Bernard GARNIER

Ingénieur civil de l'École nationale des ponts et chaussées - Consultant, BlueSolutions

  • Article de bases documentaires : R6200 (relu et validé)

    Logo doc&quiz ARTICLE INTERACTIF


    Contrôle actif des vibrations

    Le contrôle actif des vibrations cherche à bloquer la vibration en exerçant une vibration antagoniste créée artificiellement avec des propriétés en miroir, pour rendre nulle leur somme vectorielle. A ce jour, les applications industrielles ont été surtout acoustiques, en particulier pour contrôler le bruit de ventilateurs et le bruit résiduel dans les casques antibruit.

  • Après l’introduction de quelques grandeurs physiques nécessaires à l’approche, cet article expose un certain nombre de méthodes de modélisation des phénomènes vibratoires des structures industrielles, qui viennent soit prédire, soit étayer une approche expérimentale qui reste malgré tout incontournable. Ainsi, pour guider le concepteur, l'installateur et l'exploitant, un ensemble d’outils existent, qu’ils soient conceptuels (méthodes), ou matériels (moyens d'analyse et d'essais). Ces approches qualitatives et quantitatives conduisent à plusieurs schémas de représentation des phénomènes vibratoires : calculs par éléments finis, méthodes énergétiques, schématisation masses-ressorts.

  • Article de bases documentaires : R6190 (relu et validé)
    Vibrations des structures industrielles - Notions de physique des vibrations

    En tant que solides élastiques, toutes les structures et installations industrielles sont sujettes à des vibrations, qu'il s'agisse de celles qu'elles génèrent (force interne oscillante émise par le balourd d’un arbre tournant, l’interaction de dents d’engrenage…) ou de celles qu'elles subissent de la part de leur environnement (force externe oscillante émise par un moteur voisin, l’attache d’une tuyauterie…). Cet article dresse une description qualitative des principaux phénomènes vibratoires, leur propagation et atténuation. Il s’intéresse ensuite aux désordres occasionnés, les effets peuvent dans certains cas être positifs Sont proposées également quelques notions d'acoustique permettant d’apporter réponse aux problèmes de gêne sonore induits par la vibration des structures industrielles.

  • Toute fluctuation de charge, de débit, de vitesse, toute irrégularité de mouvement des pièces d'une installation peut constituer une source d'excitation vibratoire de la structure. Ces perturbations sont susceptibles d'avoir des conséquences plus ou moins importantes sur la sûreté de fonctionnement du bâti, sa tranquillité de marche, sa durée de vie. Dans le cas de constructions industrielles, cela peut également troubler la régularité de la production ainsi que la santé des opérateurs concernés. Pour maîtriser réellement ces vibrations, qu'elles interviennent depuis la phase de projet jusqu'à l'exploitation de la structure, il est nécessaire de connaître les paramètres à prendre en compte ainsi que les modèles de représentation. Ainsi, il est possible d'effectuer des actions correctives soit pour supprimer des vibrations non souhaitées, soit pour remédier à la dégradation de la structure. Cet article présente les techniques à appliquer, ainsi que des cas pratiques pour comprendre les méthodes en situation réelle.

  • Une des fonctions principales d’une suspension de machine est d’absorber les efforts transitoires subis par la machine et d’amortir l’énergie vibratoire en la dégradant en chaleur. Cet article a pour objectif d’aider à la présélection des composants les plus adaptés, pour le découplage et la suspension, parmi la grande diversité des concepts et des formes existant sur le marché, notamment les supports élastiques. C’est ensuite une analyse très précise de l’application recherchée qui déterminera le choix final.