Logo ETI Quitter la lecture facile
cristaux-big

Décryptage

8 réactions chimiques incroyables

Posté le par La rédaction dans Matériaux, Biotech & chimie

La chimie offre parfois des réactions spectaculaires. Changements d'état, catalyses, formation de nouvelles substances... tour d'horizon de ces réactions fascinantes.

Le césium explose dans l’eau

Extrêmement réactif, le césium explose au contact de l’eau. Il s’agit d’un métal alcalin : dissous dans l’eau, il produit une solution d’hydroxyde de césium et entraîne un dégagement de chaleur et d’hydrogène qui explose au contact de l’oxygène dissous. La solution devient alors basique (pH > 7). Pour sublimer l’expérience, les auteurs ont rajouté de la phénolphtaléine dans l’eau, un indicateur de pH qui devient rose dans des solutions basiques.

Le sodium crée une explosion dans l’eau

Le césium n’est pas le seul métal alcalin à exploser au contact de l’eau. Vous avez sûrement déjà fait cette expérience en cours de chimie : au contact de l’eau, un petit bout de sodium s’enflamme. Mais des étudiants ont tenté une expérience plus conséquente : en jetant un bloc de sodium dans un lac, l’explosion ne se fait pas longtemps attendre. Au contact de l’eau, le sodium (Na) décompose les molécules d’eau (H2O) et libère du dihydrogène (H2), des ions hydroxyde (OH-) et des ions sodium (Na2+). Cette réaction engendre un grand dégagement de chaleur. Combiné à l’oxgène, le dihydrogrène libéré s’enflamme rapidement et crée une explosion. Mieux vaut donc éviter de faire cette expérience dans un lac naturel…

Le sucre se carbonise en présence d’eau

Lorsque l’on mélange du sucre (saccharose) avec de l’acide sulfurique concentré (H2SO4) , le sucre se déshydrate et se carbonise. Il est donc transformé en carbone et en eau. La réaction de dissolution est la suivante : C12H22O11 -> 12 C + 11 (H2O). On assiste à une forte augmentation de température (due à la dissolution exothermique de l’acide dans l’eau) qui vaporise une partie de l’eau. La transformation est impressionnante et semble donner naissance à un serpent noir qui sort du bécher, d’où son surnom de «Black Snake Experiment».

Créer un serpent du pharaon

Cette expérience est encore plus impressionnante. En enflammant une poudre blanche de thiocyanate de mercure Hg(SCN)2, vous obtenez une grande masse de cendres enroulées ressemblant à des serpents. Ces cendres grandissent peu à peu au milieu d’une petite flamme bleue qui entretient la combustion. Cette expérience dégage des vapeurs toxiques de mercure et ne doit donc pas être testée chez soi.

Plonger sa main dans l’azote liquide !

On vous l’a appris : plongez un corps dans l’azote liquide et il en ressortira cassant comme du verre ! Mais le youtubeur NurdRage a décidé de ne pas se limiter à ces mises en garde. Dans cette vidéo, il plonge sa main dans l’azote liquide et la retire rapidement. Bien que rafraîchie, celle-ci reste entièrement opérationnelle. Cela s’explique par l’effet dit de «Leidenfrost». La surface de la main, ayant une différence de température de plus de 200°C par rapport à l’azote liquide, entraîne l’évaporation instantanée de l’azote. Le gaz ainsi libéré forme une barrière isolante temporaire suffisante pour éviter que sa main ne se transforme en un gigantesque glaçon. Mais attention, cet effet n’est que très limité : laisser la main plus longtemps vous assurerait de la perdre !  A ne pas tester non plus.

La chimie sublimée

Beautifull chemistry dévoile la beauté des réactions chimiques. Grâce à des équipements innovants et filmé en caméra ultra-haute définition, découvrez des réactions chimiques vues au plus près  : déplacement de métal, précipitation, cristallisation, changement de couleur, formation et dégagements de bulles, dégagement de fumée… Plus de vidéos : http://beautifulchemistry.net/

Le zeste d’orange dissout les ballons de baudruche

Avez-vous déjà manipulé un ballon en mangeant une orange ? Si tel est le cas, vous avez peut-être déjà fait cette douloureuse expérience. Le limonène contenu dans le zeste du fruit dissout sur le champs le caoutchouc, entraînant son explosion immédiate.


Zeste d’orange vs Ballons de baudruche par BuzzVid

Le lait précipite le Coca-cola

La réaction explosive entre le coca-cola et un menthos est bien connue. Mais avez-vous  déjà pensé à mélanger le célèbre breuvage avec du lait ? En quelques heures, l’acide phosphorique du Coca-Cola provoque la précipitation des protéines (albumines) présentes dans le lait et entraîne le colorant avec elles. Résultat : le cola devient « café-crème », puis laisse place à un liquide doré et un précipité brunâtre.

Par Matthieu Combe, journaliste scientifique
Pour aller plus loin

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !