#

Ha

Ha dans actualités

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


Ha dans les livres blancs


Ha dans les conférences en ligne


Ha dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 sept. 1999
  • |
  • Réf : M1645

Revêtements par projection thermique

L’apparition des revêtements par projection thermique date de 1909 avec l’invention de Schoop portant sur la projection de plomb fondu à l’aide d’un vaporisateur, puis de plomb en poudre à travers une flamme. Les premières applications industrielles sont apparues en 1914 dans le domaine militaire (projection d’étain sur la face arrière d’obus), dans celui de l’anticorrosion (dépôts d’aluminium...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 déc. 2005
  • |
  • Réf : M1654

Pulvérisation cathodique magnétron

Cet article détaille le procédé de pulvérisation cathodique magnétron, procédé qui associe l’effet thermique et l’effet mécanique pour l’obtention de la vapeur métallique. Les relations entre les conditions d’élaboration des revêtements de métaux ou alliages et leurs caractéristiques métallurgiques sont établies. Les mécanismes qui prédominent le procédé de pulvérisation cathodique magnétron en c...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 sept. 2010
  • |
  • Réf : M1660

Dépôts chimiques à partir d’une phase gazeuse

Le procédé de dépôts chimiques à partir d’une phase gazeuse a connu, depuis son développement originel, bien des variantes. Les températures d’élaboration ont été abaissées avec l’utilisation de plasma et de lasers comme sources d’énergie. Les rendements de dépôt suite à des techniques de spray ont été augmentés. Les procédés se sont multipliés, isothermes, statiques, dynamiques, basse pression… ...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 22 sept. 2016
  • |
  • Réf : 1536

Introduction au référentiel EFQM

La lettre d’intention de création de la fondation EFQM a été signée le 15 septembre 1988 par les dirigeants de 14 grandes entreprises en présence de Jacques Delors, président de la Commission européenne. Un an plus tard était officiellement fondée l’organisation dont la finalité était de promouvoir le management de la « qualité totale » en Europe de l’ouest, afin de créer un avantage compétitif sur le marché.

L’acronyme « EFQM » désigne à la fois :

  • la fondation créée en octobre 1989, chargée de développer l’EFQM auprès des entreprises, et dont la politique générale (mission, vision, objectifs) s’appuie sur huit concepts fondamentaux ;
  • le « modèle d’excellence : cadre de travail » pour les entreprises ;
  • la méthode d’évaluation RADAR (abréviation de Results, Approaches, Deploy et Assess & Refine). Pour les responsables ou animateurs qualité auxquels s’adresse cette fiche, les finalités du contrôle interne peuvent paraître proches de celles d’une démarche qualité ou d’un système de management de la qualité.

Amélioration des performances, Certification ISO 9001, Management intégré...

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 12 juil. 2016
  • |
  • Réf : 1544

La facilitation pour le chef de projet

Dans les projets, la facilitation a du sens dans différents cas de figure :

  • Les techniques de facilitation sont très utiles dans un environnement caractérisé par des hiérarchies strictes accompagnées de processus de décisions lents. La facilitation va donc permettre de faire gagner du temps tout en respectant les processus de décisions en interne.
  • Elles trouvent aussi leur place quand les réunions incluent un grand nombre de parties prenantes. Ces parties prenantes viennent souvent avec un bagage culturel très différent. Cette situation est propice aux incompréhensions et aux conflits. La facilitation permet de désamorcer le conflit et de focaliser les parties prenantes sur l’objectif du travail en commun.
  • Enfin, les techniques de facilitation sont tout simplement utiles dans les réunions de projet. Elles contribuent notamment à maintenir l’intérêt et la motivation des acteurs.

Le chef de projet souffre souvent du fait qu’il doit investir beaucoup d’énergie dans des réunions insuffisamment efficaces. Il peut donc s’inspirer des techniques de facilitation pour :

  • gagner du temps ;
  • augmenter l’adhésion aux décisions ;
  • alléger sa charge de travail.

Gestion et pilotage du projet : les fiches pour évaluer, planifier, communiquer, capitaliser

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 03 oct. 2016
  • |
  • Réf : 1582

Santé et IdO : des contraintes fonctionnelles aux mises en œuvre pratiques

Les contraintes générales des systèmes d’information se posent de manière particulière s’agissant d’objets qui, pour la plupart, ne disposent que de capacités propres limitées (énergie, mémoire, processeur, communication). Il faut cependant prendre garde : les objets vont eux-mêmes évoluer et gagner en capacité de communication et en intelligence embarquée. De plus, les objets doivent être de taille et de prix réduits. En dernière analyse, si tous les types d’objets peuvent participer à un même service, leurs informations pourront utiliser des canaux plus ou moins protégés. Une fourchette connectée ne justifie pas les mêmes efforts qu’un dispositif implanté, même s’ils participent tous deux à un même service final.

Toutes les clefs pour maitriser la veille technologique


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !