#

Génie logiciel et programmation

Génie logiciel et programmation dans l'actualité

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


Génie logiciel et programmation dans les livres blancs


Génie logiciel et programmation dans les conférences en ligne


Génie logiciel et programmation dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 mai 2020
  • |
  • Réf : H1201

RISC-V : un jeu d’instructions Open Source

Les jeux d’instructions, qui sont l’interface entre le matériel et le logiciel, définissent les opérations que doit effectuer le matériel et sont la cible d’un compilateur. Les jeux d’instructions sont généralement propriétaires. Depuis 2010, un jeu d’instructions libre et gratuit, RISC-V, a été défini. Il est constitué d’un noyau RISC de base et d’un certain nombre d’extensions standardisées, permettant de viser l’ensemble des classes d’applications, de l’Internet des Objets au calcul haute performance en passant par le marché des mobiles, PC et serveurs. Une fondation RISC-V regroupe un grand nombre d’acteurs : fondeurs, développeurs matériels et logiciels.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 mai 2020
  • |
  • Réf : H1202

Jeux d’instructions : extensions SIMD et extensions vectorielles

Les extensions SIMD sont présentes dans de nombreux jeux d’instructions. Alors qu’Intel a continué à étendre la taille des registres à 512 bits avec les instructions SIMD correspondantes, ARM a arrêté l’évolution de l’extension SIMD Neon et opté pour l’extension vectorielle SVE. Enfin RISC-V privilégie l’extension vectorielle. Les différences entre extensions SIMD et vectorielles sont présentées, ainsi que les dernières évolutions du SIMD Intel et les extensions vectorielles SVE et RISC-V.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 août 2019
  • |
  • Réf : H1570

Linux embarqué

Linux est un système d'exploitation multitâche de la famille UNIX. Développé initialement sur processeur de type Intel, il est maintenant devenu le support de nombreuses architectures. Réputé pour son interopérabilité, Linux est un logiciel libre, rapidement placé en concurrence avec les solutions Microsoft. Au début des années 2000, il est pressenti par de nombreux développeurs comme solution embarquée, de par sa fiabilité, la disponibilité de son code source et son coût de redistribution nul. La connaissance du système Linux est désormais une nécessité pour les entreprises des domaines concernés par les versions embarquées, qu'ils soient fabricants de matériel électronique, éditeurs de logiciels, ou de solutions d'exploitation.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 11 juin 2014
  • |
  • Réf : 1275

Le scraping, un nouvel outil au service de la veille

Le web est un gigantesque dépôt d’informations et de données destinées à être consultées, éventuellement partagées ou commentées sur un navigateur Web. Ce dépôt est changeant, impermanent, parcellaire. Ce qu’il contient ne répond pas toujours à nos besoins, parfois un peu plus ou un peu moins, et nécessite de temps à autre un coup de neuf. Le grattage Web peut être entendu et connu sous plusieurs termes ou technologies qui pourraient refléter ce que vous cherchez :

  • screen scraping ;
  • collecte de données et collecte de données automatisée ;
  • Data Mining
  • grattage de site Web ;
  • extraction des données ;
  • données Crawling ;
  • site Web Ripper.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 18 juil. 2017
  • |
  • Réf : 1609

Comment protéger un logiciel ou une création informatique ?

Cette fiche permet d’appréhender les moyens dont vous disposez pour protéger un logiciel ou une création informatique.

Le logiciel et la création informatique peuvent être protégés par le droit de la propriété intellectuelle sous certaines conditions. Néanmoins, chaque élément composant une création informatique a un régime propre (droit d’auteur hybride pour le logiciel, droit d’auteur classique pour les éléments graphiques, par exemple) et il est impératif de s’interroger à chaque stade de réalisation de la création sur le régime applicable pour optimiser sa protection.

En pratique, pour bien protéger une création informatique, il convient d’identifier les différents éléments la composant : logiciel, interfaces graphiques, algorithmes, langage de programmation, fonctionnalités ou encore documentations. Ce travail d’identification vous permettra d’appliquer à chaque élément le régime juridique qui lui est propre, de mesurer l’étendue de vos droits et d’optimiser la protection de votre création informatique.

Les fiches pratiques pour protéger vos innovations.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 17 juil. 2017
  • |
  • Réf : 1619

Faire tomber un brevet gênant

Le brevet délivré confère à son titulaire un monopole d’exploitation que les tiers peuvent avoir intérêt à faire tomber ; même lorsque les offices de propriété industrielle pratiquent un examen renforcé des conditions de brevetabilité, le titre délivré n’est jamais à l’abri d’une invalidation par l’autorité judiciaire.

L’action en nullité peut être engagée, soit comme stratégie de défense dans le cadre d’une action en contrefaçon, soit à titre principal en dehors de toute action en contrefaçon, même si l’hypothèse est plus rare en pratique.

L’annulation du brevet présente la particularité d’avoir un effet dit « absolu », c’est pourquoi elle est la voie privilégiée pour faire tomber un brevet gênant.

À ce titre, cette fiche vise à :

  • expliciter les conditions d’ouverture et les spécificités de la procédure d’annulation d’un brevet français ou européen, permettant de faire tomber un brevet gênant ;
  • présenter les différentes causes d’invalidation d’un brevet français ou européen.

Les fiches pratiques pour protéger vos innovations.


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !