Logo ETI Quitter la lecture facile

Décryptage

L’avenir prometteur des Clouds hybrides

Posté le par La rédaction dans Entreprises et marchés

Quel état des lieux pour le Cloud Computing en France ? Grâce à des architectures et des structures de coût plus flexibles, le Cloud Computing est en train de changer l’approche des entreprises concernant les technologies de l’information et les communications.

Il permet de consommer de la ressource IT à la demande, que ce soit en interne (Could Privé), auprès d’un Service Provider (Could Public) ou un mix des deux (Cloud Hybride). Le Cloud hybride semble être, cette année 2013, l’approche privilégiée, comme un compromis entre deux alternatives qui s’opposent.

Aujourd’hui, le Cloud Computing répond beaucoup mieux aux besoins et aux modèles des entreprises, en leur permettant de se concentrer sur leurs activités principales et d’externaliser la plupart des services informatiques.

Le Cloud pour entreprise doit fournir des services professionnels dans des conditions, elles aussi professionnelles, avec par exemple, des engagements sur les niveaux de services (SLA), sur la conformité aux lois de protection des données et des accords d’échange de trafic.

Les entreprises se tournent de plus en plus vers des solutions de Cloud hybride pour réduire leurs coûts, faire évoluer et donner plus de flexibilité à leurs processus métier. Bien qu’elles utilisent les Clouds publics pour les tâches les moins sensibles, les entreprises ont tendance à privilégier les Clouds privés pour leurs tâches vitales.

Les Clouds hybrides, quant à eux, sont conçus pour s’adapter rapidement aux besoins de l’entreprise. Ils constituent, par conséquent, la solution idéale pour appréhender des projets de grande envergure, qui peuvent difficilement être traités en interne.

Les Clouds hybrides peuvent être notamment pilotés de n’importe quel lieu dans le monde, ce qui confère aux entreprises qui souhaitent travailler au-delà de leurs frontières géographiques une réelle flexibilité. En outre, cette infrastructure fournit une connectivité relativement fiable, permettant de retrouver ses éléments dans l’état, même en cas de coupure momentanée.

Combinant les meilleures fonctionnalités des Clouds publics et privés, une infrastructure de Cloud hybride offre sans aucun doute des bénéfices réels aux entreprises qui souhaitent rester à la pointe de leurs secteurs.

En résumé, le Cloud hybride permet de proposer aux entreprises une extension sécurisée de leur réseau interne, pour conserver les systèmes ou données sensibles au sein de l’entreprise, et externaliser naturellement tout ce qui peut l’être, tout en bénéficiant d’une capacité d’adaptabilité, de flexibilité et de scalabilité qu’offre le Cloud.

Néanmoins le Cloud hybride et cette réelle flexibilité ou consommation à la demande, qui doit être comparable au principe de consommation électrique, ne prendra réellement son envol que lorsque le SDN (Software Defined Network) sera largement déployé. Pour offrir un tel niveau de service, et que l’IT devienne un réel « consommable », le réseau doit devenir virtuel et doit surtout être piloté par l’applicatif ou l’orchestrateur de Cloud.

Par Thomas Luquet, Responsable des solutions de convergence Cloud Computing et Datacenters sur la zone EMEA,  NEC Enterprise Solutions

 

Découvrez la formation : 


 

Découvrez notre base documentaire

Management des systèmes d’information 


Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !