#

Bonnes pratiques d'hygiene

Bonnes pratiques d'hygiene dans actualités

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


Bonnes pratiques d'hygiene dans les livres blancs


Bonnes pratiques d'hygiene dans les conférences en ligne


Bonnes pratiques d'hygiene dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 janv. 2012
  • |
  • Réf : AG6505

Droit et pratique des emballages

des guides de bonnes pratiques d'hygiène qui pouvaient se fonder sur les codes d'usage internationaux... des bonnes pratiques. Obligation d'appliquer les bonnes pratiques de fabrication (BPF) L'obligation d...  ; règlement 2023/2006 du 22 décembre 2006 relatif aux bonnes pratiques de fabrication des matériaux...  français : règlement 2023/2006 du 22 décembre 2006 relatif aux bonnes pratiques de fabrication des matériaux et objets...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 mai 2017
  • |
  • Réf : C3349

Bonnes pratiques de l’éclairage dans l’habitat

de la lumière naturelle. Néanmoins, ils doivent établir les conditions de bonnes pratiques et de règles de l’art... pratiques dans le choix des équipements d’éclairage et de leur arrangement dans notre habitat. Les LED... thermique des produits LED. Les fabricants intégrant cette technologie sont responsables d’une bonne mise... , par une bonne exposition à la lumière naturelle de nos pièces à vivre et un aménagement de celles-ci propre...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 sept. 2016
  • |
  • Réf : TBA655

Compétences et bonnes pratiques de l’équipe de levage

). Cette équipe doit être compétente, avoir été formée et connaître les bonnes pratiques ou a minima un savoir... et bonnes pratiques non exhaustives que chaque équipier doit posséder. L’équipe de levage... ), les règles d’élingage et les commandements (figure  4 ) ; surveiller le bon élingage des charges (en... du BTP, on dit qu’un bon grutier « fait » le chantier. Il doit connaître les tâches de son activité...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 19 mai 2014
  • |
  • Réf : 0224

Innover en acquérant les bonnes compétences technologiques

Aujourd’hui, la performance industrielle passe par la capacité à anticiper ou suivre les sauts technologiques de son secteur d’activité. Un exemple parlant est celui d’IBM, une société présente sur le marché des ordinateurs depuis ses débuts et faisant aujourd’hui encore figure d’innovateur avec le succès des appareils nomades. Être compétitif, c’est donc être capable de s’approprier efficacement les dernières compétences technologiques. C’est aussi faire en sorte de maîtriser de futures compétences technologiques qui feront la performance de demain.

Le management des technologies recouvre toutes les actions permettant de :

  • recenser et évaluer les technologies de l’entreprise (quelle que soit sa nature) ;
  • faire le choix des technologies qu’il convient d’acquérir à court et long termes pour développer l’entreprise ou simplement l’empêcher de disparaître.

Manager les technologies est donc une opération indispensable et complémentaire aux autres approches stratégiques : stratégie financière et commerciale ou management de la qualité par exemple.

Vous trouverez dans cette fiche des approches concrètes pour :

  • recenser les technologies maîtrisées par votre entreprise ;
  • évaluer ce potentiel en fonction de plusieurs critères : la concurrence, la facilité à être copié… ;
  • décrire l’environnement technologique actuel et futur de votre entreprise ;
  • choisir les technologies clés pour l’avenir ;
  • établir différents scénarios pour préparer l’évolution technologique : la roadmap.

Méthodes, outils, pilotage et cas d'étude

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 15 sept. 2011
  • |
  • Réf : 0327

Utiliser la méthode PAT Miroir® pour créer les bonnes pratiques de management

Il est unanimement reconnu que la réussite d’un projet collaboratif passe par la mise en place d’un climat de coopération entre des acteurs regroupés dans une équipe collaborative interprofessionnelle.

Souhaitez-vous améliorer les conditions de collaboration (langage commun, compréhension des compétences de chacun, répartition des valeurs et plan d’actions) ?

Ces conditions semblent simples à mettre en œuvre, et pourtant leur mise en place est nécessaire pour résoudre un problème complexe lors de la conception d’un nouveau produit et/ou service. Les équipes collaboratives se penchent rarement sur cette question suffisamment en amont des problèmes pour pouvoir les désamorcer rapidement.

En effet, n’avez-vous pas déjà abandonné un projet collaboratif car les intérêts des uns et des autres étaient mal compris ? Avez-vous déjà tenté de les résoudre en réunissant l’ensemble des acteurs mais, faute de consortium, le problème n’a pas été résolu ? Avez-vous déjà été confronté à un manque de valorisation dans la production d’un résultat issu d’un travail collaboratif ?

Cette fiche présente la méthode PAT Miroir®, une méthode originale et adaptée à la construction d’une équipe collaborative interprofessionnelle. Elle permet de :

  • résoudre un problème complexe dû à des représentations différentes des objectifs, tâches et actions des acteurs d’une équipe collaborative ;
  • dresser un diagnostic de la situation avant ou après la création d’une équipe collaborative interprofessionnelle ;
  • construire collectivement un plan d’actions pour réaliser un projet complexe (conception d’un nouveau produit et/ou service) ou résoudre un problème complexe dû à un problème relationnel entre les parties prenantes (changement ou conception d’une nouvelle organisation collaborative) ;
  • désactiver les peurs, augmenter les attraits et neutraliser les tentations entre les parties prenantes d’un projet complexe ;
  • évaluer les interactions entre les acteurs qui posent ou qui pourraient venir rompre la dynamique de la coopération ;
  • faire prendre conscience à l’ensemble des acteurs que l’impact de leur action a une incidence sur la réalisation des autres actions et l’engagement des autres acteurs ;
  • évaluer les ressentis de chacun des acteurs avant, pendant ou après la réalisation d’un projet complexe.

Méthodes, outils, pilotage et cas d'étude

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 04 oct. 2011
  • |
  • Réf : 0512

Pratiquer l’AMDEC

Vous devez qualifier un nouveau processus ou un nouveau produit, et souhaitez identifier les risques de dérive, de non-maîtrise. L’AMDEC, analyse des modes de défaillance, de leurs effets et de leur criticité, est un outil d’analyse performant qui permet de recenser de manière exhaustive les risques de dérive d’un processus, d’un produit ou d’un moyen de production.

L’AMDEC s’inscrit dans la logique de maîtrise des risques ; sa finalité est de mettre en place des plans d’actions préventives visant à éliminer ou réduire les risques liés à la sécurité de l’utilisateur, à la non-qualité, à la perte de productivité, à l’insatisfaction des clients.

Cette fiche vous explique étape par étape la marche à suivre pour mener une analyse AMDEC.

Les fiches pratiques répondent à des besoins opérationnels et accompagnent le professionnel en le guidant étape par étape dans la réalisation d'une action concrète.


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !