#

Bioprocédé

Bioprocédé dans l'actualité

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


Bioprocédé dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 févr. 2020
  • |
  • Réf : CHV602

Bioraffineries

Le concept de bioraffinerie est ici explicité avec ses trois éléments constitutifs : le fractionnement, l'extraction et la fonctionnalisation. Les bioraffineries de plantes de grandes cultures ainsi que celles du bois sont décrites. L’origine biologique des matières premières permet une forte contribution des biotechnologies, qui est abordée. L’intégration en lien avec des approches sectorielles (fruits et légumes, produits carnés) est présentée. La vigilance à accorder aux ressources amont est soulignée. Enfin, les bioraffineries environnementales permettant de dépasser la simple gestion des effluents : l’économie circulaire et l’insertion dans l’écologie agroindustrielle seront introduites.

  • Article de bases documentaires : RECHERCHE ET INNOVATION
  • |
  • 10 mars 2019
  • |
  • Réf : IN233

Production d’arômes biosourcés

Les composés aromatiques sont des molécules omniprésentes responsables des goûts et des senteurs qui nous entourent. Dès lors, leur production représente un enjeu majeur pour les industries agroalimentaires, cosmétiques, pharmaceutiques ou de produits d’hygiène et d’entretien. Deux voies principales d'accès à ces composés existent : la voie biotechnologique et la voie de synthèse. A travers l'exemple de la dairy lactone, où les différentes méthodes de production développées sont décrites (dont une méthode biosourcée à partir de sciure de bois), il est possible d'évaluer les avantages et inconvénients de chacun de ces modes de production.

  • Article de bases documentaires : RECHERCHE ET INNOVATION
  • |
  • 10 avr. 2019
  • |
  • Réf : IN235

Lignine : structure, production et valorisation chimique

La lignine est un biopolymère clé dans la structure des végétaux car elle constitue une barrière chimique pour protéger les autres polymères pariétaux. Cette résistance aux éléments biotiques et abiotiques explique la difficulté pour obtenir de la lignine à l’état natif ce qui a limité pendant longtemps sa valorisation matière au contraire de sa valorisation énergétique. Le développement de la bioraffinerie lignocellulosique va proposer un volume important de lignine dont la transformation en synthons de base comme les molécules phénoliques ou les matériaux devient critique pour consolider ces procédés. Dans cet article les voies de valorisation les plus prometteuses seront décrites.


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !