#

XyW3AOgaynQ0gNkpp0uQ6SsCBqpatYHgebh4xlJArn3B1keMuvtwe4ZVvqK38byk

XyW3AOgaynQ0gNkpp0uQ6SsCBqpatYHgebh4xlJArn3B1keMuvtwe4ZVvqK38byk dans actualités

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


XyW3AOgaynQ0gNkpp0uQ6SsCBqpatYHgebh4xlJArn3B1keMuvtwe4ZVvqK38byk dans les livres blancs


XyW3AOgaynQ0gNkpp0uQ6SsCBqpatYHgebh4xlJArn3B1keMuvtwe4ZVvqK38byk dans les conférences en ligne


XyW3AOgaynQ0gNkpp0uQ6SsCBqpatYHgebh4xlJArn3B1keMuvtwe4ZVvqK38byk dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 avr. 2001
  • |
  • Réf : AF35

Corps des nombres réels

)  ∀( x , y ) ∈  ,  x  +  y  ∈    et   xy  ∈  . (b)  ∀ x  ∈  , – x  ∈    et   x  –1  ∈  si de plus x ¹ 0. Preuve...  : x  = ( x  –1 )  –1 . Prouvons (g) . Comme xy  + (– x ) y = ( x  + (– x )) y = 0 y = 0, on constate...  + py    p(–x) = –px    (p + q)x = px + qx ; (b) (xy) p  = x  p y  p        (x  –1 ) p  = (x  p )  –1... 1, soit : (On suppose de plus que les éléments neutres 0 et 1 sont distincts). M4...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 févr. 2002
  • |
  • Réf : H3028

Calcul formel avec Maple

 : >[nbsp ]seq(evalf(subs(s,[k[A],k[B],k[C]]),3),s=test); [.365, – 1.94, .365], [– 1.37, .940, – 1.37... pas  ; étant non vide et étant connexe, on peut en conclure que : = ] 0, 1  [ 3 . C.Q.F.D. Visualisons... }),theta=–Pi..Pi): >[nbsp ]plan:=plot3d(subs(R=2.5,r=1,x*r/sqrt(R^2–r^2)),x=–3..3,y=–4..4... ,  r , 0) et Ω 2 (0,  – r , 0). On vérifie d’abord que  : >[nbsp ]simplify([Q1[1]^2+(Q1[2]–r)^2...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • Réf : TBA2710

Données générales sur les calculs de climatisation

. La différence d’enthalpie est de la chaleur sensible Qs avec : 69 kJ – 58 kJ = 11 kJ/kg (3,1 W/kg...  : en Wh : 1 500 × 1,16 = 1 740 Wh ; en kJ : 1 500 × 4,18 = 6 270 k... ,845 m 3 /kg d’air sec, la chaleur spécifique de l’air sec est de 0,34 W/m 3 .K d’air... /kg. La différence d’enthalpie est ici de la chaleur totale (Qt somme de Qs + QI) : 65 – 41 = 24 kJ/kg (6,7 W/kg...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 07 sept. 2012
  • |
  • Réf : 0919

Méthode pour trouver les meilleurs produits par les cartes rough sets

Les idées de projets, comme toutes les données brutes récoltées sur le terrain par votre entreprise, doivent être regroupées et structurées avant d’être utilisées. Cette fiche vous propose d’utiliser une méthode issue de la théorie des Rough Sets (ensembles approximatifs) pour classer vos idées de projets à partir de vos préférences.

Vous désirez savoir comment vous y prendre concrètement :

  • Qu’est-ce que la théorie des Rough Sets ?
  • Comment vous préparer à la méthode préconisée ?
  • Quelles sont les différentes étapes de la démarche ?
  • Exemple d’application sur un cas industriel.

Méthodes, outils, pilotage et cas d'étude

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 06 mars 2015
  • |
  • Réf : 1413

Validation de la robustesse d’une méthode analytique par plan d’expériences

La robustesse d’une méthode d’analyse est une mesure de sa capacité à supporter sans conséquence de petites variations des paramètres internes à la méthode (pH, débit…). Il s’agit de variations de l’ordre de grandeur de celles qui pourraient se produire lors de la mise en application de la méthode en conditions normales d’usage. La robustesse permet donc d’évaluer la fiabilité d’une méthode dans ses conditions d’usage de routine.

Plusieurs guides de référence sont mis à la disposition des qualiticiens pour la validation de méthodes analytiques. Les travaux de la Commission d’harmonisation internationale (ICH pour International Conference Harmonisation) avec le guide Q2 (R1) constituent un des documents de référence en la matière. Notons que si la validation de la robustesse n’est pas listée dans les critères obligatoires définis par l’ICH pour la validation d’une méthode analytique, il est notoire que l’étude de la robustesse doit être considérée à une étape appropriée du développement de la procédure d’analyse.

Les fiches pratiques répondent à des besoins opérationnels et accompagnent le professionnel en le guidant étape par étape dans la réalisation d'une action concrète.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 03 avr. 2015
  • |
  • Réf : 1420

La méthode du profil d’exactitude

Vous êtes dans un laboratoire d’analyse physico-chimique et/ou biochimique. De toute part vous entendez qu’il faut valider les méthodes que vous développez pour que l’utilisateur final puisse avoir confiance dans les résultats que vous produisez ou que l’auditeur Cofrac ne conclut pas à une non-conformité. Car c’est avec l’introduction des systèmes d’assurance qualité dans les laboratoires, principalement les bonnes pratiques de laboratoires et l’accréditation, que l’étape de validation est devenue obligatoire.

Les fiches pratiques répondent à des besoins opérationnels et accompagnent le professionnel en le guidant étape par étape dans la réalisation d'une action concrète.


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !