Conférences en ligne : direct et replay

Matériaux, Biotech & chimie REPLAY

Impression 3D : y aura-t-il un futur à la hauteur des promesses ?

Mardi 25 Septembre 2018 De 15h00 à 16h00

Vous souhaitez partager cette conférence en ligne ?   

Facebook Twitter Linkedin

Avec des taux de croissance supérieurs à 20 %, l’impression 3D se développe de manière quasi-exponentielle et a maintenant sa place dans nombre d’industries. A l’origine, dans les années 1980, des pionniers ont réalisé des preuves de concepts démontrant les potentialités de l’assemblage par addition de matière à partir de procédés « rustiques » (qui perdurent). De ces essais préliminaires, des recherches ont été engagées pour résoudre les problèmes trouvés lors de ces expériences de base permettant d’atteindre les développements industriels actuels. On est passé d’une idée ou de quelques idées disruptives à une feuille de route d’innovations incrémentales, finalement très fructueuse.
Concevoir, c’est chercher ce qui n’existe pas et pourtant le trouver » (Plaute)….
Aujourd’hui, on s’attaque à de nouveaux défis, à de nouveaux marchés, qu’il s’agisse d’auto-organisation, d’impression 4D ou de bio-printing, pour lesquels il est possible de réaliser des preuves de concept, illustrant des idées, des potentialités. Mais ces ouvertures encore plus prometteuses d’un point de vue économique que la « simple » impression 3D, nécessitent de faire converger des savoirs disjoints pour trouver des chemins maîtrisés d’action répondant aux cahiers des charges industriels. Dans la complication, voire la complexité des problèmes à traiter, les causalités « ordinaires » (telles que celles maîtrisées par les ingénieurs) doivent laisser la place à des aventures épistémologiques et à de nouvelles pratiques interdisciplinaires éloignées des pratiques des chercheurs… Alors, ce futur promis est-il un leurre ? Ou saura-t-on faire sauter les verrous en libérant plus de créativité ?   jean-claude-andre copieIntervenant : Jean-Claude André, ingénieur ENSIC, Docteur en Chimie-Physique et en Physique est Directeur de Recherche au CNRS. Ses activités en recherche sur les interactions lumière-matière ont conduit à plus de 400 publications scientifiques et à 45 brevets dont le premier sur la stéréo-lithographie, le premier procédé d’impression 3D en 1984.