Lionel PUNTOS

  • Article de bases documentaires : Fiche pratique : 1326
    Identifier les différentes causes d’écarts de coûts

    Cette fiche analyse les différentes causes pouvant induire des écarts financiers sur projet et fournit des plans d’actions permettant de réduire l’écart ou d’améliorer la prévision.

    Lorsqu’un projet est en écart de prévision à fin d’affaire, il n’est pas rare d’aller voir le coûteneur en lui demandant des solutions permettant de réduire tout ou partie de l’écart. Cette approche vertueuse a des limites. En effet, souvent, les écarts ne sont pas dus à un manque d’optimisation (lissage ou nivellement, mise en parallèle de tâches, renégociation de contrats…) mais à des problèmes profonds de management, d’organisation ou de problématiques techniques sur lesquels le coûteneur n’a que peu de prise.

    Il convient toutefois, dans un premier temps, d’identifier les causes racines des écarts et, dans un deuxième temps, de mettre en place des plans d’actions pour les réduire ou pour éviter que la situation ne s’aggrave.

  • Article de bases documentaires : Fiche pratique : 1146
    Répertorier les coûts à suivre sur Excel : déploiement opérationnel

    La coûtenance dans un projet exige la mise en place rigoureuse d’outils et de méthodes de gestion de projet et de gestion des coûts. Utiliser Excel permet d’avoir une vision simple et facilement exploitable des données pour une utilisation immédiate par les utilisateurs.

    Dans le cadre de l’élaboration d’un outil basé sur Excel, cette fiche explique comment mettre à jour les données de réalisé et de reste à faire de l’ensemble des coûts du projet.

    Vous trouverez un exemple concret de processus de déploiement opérationnel de l’outil précisant les différentes phases de déploiement, de mise en place de revues de mise à jour et de validation.

  • Article de bases documentaires : Fiche pratique : 1156
    Répertorier les coûts à suivre sur Excel : retour d’expérience

    La coûtenance dans un projet exige la mise en place rigoureuse d’outils et de méthodes de gestion de projet et de gestion des coûts. Utiliser Excel permet d’avoir une vision simple et facilement exploitable des données pour une utilisation immédiate par les utilisateurs.

    Dans le cadre de l’élaboration d’un outil basé sur Excel, cette fiche présente un retour d’expérience concret du développement et de la mise en place de cet outil dans le cadre d’un sous-projet d’un grand projet aéronautique.

    Vous y trouverez la description des principaux résultats obtenus, avec les points positifs et négatifs constatés, ainsi qu’une mise en perspective sur d’éventuels prolongements.

  • Article de bases documentaires : Fiche pratique : 1145
    Répertorier les coûts à suivre sur Excel : mise à jour

    La coûtenance dans un projet exige la mise en place rigoureuse d’outils et de méthodes de gestion de projet et de gestion des coûts. Utiliser Excel permet d’avoir une vision simple et facilement exploitable des données pour une utilisation immédiate par les utilisateurs.

    Dans le cadre de l’élaboration d’un outil basé sur Excel, cette fiche explique comment mettre à jour les données de réalisé et de reste à faire de l’ensemble des coûts du projet.

    Vous y trouverez la description des différentes étapes de mise à jour, avec des conseils sur les outils ou actions à mener pour atteindre vos objectifs.

  • La coûtenance dans un projet exige la mise en place rigoureuse d’outils et de méthodes de gestion de projet et de gestion des coûts. Utiliser Excel permet d’avoir une vision simple et facilement exploitable des données pour une utilisation immédiate par les utilisateurs.

    Dans le cadre de l’élaboration d’un outil basé sur Excel, cette fiche explique comment intégrer le suivi des coûts directs et des risques et opportunités liés au projet. Vous y trouverez la description des différentes zones du volet « Risques et Opportunités » de la page Excel. La fiche inclut la description des données concernées zone par zone, ainsi que le mode de remplissage de ce volet.

  • Article de bases documentaires : Fiche pratique : 1079
    Répertorier les coûts à suivre sur Excel : volet ressources

    La coûtenance dans un projet exige la mise en place rigoureuse d’outils et de méthodes de gestion de projet et de gestion des coûts. Utiliser Excel permet d’avoir une vision simple et facilement exploitable des données pour une utilisation immédiate par les utilisateurs.

    Dans le cadre de l’élaboration d’un outil basé sur Excel, cette fiche explique comment intégrer le suivi des ressources humaines intervenant sur le projet. Les ressources suivies correspondent aux ressources internes et sous-traitantes (de spécialité et de capacité).

    Vous trouverez ici la description des différentes zones du volet « Ressources » de la page Excel, incluant les précisions des données concernées zone par zone, ainsi que le mode de remplissage de ce volet.

  • Article de bases documentaires : Fiche pratique : 1103
    Répertorier les coûts à suivre sur Excel : volet synthèse et graphiques

    La coûtenance dans un projet exige la mise en place rigoureuse d’outils et de méthodes de gestion de projet et de gestion des coûts. Utiliser Excel permet d’avoir une vision simple et facilement exploitable des données pour une utilisation immédiate par les utilisateurs.

    Dans le cadre de l’élaboration d’un outil basé sur Excel, cette fiche explique comment synthétiser le suivi global des coûts et des charges du projet. Vous y trouverez la description des différentes zones du volet « Synthèse et graphiques » de la page Excel.

    La fiche inclut la description des données concernées zone par zone, ainsi que le mode de remplissage du volet « Synthèse et graphiques ».

  • Article de bases documentaires : Fiche pratique : 1078
    Répertorier les coûts à suivre sur Excel : repères

    La coûtenance dans un projet exige la mise en place rigoureuse d’outils et de méthodes de gestion de projet et de gestion des coûts. Il existe de nombreux outils de complexité et de facilité d’utilisation plus ou moins élevées, mais la plupart des projets sont gérés avec un outil très simple : Excel.

    Utiliser Excel permet d’avoir une vision simple et facilement exploitable des données pour une utilisation immédiate et facilement exploitable par les utilisateurs.

    Cette fiche a pour but de présenter un cas concret d’utilisation Excel pour la gestion des coûts et des charges dans un projet. Ce Cost Summary Report (CSR, fiche de résumé des coûts) permet de récupérer les données de réalité des coûts et de prévoir le reste à faire en coûts, mais également en heures.

  • Article de bases documentaires : Fiche pratique : 1223
    Utiliser la théorie des contraintes (TOC) en management des risques projet

    Les outils classiques du management des risques projet – comme le registre des risques, les outils de créativité, la syntaxe cause-événement-effet, etc. – apportent leur écot à l’efficacité du manageur de projet : capacité d’anticipation, capitalisation immédiate de l’expérience, communication à l’équipe.

    Ils sont notoirement insuffisants, voire trompeurs pour :

    • rendre compte des situations complexes dans lesquelles les risques et opportunités de différentes familles ou catégories sont enchevêtrés ;
    • générer des réponses ou contre-mesures robustes, validées par tous.

    Cette fiche montre l’apport des graphiques de réflexion collective de la théorie des contraintes (Current Reality Tree [CRT], Future Reality Tree [FRT], Prerequisite Tree [PRT], Transition Tree [TRT]) dans le cadre de l’animation de sessions de management de risques.

    La génération d’opportunité ou la sécurisation d’objectifs y est particulièrement soulignée.

  • Article de bases documentaires : Fiche pratique : 0955
    Price, méthode paramétrique

    La méthode paramétrique est une méthode d’estimation de coût qui consiste à estimer le coût d’un projet sur la base de plusieurs paramètres caractéristiques (entre deux et cinq généralement) : en fonction du projet, il peut s’agir de la masse, du nombre de pièces mécaniques, du nombre de lignes de code pour des projets informatiques, etc.

    Cette méthode permet de créer des budgets préliminaires d’une précision de l’ordre de ± 20 %. Utilisée de préférence dans le cadre d’avant-projet, elle s’avère un outil précieux de simulation durant cette phase.

    Cette fiche décrit la méthode paramétrique informatisée qui propose une évaluation des coûts de développement et de production d’un système sur la base de paramètres physiques tels que la quantité, la masse, la complexité ou le volume.

  • Article de bases documentaires : Fiche pratique : 0918
    Monter un tableau de bord financier du projet

    Dans un projet, le tableau de bord financier a pour objectif de saisir l’information importante afin de déclencher l’alerte et les actions correctives. Véritable instrument de pilotage du projet, focalisé sur ses objectifs-clés, il fournit des informations exploitables et hiérarchisées. Rien ne sert en effet de fournir une information exhaustive sur l’état financier du projet : on n’y gagnerait qu’à submerger de données les clients dudit tableau.

    Cette fiche vous aidera à construire un tableau de bord conçu pour répondre aux besoins de votre projet. S’il n’existe pas à proprement parler de tableau de bord type, vous trouverez néanmoins les astuces qui vous permettront de vous rapprocher de vos objectifs, ainsi que quelques idées sur :

    • la structure du tableau de bord ;
    • la mise en place de références ;
    • le choix des indicateurs de performance.
  • Article de bases documentaires : Fiche pratique : 0916
    Estimer les coûts

    Dans le cadre d’un nouveau projet, la place de l’estimation des coûts est essentielle. Intégrée avec l’ensemble des équipes techniques et commerciales, elle fait partie de la phase initiale d’un projet – phase sur laquelle, à partir d’hypothèses plus ou moins précises, l’organisme prend la décision de faire une offre à un client, ou de lancer un projet en interne sur fond propre.

    Le Dictionnaire du management de projet définit l’estimation des coûts (costs estimating) comme l’« ensemble d’activités permettant de quantifier l’ensemble des ressources, quelle que soit leur nature » (exemple : infrastructure, matériel, ressources humaines, ressources financières, prestations, etc.), nécessaires à la réalisation d’un projet).

    Cette fiche vous fournit les bonnes pratiques permettant d’atteindre au mieux ces objectifs.

  • Article de bases documentaires : Fiche pratique : 0917
    Actualiser les coûts du projet

    L’actualisation des coûts fait partie intégrante d’un projet. À partir d’hypothèses définies lors de l’estimation des coûts, vous êtes garant de la tenue du budget et de la mise à jour des évolutions des prévisions à terminaison.

    Cette fiche détaille cette fonction appelée généralement « coûtenance ».

  • Article de bases documentaires : Fiche pratique : 0923
    La méthode analogique d’estimation de coût

    Comme son nom l’indique, cette méthode est basée sur l’analogie avec un projet précédent sur lequel les informations technico-financières ont été bien capitalisées.

    Après clarification des similitudes entre l’ancien et le nouveau projet, la méthode consiste à estimer le coût du nouveau projet en fonction d’un critère caractéristique  de l’ancien projet (volume, masse, nombre de lignes de code, etc.). Utilisée en étude de faisabilité en phase amont des projets, elle fournit des ordres de grandeur permettant de prendre une décision de type « Go/No go ».

    Avec cette fiche, vous allez découvrir comment réaliser une estimation analogique pas à pas, à travers un cas pratique : celui de la construction d’une maison.