Article

1 - RÔLE DES ÉLÉMENTS D’ALLIAGE SUR LES PROPRIÉTÉS

2 - TÔLES FER-SILICIUM À GRAINS NON ORIENTÉS

3 - TÔLES FER-SILICIUM À GRAINS ORIENTÉS

4 - TÔLES FER-SILICIUM DE FAIBLES ÉPAISSEURS

5 - NORMALISATION DES TÔLES MAGNÉTIQUES COMMERCIALISÉES

6 - CONCLUSION

| Réf : D2110 v1

Alliages fer-silicium

Auteur(s) : Jean-Claude BAVAY, Jean VERDUN

Date de publication : 10 déc. 1991

Pour explorer cet article
Télécharger l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !

Sommaire

Présentation

Auteur(s)

  • Jean-Claude BAVAY : Docteur ès Sciences Physiques - Directeur du Centre de Recherches d’Isbergues UGINE SA - Responsable des Recherches Tôles Magnétiques UGINE SA

  • Jean VERDUN : Ingénieur INP Grenoble - Responsable Développement. Tôles magnétiques. GIE USINOR Aciers Électriques

Lire cet article issu d'une ressource documentaire complète, actualisée et validée par des comités scientifiques.

Lire l’article

INTRODUCTION

L’aimantation des substances ferromagnétiques constitue encore aujourd’hui la seule source d’induction magnétique économiquement acceptable. De ce fait, la tôle magnétique Fe-Si est le matériau essentiel pour la production, le transport et la transformation de l’énergie électrique. Deux grandes familles de tôles magnétiques sont utilisées pour la réalisation des circuits magnétiques des équipements électriques dont le principe de construction est basé sur l’action d’un champ magnétique.

Les tôles à grains orientés (GO) servent presque exclusivement à la construction des transformateurs. Découvertes dans les années 30, produites industriellement à partir des années 40 aux États‐Unis et à partir des années 50 en Europe, elles n’ont jamais cessé, depuis, de progresser sur le plan des performances magnétiques et font figure, aujourd’hui, de matériau noble. C’est la texture qui leur confère des propriétés magnétiques exceptionnelles quand les lignes d’induction sont parallèles à la direction de laminage, qui est la direction de facile aimantation. Le taux de réussite de cette texture, appelée texture de Goss du nom de son inventeur ou cube sur arête ou {100} <001> en notations cristallographiques, était initialement médiocre. Il s’est constamment amélioré grâce à de nombreux travaux scientifiques et à des mises au point industrielles qui se poursuivent encore aujourd’hui. La texture atteint maintenant un degré de perfection probablement inégalé dans l’ensemble des produits industriels, puisque la désorientation moyenne des grains qui composent une tôle de la meilleure qualité est inférieure à 5o.

Le prestige des tôles GO a largement éclipsé celui des autres tôles magnétiques, qualifiées, par opposition, de non orientées (NO). Parmi ces tôles NO, on trouve une grande variété de produits répondant à des besoins divers. Mais il faut surtout bien se garder de considérer ces tôles NO comme un sous-produit des tôles magnétiques.

Les tôles GO et les tôles NO correspondent en réalité à des utilisations entièrement distinctes. Les tôles magnétiques NO sont surtout utilisées pour la construction des machines tournantes (alternateurs, générateurs, moteurs...) alors que les tôles GO constituent les circuits magnétiques des machines statiques (transformateurs de puissance ou de distribution). Il n’y a pas concurrence entre elles, mais complémentarité. On ne saurait se passer de tôles NO en construction électrique. La consommation de tôles NO est trois à quatre fois plus importante que celle de tôles GO.

  • Dans une machine électrique, le circuit magnétique permet des échanges d’énergie entre les champs électriques et les champs magnétiques par l’intermédiaire de la loi de Faraday :

    avec :

    v
     : 
    force électromotrice induite
     : 
    vitesse de variation du flux d’induction magnétique .

    Pour le constructeur électricien, le matériau le plus intéressant est celui qui est capable de transporter le flux d’induction magnétique maximal au moindre coût. C’est pourquoi, il évalue l’efficacité intrinsèque d’un matériau magnétique selon deux paramètres principaux :

    • d’une part, le niveau d’induction accessible, qui est limité par la polarisation magnétique à saturation  ; cette grandeur caractéristique du matériau doit être aussi élevée que possible, car elle influence directement l’induction de travail, c’est‐à‐dire la puissance volumique de la machine ;

    • d’autre part, les pertes totales massiques, qui accompagnent inévitablement le passage du flux, entraînant un échauffement de la machine et par conséquent, une diminution du rendement.

    Pour réduire les pertes par courants induits générés par les variations du flux d’induction, l’emploi de circuits magnétiques massifs est à proscrire. Les circuits réalisés par empilement de feuilles de faible épaisseur ne sont efficaces que si les tôles superposées sont isolées électriquement l’une de l’autre.

  • Un matériau magnétique doux pour usage électrotechnique se caractérise par quatre constantes, fonction de la composition de l’alliage, qui sont :

    • la polarisation magnétique à saturation   ;

    • la résistivité électrique ρ ;

    • la constante d’anisotropie magnétocristalline K1 ;

    • la constante de magnétostriction λ100 .

    Le matériau idéal serait celui qui posséderait une polarisation magnétique à saturation 1.2.1 et une résistivité électrique 1.1.3 très élevées et, simultanément, des constantes d’anisotropie magnétocristalline 1.2.3 et de magnétostriction 1.2.4 voisines de zéro. Afin de s’approcher du matériau idéal, il est possible, par addition d’éléments d’alliage au fer, de modifier les constantes du matériau.

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 92% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

DOI (Digital Object Identifier)

https://doi.org/10.51257/a-v1-d2110


Cet article fait partie de l’offre

Conversion de l'énergie électrique

(277 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 94% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

Cet article fait partie de l’offre

Conversion de l'énergie électrique

(277 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS

Sommaire
Sommaire

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 92% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

Cet article fait partie de l’offre

Conversion de l'énergie électrique

(277 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS