Logo ETI Quitter la lecture facile
Google-mesure-la-pollution-de-l-air-avec-les-vehicules-de-Street-View

Décryptage

Google mesure la pollution de l’air avec les véhicules de Street View

Posté le par La rédaction dans Environnement

Google et Aclima, une start-up de San Francisco, viennent de réaliser une première expérience dans les rues de Denver. Grâce à des capteurs environnementaux placés sur les voitures de Google Street View, ils pourraient cartographier la pollution de l'air des villes au niveau de chaque rue.

Durant un mois, 3 voitures de Google Street View ont silloné les rues de Denver, en Arizona. Cela a permis de collecter 150 millions de points de données, notamment sur la concentration atmosphérique en dioxyde d’azote, oxyde nitrique, ozone, monoxyde de carbone, dioxyde de carbone, méthane, noir de carbone, particules et composés organiques volatils (COV). Ces polluants de l’air peuvent affecter la santé humaine et jouent un rôle dans le changement climatique.

« La qualité de l’air extérieure est un problème qui touche tout le monde, spécialement les personnes qui vivent dans de grandes villes, rappelle Kari Tuxen-Bettman, Gestionnaire de Programme à Google Earth Solidarité. Nous espérons que ces informations permettront à plus de personnes de comprendre comment nos villes vivent et respirent, et qu’elles rejoindront le dialogue pour améliorer la qualité de l’air. »

Renforcer le contrôle de la qualité de l’air

Pour vérifier si la qualité de l’air répond aux normes de santé publique, l’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA) dispose d’un vaste réseau de stations de mesures, placées dans les zones urbaines. En France, le système est similaire et ce sont des associations qui mesurent et fournissent les données sur la qualité de l’air. Ces réseaux de surveillance ne donnent pas une image détaillée de la pollution dans un quartier. Les habitants ne peuvent donc pas connaître la qualité de l’air dans leur environnement immédiat. Ces nouvelles mesures permettent de la connaître au niveau de la rue.

« Notre partenariat de recherche avec Aclima nous aide à comprendre les polluants atmosphériques au niveau local et communautaire, et comment ils se déplacent dans une zone urbaine au niveau du sol, prévient Dan Costa, directeur du programme national au Bureau de recherche et développement de l’EPA. De nouvelles mesures mobiles de l’air peuvent compléter les stations de mesures fixes existantes pour une image plus détaillée de la qualité de l’air personnelle et communautaire.»

Cartographier pour mieux agir

Ces données pourront être fournies aux scientifiques et aux collectivités locales afin de les aider à mieux comprendre la pollution urbaine. Pour chaque ville, des cartes avec les lieux les plus pollués pourraient être proposées. Savoir où la pollution est la plus concentrée permettrait ainsi d’agir localement plus efficacement. «Nous savons que les arbres absorbent la pollution, le dioxyde d’azote notamment. Si nous savons où se situent les points les plus problématiques en ville, nous saurons où placer des espaces verts.», soutient  Davida Herzl, fondatrice d’Aclima.

À l’automne, Google et Aclima étendront leurs tests à la baie de San Francisco. Pour la suite, rien n’est encore annoncé, mais  Aclima fait savoir rien qu’il serait techniquement possible d’équiper toutes les voitures de Google Street View.

Ce partenariat étend celui déjà établi entre les deux entreprises pour mesurer la qualité de l’air intérieure de 21 bureaux de Google à travers le monde. Le système traite 500 millions de points de données chaque jour sur la qualité de l’environnement intérieur, comme des mesures de température, d’humidité, de bruit et de lumière,ou de concentrations en polluants atmosphériques.

  • Carte d’Aclima localisant précisément la concentration en ozone dans les rues de Denver à 9h

  • Vidéo du projet (en anglais)

Par Matthieu Combe, journaliste scientifique

Et aussi dans les
ressources documentaires :

Pour aller plus loin

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !