Peinture - Glossaire | Techniques de l'Ingénieur
#

Peinture

Peinture dans l'actualité

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


Peinture dans les livres blancs


Peinture dans les conférences en ligne


Peinture dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 juil. 2017
  • |
  • Réf : C2508

Protection anticorrosion des aciers par thermolaquage

La protection anticorrosion et la finition des ouvrages en acier par peintures en poudre thermodurcissable participent à leur pérennité. Cette finition, qui assure aussi leur esthétique, est la toute dernière étape de la fabrication avant installation sur chantier. Plusieurs facteurs influent sur la tenue du film de peinture et le traitement anticorrosion. Le choix du traitement de surface dépend du support, mais surtout du degré d’agressivité du milieu environnant. La prise en compte de ces différents critères permet de choisir la technique de protection, le système de revêtement, les conditions de mise en œuvre, le type de peinture ou le traitement pour protéger l’ouvrage de la corrosion.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 déc. 2020
  • |
  • Réf : COR1520

Stratégies de développement de revêtements antisalissures marines

Lorsqu’une surface est immergée, un phénomène de « fouling » apparaît : une colonisation spontanée par des microorganismes a lieu. Les conséquences de son développement sur les surfaces immergées sont catastrophiques. Pour y remédier, des peintures dites « antifouling » sont utilisées depuis le début du XX e siècle. Cet article présente les différentes stratégies utilisées en 2020. Les deux premières sections sont consacrées aux deux principaux mécanismes utilisés : les revêtements à libération de biocides et les revêtements à effet de surface. Les deux dernières sections portent sur les nouvelles stratégies développées pour limiter l’impact sur l’environnement : les revêtements hybrides et revêtements topographiés.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 juin 2019
  • |
  • Réf : N4813

Dioxyde de titane

Le dioxyde de titane TiO 2 dans ses formes cristallines anatase et rutile est utilisé dans l'industrie en très grande quantité. Il entre dans les compositions de céramiques, de peintures, de polymères, de papiers, de textiles, de cosmétiques et de composés alimentaires. Il est aussi utilisé dans les composants photovoltaïques pour la production d'électricité, dans les applications pour la photocatalyse, pour les procédés d'autonettoyage et de désinfection ainsi que pour le contrôle du comportement hydrophile des surfaces. Cet article fait le point sur les ressources minérales permettant d'obtenir les poudres de TiO 2 , ainsi que sur les applications actuelles et celles en cours de développement.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 16 avr. 2014
  • |
  • Réf : 0443

Arrêté intégré : lire et comprendre

L’arrêté du 2 février 1998, ou plus souvent appelé « arrêté intégré » fixe le cadre général des dispositions techniques régissant les conditions d’exploitation et d’aménagement d’une installation classée relevant du régime de l’autorisation préfectorale. Il sert de base à la rédaction des arrêtés préfectoraux d’autorisation d’exploiter.

180 fiches actions pour auditer et améliorer vos réponses aux obligations relatives aux installations classées pour la protection de l'environnement

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 22 mai 2013
  • |
  • Réf : 0808

Préparer la planification avec un outil informatique de gestion de projet

Cette fiche recense et donne des éléments de réponse aux questions que ne manque pas de se poser le planificateur utilisant un outil informatique pour planifier un projet.

En effet, avant de commencer la planification d’un projet, on peut s’interroger sur :

  • les données d’entrée de l’outil ;
  • le type d’outil utilisé (collaboratif ou non) ;
  • les représentations souhaitées du projet (vision par installation, sous-projet, etc.) ;
  • les calendriers à définir ;
  • les extractions du planning nécessaires (extraction vers un fichier Excel pour créer des courbes d’avancement physique ou des courbes temps/temps, fichier .csv pour dialogue avec SAP, etc.) ;
  • les différents affichages possibles du planning (pour le client, les partenaires, les sous-traitants) ;
  • la mise en forme graphique (ce que l’on veut mettre en avant graphiquement).

Gestion et pilotage du projet : les fiches pour évaluer, planifier, communiquer, capitaliser


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !