#

Electrochimiluminescence

La chimiluminescence ou chimioluminescence est une forme de luminescence, au même titre que la radioluminescence, la photoluminescence ou la thermoluminescence par exemple. Il s’agit du phénomène par lequel certaines molécules, portées à un état excité au cours d'une réaction chimique, reviennent à leur état fondamental (elles se « désexcitent » en quelque sorte) en délivrant de l'énergie sous forme de lumière. Scientifiquement parlant, on dit que la lumière est produite par le retour à un état d'une plus petite énergie d'électrons que l'on excite. Si l’excitation initiale a pour origine une réaction chimique, c’est de la chimiluminescence. Les applications de la chimiluminescence sont d’ordre pratique.

 

On peut très facilement observer au quotidien une chimiluminescence en s’intéressant à une cuisinière avec des feux au gaz. En effet, la flamme bleue typique du gaz de ville est issue de la combustion du gaz qui produit une excitation : lorsque les radicaux se désexcitent, ils émettent une lumière bleue. Ce phénomène est aussi employé comme <strong>bâton lumineux</strong> pour faire un signal de détresse. Dans ce cas, il s’agit de diphénoloxalate qui, avec une <strong>réaction d’oxydoréduction</strong>, forme du dioxétanedione qui va libérer une énergie à un colorant qui va être à l’origine de la <strong>production de lumière</strong>. Beaucoup plus simplement, on retrouve aussi cette réaction avec les colliers ou bracelets fluorescents que l’on brise dans les fêtes, en soirée, pour mettre en contact deux agents qui, combinés, émettent de la lumière. On utilise également la <strong>chimioluminescence</strong> dans le cadre de la médecine légale. Cette fois, on se sert de la <strong>réaction chimique</strong> du <strong>luminol</strong> qui, par <strong>oxydoréduction</strong>, va révéler la présence de sang (puisque les globules rouges contiennent du fer) en émettant une lumière bleue. La <strong>chimiluminescence du luminol</strong> peut même être optimisée en le couplant à du peroxyde d’hydrogène, c’est-à-dire de l’eau oxygénée (c’est sous cette forme combinée que la police scientifique l’utilise).

Electrochimiluminescence dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 août 2012
  • |
  • Réf : P150

Miniaturisation des capteurs : enjeux et perspectives

pour l'immunodosage par électrochimiluminescence L'électrochimiluminescence (ECL) est une forme bien contrôlée...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 mai 2018
  • |
  • Réf : P156

L’électrochimiluminescence : une méthode de choix pour la bioanalyse

électrochimiluminescence... . L’électrochimiluminescence - ou ECL - constitue une méthode largement commercialisée pour l’immunodosage. Cet article... ). 23/05/2018 L’électrochimiluminescence (ECL) ou chimiluminescence électrogénérée...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires : RECHERCHE ET INNOVATION
  • |
  • 10 juil. 2011
  • |
  • Réf : RE208

L’électrochimie bipolaire, un nouvel outil pour la chimie analytique et les nanosciences

offre un moyen de détection très simple. Électrochimiluminescence générée par électrochimie bipolaire... L’ électrochimiluminescence (ECL) est utilisée pour la détection d’un processus électrochimique par voie optique...

Les articles Recherche et Innovation présentent des technologies en cours de développement, émergentes, qui n'ont pas encore atteint leur pleine maturité pour un développement industriel mais sont prometteuses.


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !