#

Roulement

Roulement dans actualités

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


Roulement dans les livres blancs


Roulement dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 août 1993
  • |
  • Réf : B5380

Roulements à aiguilles

Les différents types de roulements (billes, aiguilles et rouleaux) ne sont généralement pas concurrents mais complémentaires. Les roulements à aiguilles sont caractérisés par l’utilisation d’éléments roulants de faible diamètre et de grande longueur . Ils sont d’un encombrement faible pour une aptitude aux charges élevée (figure  1 ) et leur utilisation s’est considérablement développée au cours de ces dernières années. De types radiaux, axiaux ou combinés, ils trouvent leur place dans tous les domaines : automobile (figure  2 ), aéronautique et spatial, robotique et machine-outil, et chaque fois que des performances élevées dans un encombrement limité sont demandées par l’application. Un souci permanent d’amélioration de la qualité et de la fiabilité des produits a mené les constructeurs à des progrès considérables tant dans le domaine de la conception que dans la fabrication des roulements à aiguilles. Citons notamment les nombreux progrès réalisés dans la fabrication des éléments roulants dont la rigueur géométrique des formes et des dimensions permet des guidages d’une précision sans égale. L’analyse des conditions d’utilisation grâce à des modèles mathématiques de plus en plus fins a permis d’optimiser la conception des roulements et même de l’adapter à des applications particulières. Cela a conduit, par exemple, à la quasi-disparition des couronnes d’aiguilles jointives au profit des cages à aiguilles, d’un montage plus souple tout en assurant un bien meilleur guidage des éléments roulants quelles que soient les conditions d’utilisation. Hormis leur rapport charge/encombrement avantageux, les roulements à aiguilles sont caractérisés par un faible coût . Qu’ils soient usinés dans la masse ou élaborés à partir de composants en tôle emboutie, ils permettent de faire face à tous les besoins : unitaires, petites et moyennes ou très grandes séries. Ils permettent l’utilisation de matériaux adaptés à l’application, tels que les aciers à roulement traditionnels pour traitement à cœur, les aciers inoxydables ou de haute température, ainsi que les feuillards à faible teneur en carbone pour traitement superficiel. Ils peuvent intégrer des fonctions additionnelles diverses telles qu’étanchéité ou pistes de roulement. Ainsi est-il courant de proposer des butées à aiguilles couplées à des plaques traitées. Qu’elles soient additionnelles ou intégrées à l’ensemble, elles évitent l’usinage précis et le traitement des pistes de roulement par l’utilisateur. Le tableau  1 donne à titre comparatif les caractéristiques principales des différents types de roulements à aiguilles.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 avr. 2013
  • |
  • Réf : BM5370

Roulements

Les différents types de roulements sont présentés : roulements à billes, butées à billes, roulements à rouleaux, butées à rouleaux, paliers intégrés. Leur codification, leurs propriétés et leurs variantes particulières sont présentés. Les règles de l'art concernant le montage, les jeux, les précharges, les ajustements et les réglages sont ensuite expliquées. On aborde ensuite les aspects lubrification, entretien et protection des roulements, aspects parfois négligés mais qui conditionnent fortement leur durée de vie opérationnelle.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 oct. 2013
  • |
  • Réf : BM5371

Roulements

Cet article traite en détail des calculs des roulements et butées à billes et à rouleaux. Après avoir précisé les paramètres géométriques internes du roulement, le calcul des courbures permet d'exprimer la pression de Hertz en fonction de la charge normale au contact exercée sur la bille ou le rouleau. Est déduite l'expression de la capacité de charge statique du roulement, et le calcul exact des roulements sous un chargement statique axial, radial ou combiné. L'article présente également le nouveau calcul de durée de vie, incluant les facteurs correctifs, dont le nouveau facteur contamination, conformément à la norme ISO 281/2007.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 08 août 2011
  • |
  • Réf : 0247

Innover pour les personnes en situation de handicap

On compte plus de 500 millions de personnes en situation de handicap dans le monde, en raison de déficiences mentales, physiques ou sensorielles. Avec le vieillissement de la population, ce chiffre augmente et l’intégration sociale de ces personnes devient un enjeu politique majeur.

D’un point de vue industriel, la conception de produits pour personnes en situation de handicap est un secteur à conquérir : il y a actuellement peu d’innovation et peu de concurrence, le marché a un volume important et croissant, et il bénéficie d’incitations règlementaires (ex. : loi du 11 février 2005 en France) et financières (prise en charge d’une partie des coûts par la collectivité). Enfin, la conception pour personnes en situation de handicap étant d’un intérêt social certain, votre entreprise peut en tirer un bénéfice d’image important.

Pour vous insérer avec succès dans le marché des technologies pour l’autonomie, vous devez vous poser les questions suivantes :

  • Quel est votre rôle en tant que concepteur vis-à-vis des personnes en situation de handicap ?
  • Comment concevoir des produits avec succès pour un besoin si complexe ?

Méthodes, outils, pilotage et cas d'étude

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 23 mars 2013
  • |
  • Réf : 1204

La performance économique d’un projet par la valeur ajoutée directe (VAD)

Cette fiche décrit une méthode d’évaluation et de pilotage de la performance économique d’un projet de développement d’un produit et/ou d’un service, basée sur le concept de valeur ajoutée directe (VAD).

Contrairement à la méthode analytique des prix de revient (cf.  fiche Méthodes d’évaluation de la performance économique d’un projet) dont les résultats sont confrontés aux objectifs de prix de vente, et qui nécessite un très grand nombre de données et le recours à des coefficients issus de clés de répartitions des coûts fixes de l’entreprise, la VAD est une approche systémique de l’économie d’un projet, plus simple à mettre en œuvre, et surtout plus efficace, permettant d’en optimiser les résultats.

Un outil incontournable pour comprendre, agir et choisir- Nouveauté !

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 03 oct. 2017
  • |
  • Réf : 1293

Réaliser une étude AMDEC moyen de production

Des défaillances pouvant affecter le fonctionnement du moyen de production, il est nécessaire de mettre en place une méthode d’analyse de la fiabilité afin de les identifier. L’AMDEC est l’une de ces méthodes. À partir de cette analyse, vous serez en mesure d’estimer les risques liés aux défaillances, puis de mettre en place des actions correctives lors de l’exploitation ou de la maintenance du moyen.

Le présent document définit d’une part la méthode d’analyse des modes de défaillance, de leurs effets et de leur criticité, ou AMDEC, et son mode d’application pour les moyens de production et moyens indirectement liés à un système de production. Il vous explique, d’autre part, la méthode pour mettre en œuvre une analyse AMDEC moyen.

Amélioration des performances, Certification ISO 9001, Management intégré...


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !