#

Modélisation

Traduction d'une observation dans le but de lui appliquer les outils, les techniques et les théories mathématiques, puis généralement, en sens inverse, la traduction des résultats mathématiques obtenus en prédictions ou opérations dans le monde réel.

Modélisation dans actualités

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


Modélisation dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 juil. 2018
  • |
  • Réf : BM7990

Simulation de la fabrication additive

Cet article traite de la simulation numérique de la fabrication additive qui consiste à prévoir l'évolution de la construction d’un objet 3D par dépôt de matière ou consolidation sélective. Cette simulation multiphysique décrit les transformations thermomécaniques de la matière, depuis la matière première jusqu'au matériau consolidé sur l'édifice 3D. La simulation de l’évolution continue de la géométrie de la pièce pendant sa construction met en œuvre des méthodes numériques spécifiques de suivi de la nouvelle surface libre. La simulation thermomécanique permet ensuite de déterminer l'état de contraintes résiduelles et les déformations finales de la pièce fabriquée.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 juil. 2018
  • |
  • Réf : C258

Modélisation numérique des ouvrages géotechniques

La modélisation numérique avec la méthode des éléments finis ou des différences finies a pris une place grandissante dans les procédures de justification des ouvrages géotechniques, à la fois pour la vérification des états limites de service et pour celle des états limites ultimes. Cet article dresse un état de l’art des principaux concepts à maîtriser pour justifier un ouvrage sur la base de modélisations numériques. Quatre principaux aspects sont abordés : - la stratégie de modélisation (caractère bi ou tridimensionnel, prise en compte de couplages, choix des conditions aux limites, etc.); - les lois de comportement et les paramètres clés; - l’interaction sol-structure; - les méthodes d’analyse des résultats et notamment les procédures de réduction des propriétés de cisaillement.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 juil. 2018
  • |
  • Réf : C8120

Modélisation du confort dans les espaces ouverts et semi-ouverts

La modélisation du confort dans les espaces semi-ouverts, aux conditions ambiantes variables et dont l'occupation peut être transitoire, requiert un niveau de détail supérieur à celui généralement utilisé dans le bâtiment. Les approches classiques en régime permanent de type Predictate Mean Vote s'avérerent inadaptées à de tels environnements et on recourt alors à un modèle transitoire du métabolisme humain. Dans cet article on présente un indicateur de confort basé sur un tel modèle, ainsi que l'influence de la variabilité physiologique sur celui-ci.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 19 mai 2014
  • |
  • Réf : 0356

Orienter un projet par la TRIZ : les lois d’évolution des systèmes techniques

Lors de la mise en œuvre d’un projet supporté par la théorie TRIZ, l’identification des évolutions possibles du système technique étudié est un préambule indispensable pour respecter ses fondamentaux.

Cette fiche vous propose une démarche d’usage des neuf lois d’évolution issues de la TRIZ afin de décrire un ensemble de directions possibles pour le futur de l’objet technique.

Ce que vous pourrez tirer en termes de bénéfice suite à la mise en œuvre de la démarche d’usage des lois d’évolution se résume en un point :

Analyser, au travers de chaque loi, les directions d’évolution potentielles originales pour le système technique étudié.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 19 mai 2014
  • |
  • Réf : 1003

Qui paie ? Une question clé pour réinventer un business modèle

« Qui paie » est une question centrale au moment de repenser un business modèle pour une offre de produit ou service.

Dans la majorité des cas, cette question se restreint à déterminer le montant du prix de vente ou d’abonnement. Il arrive également que l’on adopte un modèle de service « gratuit » financé par la publicité. L’habitude guide souvent les choix…

En fait, une approche plus analytique du modèle de revenus est potentiellement source d’idées nouvelles créatrices de valeur. Pour cela, la direction de l’entreprise devra d’abord identifier :

  • les acteurs et leur rôle ;
  • la contribution de chaque groupe d’acteurs.

Il sera alors possible de faire le meilleur choix de modèle de revenus, après avoir imaginé les différentes options possibles :

  • faire du modèle de revenus un facteur de différenciation de l’offre ;
  • faire du modèle de revenus une barrière d’entrée ;
  • optimiser le QQQCP du modèle de revenus.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 19 mai 2014
  • |
  • Réf : 1004

Business modèles : les différentes formes de différenciation

Dans l’économie de marché, il était traditionnellement admis qu’un acteur pouvait adopter l’une des deux grandes stratégies génériques : la domination par les coûts, en proposant la même offre que ses concurrents au meilleur prix (obtenu grâce à une taille critique de production), ou bien la domination grâce à une différenciation perceptible, c’est-à-dire un avantage pour lequel le client accepte de payer le prix fort.

Ce modèle binaire a évolué autour d’un nouveau modèle de différenciation faisant appel à un triptyque « offre premium, offre low cost, offre en rupture » autour d’une offre de référence sur un segment de marché.

Pour savoir quelle stratégie adopter, la direction d’une entreprise devra dans ce contexte :

  • identifier les attributs de valeur de l’offre ;
  • identifier l’offre de référence sur un segment ;
  • bien situer les acteurs et leurs choix en termes de valeur et de coûts ;
  • analyser les différentes catégories de stratégies possibles ;
  • consolider un nouveau business modèle cohérent.


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !