#

Vapocraquage

Procédé de base en chimie et pétrochimie, qui désigne la thermolyse des hydrocarbures saturés issus de coupes pétrolières ou du gaz naturel. Le vapocraquage s’effectue par chauffage (vers 800 °C) sans catalyseur, mais en présence de vapeur d’eau, et sous une pression voisine de 1 bar. La vapeur d’eau a pour fonction de diluer les hydrocarbures évitant ainsi les réactions parasites conduisant à la formation par condensation de goudrons et de coke. Le procédé consiste à casser les molécules organiques complexes, pour produire des hydrocarbures insaturés aux molécules plus petites. Les mélanges obtenus en sortie sont ensuite séparés par distillation fractionnée. Les principales variables opératoires du vapocraquage sont la température, la pression, le temps de séjour dans le four de pyrolyse, et bien sûr les teneurs en réactifs de la charge. Cette dernière peut être lourde (gazole), moyenne (naphta : dérivés liquides du pétrole) ou légère (éthane, propane, butane). En Europe, le naphta est la charge utilisée majoritairement, elle conduit à la formation des alcanes, des alcènes ou oléfines courtes (éthylène, propylène, xylène, butadiène, benzène) [J 5460]. Ce débouché positionne à l’heure actuelle le vapocraquage comme le procédé majeur dans la production des intermédiaires de première génération des aromatiques pour la chimie organique industrielle [J 5920]. Ces produits intermédiaires offrent par des techniques appropriées une grande diversité de composés chimiques, de nature aliphatique ou aromatique, qui de par leurs possibilités réactionnelles débouchent sur un grand nombre de matériaux synthétiques actuels : matières plastiques, fibres synthétiques, élastomères de synthèse, détergents et nombreux autres produits de la chimie organique. Deux autres procédés de craquage sont utilisés en pétrochimie, l’hydrocraquage et le craquage catalytique, leur principe consiste à hydrogéner les molécules insaturées en présence d’un catalyseur.

Vapocraquage dans actualités

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


Vapocraquage dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 juil. 2003
  • |
  • Réf : AM3455

Polydicyclopentadiène (PDCPD)

de vapocraquage (figure  1 ). Pourront être ajoutés au mélange réactif des additifs, des catalyseurs, d’autres...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 sept. 1995
  • |
  • Réf : J5460

Vapocraquage des hydrocarbures

du Pétrole Le vapocraquage consiste en la pyrolyse d’hydrocarbures saturés issus du gaz naturel... ne tient pas compte des constituants légers ou lourds qui, au sein même du vapocraquage, constituent... auxquelles le vapocraquage donne lieu en fait une unité clé, autour de laquelle se greffera le complexe des installations... de composés chimiques plus ou moins complexes. En revanche on peut, par vapocraquage , obtenir...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 sept. 2011
  • |
  • Réf : J5500

Hydrogénation des hydrocarbures

pétroliers, vapocraquage des gaz naturels liquéfiés, des condensats de gaz ou des naphtas, et pyrolyse... à la section du réacteur. Hydrogénations des alcynes et diènes Traitement des coupes C2 de vapocraquage... de vapocraquage Dans le vapocraquage de naphtas, le propylène est, en importance, le deuxième produit (après... ,7 % de propyne, le reste de la coupe C 3 de vapocraquage étant constitué de propylène (91,5...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !