#Impression 3D

Retour

#Impression 3D dans actualités

Remodeler un objet imprimé en 3D pour rattraper des erreurs

Décryptage

21 février 2017

Remodeler un objet imprimé en 3D pour rattraper des erreurs

De la maquette, au prototype en passant par la pièce de fabrication, les technologies de fabrication additive sont de plus en plus appréciées dans l’industrie. Ce sera encore plus le cas après la découverte du MIT.

Conférences Rendez-Vous Carnot 2016 : La fabrication additive dans les PME

En ce moment

23 décembre 2016

Conférences Rendez-Vous Carnot 2016 : La fabrication additive dans les PME

Revivez en vidéo la conférence du mercredi 5 octobre consacrée à « La Fabrication additive dans les PME », présentée par Hélène DETERME, responsable partenariats, institut Carnot Cetim et Jérôme BLANC, ingénieur conception chez 3D&P

Révolution dans les règles de conception : le DMLS

publi-rédactionnel

27 septembre 2016

Révolution dans les règles de conception : le DMLS

Le DMLS (frittage laser direct de métal ) est une technologie de fabrication additive qui recèle un potentiel considérable dans le secteur des dispositifs médicaux.

L'impression 3D va faire évoluer les modes de production

Décryptage

05 août 2016

L'impression 3D va faire évoluer les modes de production

Aujourd'hui, l'impression 3D concerne tous les secteurs et brasse un large éventail d'applications. Dans certains domaines, des procédés industriels permettent de grandes avancées sur le plan technique et scientifique. Son utilisation de plus en plus massive bouleverse certains « business models ».

Fabrication additive, une véritable opportunité pour l’industrie française

publi-rédactionnel

18 mai 2016

Fabrication additive, une véritable opportunité pour l’industrie française

Voitures, barrières de corail, prothèses : chaque jour voit son lot de récits relatant différents progrès majeurs dans le domaine de l’impression 3D.

Proto Labs étend ses services d’Impression 3D avec l’acquisition d’Alphaform AG

publi-rédactionnel

20 avril 2016

Proto Labs étend ses services d’Impression 3D avec l’acquisition d’Alphaform AG

Frittage sélectif par laser (SLS), frittage laser direct du métal (DMSL) et stéréolithographie

Revue du web #88 : les meilleures vidéos high tech du mois

Le meilleur du net

24 février 2016

Revue du web #88 : les meilleures vidéos high tech du mois

Au programme : un objet imprimé en 4D qui change de forme une fois dans l'eau, une chaise robotisée qui se gare toute seule, un smartphone en guise de clés de voiture, le premier vélo imprimé en 3D… Voici les vidéos les plus étonnantes de février 2016 !

Une maison dans l'espace : 6 projets incroyables

En images

17 février 2016

Une maison dans l'espace : 6 projets incroyables

Un hôtel en orbite, une maison sur la Lune, un igloo sur Mars... Ces projets ne sont pas de simples lubies d'ingénieurs créatifs. Alimentées par l'énergie solaire, imprimées en 3D et capables de faire face à de nombreuses menaces, ces maisons d'un nouveau genre pourraient bientôt faire leur apparition sur toutes les planètes à notre portée. Le village dans l'espace ne relève plus tout à fait de la science-fiction...

Une imprimante 3D qui sculpte du verre fondu

News de science

18 janvier 2016

Une imprimante 3D qui sculpte du verre fondu

Au MIT, l’équipe du Glass Lab a conçu une imprimante 3D qui permet d’obtenir des objets en verre transparent.

Une maison dans l'espace : 6 projets incroyables

En images

17 février 2016

Une maison dans l'espace : 6 projets incroyables

Un hôtel en orbite, une maison sur la Lune, un igloo sur Mars... Ces projets ne sont pas de simples lubies d'ingénieurs créatifs. Alimentées par l'énergie solaire, imprimées en 3D et capables de faire face à de nombreuses menaces, ces maisons d'un nouveau genre pourraient bientôt faire leur apparition sur toutes les planètes à notre portée. Le village dans l'espace ne relève plus tout à fait de la science-fiction...

Une imprimante 3D qui sculpte du verre fondu

News de science

18 janvier 2016

Une imprimante 3D qui sculpte du verre fondu

Au MIT, l’équipe du Glass Lab a conçu une imprimante 3D qui permet d’obtenir des objets en verre transparent.

#impression 3D Dans les articles et les fiches des ressources documentaires

Référence 0021

Avant de pouvoir être exploitées, les installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE) nécessitent une autorisation préfectorale. Pour l’obtenir, le pétitionnaire devra donc déposer une demande en bonne et due forme.

La lettre de demande qui accompagnera l’ensemble des pièces du dossier permettant au préfet de statuer devra comporter toutes les informations nécessaires pour :

  • bien identifier le demandeur ;
  • localiser le projet ;
  • connaître les activités projetées à partir des matières premières utilisées et des procédés de fabrication ;
  • classer l’établissement au titre des ICPE.

Afin d’effectuer votre demande d’autorisation, vous devrez solliciter par courrier le préfet du département siège de l’implantation de votre projet.

Référence 1139

Durant un projet industriel, depuis le démarrage jusqu’à la mise en production (s’il s’agit d’un produit) ou à la mise à la disposition des utilisateurs (s’il s’agit d’un service), l’entreprise se préoccupe de la performance économique.

Il est toujours difficile de se faire une idée de cette performance : pour effectuer un calcul par la méthode du « prix de revient », il faut un très grand nombre de données (matières incorporées, temps opératoires, amortissement du matériel, etc.), qui ne sont disponibles uniquement quand le projet est presque terminé.

Il existe cependant des méthodes qui ont le mérite de nécessiter beaucoup moins d’information. Ces méthodes, notamment statistiques, exploitent la « mémoire » de l’entreprise, capitalisée au cours de son histoire industrielle, et permettent notamment de prévoir et de maîtriser la performance économique du projet.

Référence 1534

L’analyse des parties prenantes est habituellement effectuée en se concentrant sur les parties prenantes internes et externes impactant le projet ou impactées par le projet. Or, la complexité des projets fait qu’il existe un nombre très élevé de parties prenantes potentielles. Toutes ne seront pas retenues en tant que telles dans le projet. Le choix doit se faire en fonction de la pertinence. Les critères de sélection habituellement utilisés sont l’intérêt et le pouvoir.

Ces critères sont certes utiles, mais dans la pratique ils s’avèrent trop simplistes. Une des conséquences de critères trop simplistes est que l’organisation projet se concentre sur ce qui facilite et réduit la complexité là où elle est particulièrement nécessaire. La restauration de cette complexité se fait donc par un travail sur la position de l’organisme en charge du projet. Elle doit lui permettre de prendre conscience de ses propres critères, de ses propres forces et faiblesses, de ses points aveugles, de sa représentation du monde et de ce qui est important à ses yeux.

En effet, ces aspects influencent fortement le processus de sélection des parties prenantes. Le risque est donc que la sélection se fasse de façon partiale. Or, l’oubli d’une partie prenante pertinente a des impacts majeurs sur le projet.

Il est donc important de préparer l’analyse des parties prenantes par une réunion destinée à répondre aux questions suivantes :

  • Quels sont les critères de sélection des parties prenantes ?
  • Comment ces critères sont-ils liés à notre propre vision de ce qui est important ?
  • Que risquons-nous de ne plus percevoir en appliquant ces critères ?
Référence ag115
L’industrie 4.0 vise la numérisation de l’usine. Mais aussi les nouvelles pratiques des « makers » s’inventent avec des formes de « débrouille » économique. Ils agissent avec des machines 3D de faible coût et exploitent les logiciels libres : alors, chacun avec un bon design peut utiliser des données numériques pour réaliser un objet. Ils s’appuient sur des principes d’économie ouverte qui reposent sur des contributeurs ne cherchant pas en premier lieu un profit immédiat et participent, souvent via des Fab-Labs, à l’attractivité des technologies 3D. On montre pourquoi et comment l’impression 3D favorise ce mouvement de cyberculture, avec des liens scientifiques, technologiques et commerciaux, possiblement conflictuels, avec les milieux plus traditionnels de la fabrication additive.
Référence bm7017
La Fabrication additive (FA) a pris une ampleur considérable depuis quelques années. Le passage progressif des activités de prototypage vers celles de fabrication directe de pièces fonctionnelles remet en cause les méthodes de conception et de fabrication traditionnelles, fondées sur les procédés conventionnels. Cet article fait le point sur les différentes technologies de FA et leurs champs d'utilisation tout au long du cycle de vie du produit. Les diverses applications industrielles sont décrites au travers d'exemples issus de secteurs technologiques de pointe.
Référence bm7900
La fusion laser sélective de lit de poudres métalliques est une technique de fabrication additive qui permet la réalisation de pièces complexes jusqu'à de moyennes séries pour des secteurs industriels variés comme l’industrie médicale ou l’aérospatiale. Afin de tirer le meilleur parti de cette technologie, il est nécessaire de l’intégrer dans une chaîne de valeur complète allant de la conception aux post-traitements. Cet article traite de cette chaine de valeur. Après une décennie d’existence commerciale, cette technologie évolue vers un cadre normatif en cours de construction au niveau mondial.

#Impression 3D Dans toutes les offres de ressources documentaires

#Impression 3D dans formation

#Impression 3D dans conseil

#Impression 3D dans traduction technique