#Etalonnage

Retour

#Etalonnage dans actualités

Pour rester fiables : ré-étalonnez-vous

En ce moment

30 mars 2014

Pour rester fiables : ré-étalonnez-vous

Mesurer c’est élaborer une appréciation impartiale de l’ampleur d’un phénomène. C’est donc un exercice de phénoménologie. Pour garantir l’objectivité de cet exercice, le processus de mesure fait appel à des instruments qui nous informent de la dimension relative d’un événement, par comparaison à une norme, un modèle, un étalon.

Mieux nous connaître

10 mars 2014

Maitriser le calcul de l’incertitude sur ses instruments de pesage

#etalonnage Dans les articles et les fiches des ressources documentaires

Référence 0346

Toute mesure est par nature une comparaison à une unité (m, kg, s, a…) qui représente une quantité bien définie et reconnue dans le monde entier. Le raccordement des instruments de mesure consiste à s’assurer qu’ils respectent cette quantité.

Les décisions industrielles s’appuient souvent sur des mesures (acceptation de lots, réglages…). La qualité desdites décisions dépend donc directement de la qualité des résultats de mesure. Le raccordement des instruments, souvent indispensable à cette dernière, est de ce fait une étape indispensable. Il fait l’objet de nombreuses dispositions qui sont reprises dans les exigences du COFRAC pour accréditer les laboratoires réalisant des prestations d’étalonnage. Cette fiche traite des sujets suivants :

  • raccordement, chaîne de traçabilité métrologique ;
  • traçabilité ;
  • étalonnage / vérification ;
  • accréditation COFRAC (ou pas ?) ;
  • périodicité ;
  • surveillance.
Référence 0587

Vous êtes en charge de la qualité dans l’entreprise et vous devez vous assurer de la conformité des produits et/ou services qu’elle produit. Vous travaillez dans un laboratoire de mesure et d’essais et vous êtes impliqué dans la qualité des résultats qu’il produit.

Pour comprendre et agir dans ce sens, vous devez maîtriser non seulement les méthodes mises en œuvre par l’entreprise mais également les notions relatives à l’évaluation des incertitudes liées à la mesure. Le but de cette fiche est de décrire les connaissances minimales nécessaires pour comprendre les processus de mesure et pouvoir, le cas échéant, les améliorer.

Cette fiche traite des notions de répétabilité et de reproductibilité d’une méthode d’analyse ou de mesure.

Référence 1433

Depuis toujours, lorsqu’un laboratoire souhaite garantir les résultats d’un processus de mesure, il fait régulièrement étalonner ses instruments. Ce principe historique a permis de créer et d’harmoniser les unités de mesure dans le monde. Il est à la base de la métrologie légale. Cependant, les laboratoires n’ont pas pour objectif de faire de la métrologie légale, et leur problématique tient en quelques mots : ma mesure est-elle adaptée à ce dont j’ai besoin ?

L’objectif de cette fiche est de présenter la mise en œuvre de surveillance en complément de l’étalonnage, pour des laboratoires cherchant à maîtriser leur processus de mesure. Sans être exhaustive, cette fiche décrit différentes méthodes de surveillance possibles que les laboratoires peuvent mettre en œuvre pour réduire les coûts de métrologie tout en réduisant les risques.

Référence r2512
L’objectif  de cet article est de fournir aux utilisateurs de l'échelle de température internationale de 1990, EIT-90, des conseils relatifs à l’évaluation de l'incertitude affectant l’étalonnage et l’utilisation d’un thermomètre à résistance de platine étalon. Ce document se limite aux  sous-domaines de température compris entre le point triple de l’argon (-189,344 2 °C) et le point de congélation de l’argent (961,78 °C). Tous les  paramètres d’influence connus à ce jour affectant soit la réalisation des points fixes de température, soit le thermomètre à résistance de platine étalon, soit la chaîne de mesure de la résistance électrique sont détaillés. Une modélisation du résultat de mesure est développée et un exemple de bilan d’incertitude est proposé à la fin de l’article.
Référence r89
Cet article vise à présenter les accords de reconnaissance signés au niveau des autorités délivrant des reconnaissances ainsi qu'à celles faisant techniquement autorité dans un domaine, comme le BIPM pour la métrologie. Il présente les portées de telle reconnaissance en fonction du domaine ou des méthodes employées et se limite à la reconnaissance des documents d'étalonnages.  Il donne également une procédure simple afin de se protéger de l'abus de marques que certains n'hésite pas à faire afin de vendre leurs prestations, démontrant, s'il le fallait, le besoin pour une compagnie de disposer en interne de compétences techniques afin de valider les risques encourus en termes de production par une compagnie ne traitant que les aspects documentaires et le coût.
Référence sl290
La qualité des résultats d’analyse, outre la formation et l’expérience des analystes, repose sur la validité des méthodes d’analyse et la fiabilité de l’appareillage.  Cet article couvre les points essentiels de la qualification de l’appareillage analytique : exigences réglementaires, terminologie, étapes de la qualification, documentation, et donne des exemples de tests de qualification pour de nombreux appareils d’analyse.  

#Etalonnage Dans toutes les offres de ressources documentaires

#Etalonnage dans formation

#Etalonnage dans traduction technique