#

Theorie du flow

Theorie du flow dans l'actualité

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


Theorie du flow dans les livres blancs


Theorie du flow dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 févr. 1989
  • |
  • Réf : B5570

Théorie du freinage

Quels que soient le système de freinage et son emploi, un frein absorbe une énergie mécanique extérieure pouvant être soit une énergie potentielle due à la gravité (cas des appareils de levage), soit une énergie cinétique (cas des véhicules), soit les deux à la fois (cas, par exemple, d’un véhicule lancé abordant une descente). L’énergie mécanique absorbée est restituée par le frein sous une a...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 mars 2016
  • |
  • Réf : TRI501

Théorie de l’usure

plus récemment par Akaki et Kato AKAKI (T.), KATO (K.) - Plastic flow process of surface layers in flow wear... entraînées inférieures à 2 nm selon la théorie de la lubrification EHD entre pièces sans rugosité...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 déc. 2017
  • |
  • Réf : TRI503

Théorie de l’usure

plastique est très inférieure à la valeur de la théorie RPP. Les conséquences en termes de frottement et d...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 26 avr. 2013
  • |
  • Réf : 1223

Utiliser la théorie des contraintes (TOC) en management des risques projet

Les outils classiques du management des risques projet – comme le registre des risques, les outils de créativité, la syntaxe cause-événement-effet, etc. – apportent leur écot à l’efficacité du manageur de projet : capacité d’anticipation, capitalisation immédiate de l’expérience, communication à l’équipe.

Ils sont notoirement insuffisants, voire trompeurs pour :

  • rendre compte des situations complexes dans lesquelles les risques et opportunités de différentes familles ou catégories sont enchevêtrés ;
  • générer des réponses ou contre-mesures robustes, validées par tous.

Cette fiche montre l’apport des graphiques de réflexion collective de la théorie des contraintes (Current Reality Tree [CRT], Future Reality Tree [FRT], Prerequisite Tree [PRT], Transition Tree [TRT]) dans le cadre de l’animation de sessions de management de risques.

La génération d’opportunité ou la sécurisation d’objectifs y est particulièrement soulignée.

Gestion et pilotage du projet : les fiches pour évaluer, planifier, communiquer, capitaliser

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 19 déc. 2017
  • |
  • Réf : 1596

Découvrir Deming, la théorie des variations

Vous êtes amené dans votre métier à interpréter des mesures ou des indicateurs, et à prendre des décisions sur la base de ces données chiffrées.

Lorsqu’un indicateur se dégrade, vous recherchez une explication ou une cause de cette dégradation, pour vous-même ou parce qu’on vous la demande, et vous mettez en place des plans d’action d’amélioration. Lorsqu’un indicateur s’améliore, au contraire, on a tendance à considérer que les actions mises en place précédemment portent leurs fruits, et qu’il faut les maintenir.

Les évolutions d’indicateurs ou de mesures sont généralement faites en comparant la période observée (par exemple la semaine ou le mois écoulés) à la période précédente (la semaine ou le mois précédents) ou à la même période de l’année précédente.

Mais ces méthodes habituelles de surveillance des indicateurs ou mesures sont-elles toujours pertinentes ? Une dégradation apparente nécessite-t-elle toujours de remettre en cause les décisions prises précédemment ? Faut-il décider de nouvelles actions ? Faut-il rechercher un « fautif » ou demander à toutes les personnes impliquées de « faire des efforts » ?

Cette fiche aborde un point essentiel de la philosophie de Deming : la théorie des variations.

Amélioration des performances, Certification ISO 9001, Management intégré...

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 18 juil. 2017
  • |
  • Réf : 1616

Théorie scientifique, méthode marketing, logiciel… Que peut-on protéger ?

Parmi les exceptions en termes de « non-inventions », figurent les théories scientifiques, les méthodes marketing, les créations esthétiques ou encore les programmes d’ordinateur qui ne sont pas considérés comme des « inventions » en tant que telles.

Cette conception peut faire l’objet de débats ou de positions divergentes selon les pays et les offices : ainsi en va-t-il notamment des créations informatiques qui peuvent, selon les cas, être considérés comme des inventions brevetables ou non.

La protection d’invention mettant en œuvre ces « non-inventions » reste cependant envisageable sous réserve de connaître les raisons et les contours de ces exclusions d’une part, et de respecter certaines règles de présentation, d’autre part.

Les fiches pratiques pour protéger vos innovations.


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !