Le cloud computing au travail : quels avantages ?
25 juin 2013

Le cloud computing au travail : quels avantages ?

Depuis quelques années, il est absolument effarant de voir de quelle manière le cloud computing a changé nos habitudes de travail. Avec lui, notre façon de définir l'informatique et de s'en servir a incontestablement évolué, et les répercussions au bureau sont flagrantes.

Avec le cloud computing, de nombreux avantages s'offrent aux entreprises et aux salariés. Mais ceux que l'on retient généralement sont l'accès à l'information et l'aspect collaboratif. Pour les entreprises, qui se doivent d'être réactives, l'accès à l'information est une priorité. Désormais un employé peut à n'importe quel moment accéder aux données qu'il souhaite, 24 heures sur 24. Il lui suffit juste d'une connexion internet pour se rendre aux ressources logicielles de son employeur.

Dans le cas où celui-ci compte s'avancer dans son travail, il pourra ainsi se connecter de chez lui ou bien n'importe où ailleurs. En cela, le cloud est une petite révolution car il modifie nos pratiques de travail. Cette évolution va de pair avec l'essor des tablettes et autres smartphones. Par ses deux outils, le cloud prend toute sa mesure. Nous n'avons jamais été autant mobiles, autant flexibles. 

Impossible de ne pas songer au cloud computing sans aborder l'aspect collaboratif. Car il s'agit d'un merveilleux outil de collaboration qui permet aux salariés d'œuvrer ensemble, dans un but commun. Les salariés peuvent travailler sur un même document en temps réel sans le souci de la distance et synchroniser leurs actions sans perte de temps. Avec la mutualisation des données via le cloud computing, des collaborateurs situés dans différentes régions du monde gagnent ainsi un temps précieux en ne s'échangeant plus une quantité faramineuse de mails. Ce qui a pour effet direct de diminuer le flux d'e-mails.

En prime, le salarié n'a pas à surveiller la mise à jour des logiciels. Un cadre de travail en somme plus favorable à l'émergence de solutions ou d'idées, moins stressant. La clé de cette réussite se situe donc dans le partage et dans l'allégement de certaines contraintes informatiques. 

De la même manière, la gestion des données se veut plus efficace. Grâce au cloud, les documents utilisés sont archivés automatiquement là ou autrefois, il fallait impérativement être dans l'entreprise pour l'utilisation et la sauvegarde de ses données. Les salariés ont la possibilité de suivre le déroulement du développement d'un projet, de suivre une réunion en temps réel, de connaître les activités d'un collaborateur...

Aujourd'hui il est devenu familier pour les salariés d'accéder à un service de messagerie dédié à l'entreprise, ou de quelques applications pour gérer les stocks, le programme du personnel, les temps libres, les vacances, l'agenda... La coordination en est améliorée, la maîtrise d'un projet renforcée. Qui plus est, cette méthode de travail dispense bon nombre de trajets, permet un gain de temps et réduit les frais. Pas mal! 

Malgré toutes ces qualités, le cloud computing provoque encore quelque questionnement. Notamment sur l'aspect sécurité des données. En effet, il n'y a pas de système inviolable pour les hackers. Mais ce qui pose le plus problème concerne les relations humaines. Cette virtualisation des données peut causer une déconnexion avec les autres. Ne plus avoir à se déplacer au bureau d'un collègue par exemple pour obtenir une information, revient finalement à se couper physiquement de lui, à rompre le contact humain, pourtant primordial.

Par Sébastien Tribot, journaliste scientifique
 





VOS COMMENTAIRES

Pour publier un commentaire, vous devez être identifié.

Aucun commentaire pour cet article.