent très pertinents pour décrire ce comportement mécanique à grande vitesse.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 nov. 2016
  • |
  • Réf : M3666

Application des systèmes d’aide à la décision aux processus de forgeage

Cet article présente l’architecture de systèmes d’aide à la décision retenu dans le cadre du forgeage. Une première illustration de la mise en œuvre de ces systèmes est faite sur la proposition de gammes de forgeage compatibles avec les ressources disponibles et leurs capabilités. Cela permet d’évaluer la faisabilité et d’effectuer assez rapidement des propositions technico-économiques. Une seconde illustration montre quels paramètres du processus il est judicieux de mettre sous surveillance pour garantir une meilleure maîtrise du processus. Cela permet de déceler, en temps réel et sans mesure sur les pièces, les dérives qu’il est nécessaire de corriger avant de conclure à un rebut.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 oct. 2017
  • |
  • Réf : M45

État métallique

Soumis à une contrainte, un solide cristallin, par exemple un solide métallique, se déforme de manière réversible tant que la contrainte appliquée est inférieure à une valeur critique, dite limite élastique, ou limite d’élasticité. Au-delà de cette contrainte critique, la déformation cesse d’être réversible : une déformation, dite déformation plastique, subsiste après suppression de la contrainte. Le solide finit par se rompre lorsque l’on poursuit la déformation. La ductilité définit l’aptitude à tolérer une déformation plastique importante, elle dépend à la fois de la nature du matériau et du type d’essai. Il est possible, par exemple, de réduire par laminage en plusieurs passes, un bloc métallique dont les dimensions sont de l’ordre du mètre à une plaque dont l’épaisseur est de l’ordre de la fraction de millimètre, soit une déformation de l’ordre de 10 3 , alors qu’en traction uniaxiale, il est difficile d’atteindre une déformation à la rupture supérieure à 1. L’étude de la déformation plastique a sans doute eu pour origine le souci de maîtriser le formage et l’utilisation des métaux, et plus généralement des matériaux. De ce fait, elle a été longtemps empirique et ce n’est que depuis quelques dizaines d’années qu’ont été élaborés les concepts nécessaires à la compréhension des phénomènes physiques se produisant lors des écoulements plastiques. Pour les solides cristallins, auxquels nous nous limiterons dans cet exposé, les mécanismes de base sont assez bien compris, mais la dynamique des écoulements est mal connue, et constitue actuellement un axe de recherche très actif. Dans cet article, nous nous proposons de décrire aussi simplement que possible les mécanismes mis en jeu lors de la déformation plastique des métaux, et plus généralement des solides cristallins. Au paragraphe  2 , nous analysons les mécanismes de déformation d’un point de vue structural ; le paragraphe  3 décrit les aspects généraux des écoulements plastiques. Des exemples précis sont donnés au paragraphe  4 . Le paragraphe  5 analyse l’état de contrainte dans un solide déformé plastiquement. La plasticité des polycristaux est analysée au paragraphe  6 , suivi d’une brève conclusion. Le lecteur trouvera en fin d'article un tableau des symboles et des abréviations utilisées.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 07 avr. 2012
  • |
  • Réf : 0810

Devez-vous mesurer ou contrôler votre produit ?

Cette fiche vous permettra de faire la différence entre les différents outils métrologiques, afin de disposer du moyen de contrôle ou de mesure le plus approprié pour le contrôle qualité de votre produit.

Comment déterminer le type de contrôle ou de mesure à mettre en œuvre pour votre produit ?

Les points suivants seront abordés :

  • Quelle est la différence entre mesure et contrôle ?
  • Pourquoi mesurer ou contrôler ?
  • Comment savoir si mon produit fera l’objet de contrôles réglementés ?
  • Quels sont les moyens de mesures ?
  • Quel type de contrôle dois-je mettre en œuvre ?

Un outil incontournable pour comprendre, agir et choisir- Nouveauté !

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 07 avr. 2012
  • |
  • Réf : 0811

Identifier vos besoins en termes de mesures et de contrôle

Cette fiche a pour but de vous informer sur la mise en place de contrôles liés à une activité nouvelle. Elle vous permettra de faire un tri des mesures et contrôle, ainsi que des moyens à mettre en œuvre pour acquérir un système viable de la qualité de votre produit.

Via une méthode générale, cette fiche vous aidera dans le ciblage des différents contrôles possibles ou obligatoires en fonction du domaine d’activité dans lequel vous évoluez. Nous évoquerons les points suivant :

  • où trouver les obligations légales de contrôle vous concernant ;
  • le type de production et les moyens de contrôle adaptés ;
  • en quoi la cible et l’usage de votre produit influent-ils sur le contrôle ;
  • comment faire votre veille.

Un outil incontournable pour comprendre, agir et choisir- Nouveauté !

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 29 juin 2013
  • |
  • Réf : 1253

La soudure des thermoplastiques par air chaud avec apport de matière externe

Vous devez assembler deux thermoplastiques, des plaques, des tubes, des membranes souples…

Vous recherchez une soudure avec un apport externe de matière pour accroitre la résistance mécanique de votre ensemble.

La technologie de soudure par air chaud avec un apport externe de matière est simple et économiquement accessible à tous ; elle peut être une solution pour la réalisation de :

  • cuves, récipients et tous les ensembles chaudronnés ;
  • revêtements souples étanches et en bout à bout.

Nous vous guiderons pour que vos choix se portent sur :

  • le bon matériel ;
  • les matériaux adéquats ;
  • un environnement favorable ;
  • la possibilité de qualifier vos soudeurs et vos modes opératoires de soudage.

Cette fiche est la suite de La soudure des thermoplastiques par air chaud sans apport de matière externe. Reportez-vous directement à cette fiche pour les bases et le principe de la soudure par air chaud. Nous ne traitons ici que le cas spécifique de l’apport externe de matière avec un chalumeau à air chaud ou une extrudeuse à cordon chaud.

Un outil incontournable pour comprendre, agir et choisir- Nouveauté !


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !