#

Pile électrique

Pile électrique dans actualités

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


Pile électrique dans les livres blancs


Pile électrique dans les conférences en ligne


Pile électrique dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 mai 2002
  • |
  • Réf : D3322

Piles électriques

Le lithium, qui a le potentiel le plus négatif et la plus forte capacité massique des matériaux d’anode solides, est apparu comme le métal permettant d’atteindre les plus hautes énergies massiques dans les piles, lorsqu’il est associé à une cathode de potentiel élevé. Le nombre des différentes piles au lithium est important, car les recherches de cathodes adaptées à l’obtention de bonnes performances a conduit à examiner beaucoup de matériaux. Cette variété des matériaux de cathodes s’explique par la possibilité d’étudier des combinaisons de plusieurs éléments : oxydes ou sulfures de métaux de transition, halogénures, oxyhalogénures, carbones, certains composés organiques, etc. Ces piles, qui ont une cathode soit solide (Li/CuO, Li/MnO 2 , Li/CF x , etc.), soit liquide (Li/SOCl 2 , Li/SO 2 , etc.), et peuvent comporter un électrolyte solide dans certains cas, n’ont pas toutes abouti à des fabrications industrielles importantes. L’utilisation de ces piles est sans cesse croissant, notamment dans les applications portables ou portatives, pour lesquelles la compacité de la source d’énergie est un point crucial. Seules les piles qui ont fait l’objet de fabrications industrielles significatives seront examinées en détail dans ce texte. L’étude complète du sujet comprend les articles : D 3 320 – Piles électriques. Présentation générale ; D 3 321 – Piles électriques. Piles au zinc ; D 3 322 – Piles électriques. Piles au lithium (le présent article) ; D 3 323 – Piles électriques. Piles activables ; Doc. D 3 325 – Piles électriques. Pour en savoir plus.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 mai 2002
  • |
  • Réf : D3323

Piles électriques

L’intérêt des piles activables est leur totale inertie à l’état non activé . Mais ces piles une fois activées devront être utilisées ou alors elles seront irrémédiablement perdues. La famille des piles magnésium-chlorure d’argent, impliquant un contact avec l’eau de mer, a des applications essentiellement liées au domaine maritime. Les piles thermiques (calcium-chromate de calcium et lithium-disulfure de fer), ainsi que les piles plomb-dioxyde de plomb se caractérisent par une activation rapide et sont préconisées pour des systèmes comme les munitions intelligentes, les sièges éjectables ou les airbags. L’étude complète du sujet comprend les articles : D 3 320 – Piles électriques. Présentation générale  ; D 3 321 – Piles électriques. Piles au zinc  ; D 3 322 – Piles électriques. Piles au lithium  ; D 3 323 – Piles électriques. Piles activables (le présent article) ; Doc. D 3 325 – Piles électriques.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 sept. 2008
  • |
  • Réf : J4806

Piles thermiquement activées lithium/disulfure de fer

Les piles thermiquement activées, appelées communément « piles thermiques », sont des piles activables par combustion de composition pyrotechniques. Elles peuvent rester installées à demeure sur les systèmes à alimenter sans perte de capacité par autodécharge grâce à leur totale inertie à l'état non activé. Une fois activées, elles doivent être utilisées immédiatement mais ne peuvent pas être réutilisées. Cet article est entièrement consacré à la description du système électrochimique lithium/disulfure de fer Li/FeS2 .

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 05 août 2011
  • |
  • Réf : 0298

J’utilise des produits chimiques ? Cela peut-il engendrer la production de déchets dangereux ? Comment classifier mes déchets ?

Vous utilisez un produit chimique et vous générez des déchets tels que des rebuts de production, des emballages ou chiffons souillés, des filtres et autres consommables. Pour déterminer vos obligations en matière de traçabilité (articles R. 541-42 à R. 541-48 du Code de l’environnement relatifs au contrôle des circuits de traitement des déchets) et élimination, vous devez tout d’abord déterminer si ce déchet est dangereux et lui attribuer un code.

Cette fiche vous permettra de mettre en œuvre la méthodologie de classification des dangers, de détermination du code de déchets et d’identification des obligations particulières à certaines filières de déchets.

Les fiches pratiques répondent à des besoins opérationnels et accompagnent le professionnel en le guidant étape par étape dans la réalisation d'une action concrète.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 12 sept. 2012
  • |
  • Réf : 0928

Choisir des matériaux en fonction de leur performance électrique

Vous devez concevoir et réaliser une pièce plastique devant répondre à des contraintes électriques et vous devez choisir le meilleur matériau.

Les matériaux plastiques sont généralement classés dans la rubrique « matériaux isolants », dans lesquels figurent l’ensemble des matériaux qui présentent des résistivités supérieures à 106 Ω cm2/cm. C’est bien souvent pour cette propriété qu’ils sont choisis, en plus de leur facilité de mise en œuvre.

Cette fiche vous aidera à répondre aux questions suivantes :

  • Quel type d’isolation voulez-vous atteindre ?
  • Quelles performances demandez-vous à votre pièce ?
  • Comment tester ces performances ?

Un outil incontournable pour comprendre, agir et choisir- Nouveauté !

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 21 déc. 2015
  • |
  • Réf : 1427

L’évaluation des incertitudes de mesures électriques

La réalisation d’une mesure consiste à dérouler un processus dans lequel interviennent plusieurs éléments. Or, chacun des éléments a ses imperfections ou ses influences sur le résultat de la mesure. Ces éléments sont bien évidemment l’instrument de mesure et l’opérateur – sauf peut-être dans une mesure automatique – mais également l’environnement et le mesurande. Le résultat obtenu n’est donc jamais la valeur vraie de la mesure ; on dit alors que le résultat de mesure est entaché d’une incertitude.

Les ordres de grandeurs sont par exemple de ± 10 % en dosimétrie et de ± 0, 000 000 001 % (ou 10-9) en mesure de fréquences. En électricité, les incertitudes de mesure se situent environ entre quelques % et quelques 10-6 par exemple.

Les fiches pratiques répondent à des besoins opérationnels et accompagnent le professionnel en le guidant étape par étape dans la réalisation d'une action concrète.


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !