Christophe BINÉTRUY

Professeur - École Centrale de Nantes, Institut de Recherche en Génie Civil et Mécanique, - UMR CNRS 6183, Nantes, France

  • Les composites à matrice polymère peuvent être façonnés pour ajuster leurs propriétés aux exigences spécifiques d’une application, d’où l’intérêt porté à leurs technologies de fabrication. Connaissez-vous les principaux phénomènes impliqués dans les procédés de moulage de ces composites structuraux ?

  • Article de bases documentaires : AM5141 (relu et validé)
    Structures sandwiches

    Les structures dites « sandwiches » résultent de l'assemblage par collage ou soudure de deux peaux minces sur une âme plus légère et de plus faibles caractéristiques mécaniques qui maintient leur écartement et transmet par cisaillement les actions mécaniques d'une peau à l'autre. Ce dossier présente le concept de structure sandwich au travers d'une description de la nature et des propriétés des matériaux constitutifs, de quelques notions relatives à la conception des pièces sandwiches, des principales méthodes de fabrication, des techniques de jonction et finition, et des différentes applications

  • La conception des pièces composites à matrice polymère fait appel à des connaissances élémentaires concernant les caractéristiques mécaniques et morphologiques associées à chaque phase, et la proportion relative de matrice et de renfort. Ces informations sont systématiquement requises lorsque l'on entreprend le dimensionnement de pièces composites à l'aide de moyens de calcul informatisés. Cet article débute par une synthèse des concepts liés à l'homogénéisation des matériaux hétérogènes biphasiques de type inclusion/matrice. Puis, il regroupe quelques formules pour l'estimation des caractéristiques élastiques de matériaux composites à inclusions sphériques (solides ou creux), aplaties (solides ou creux) ou fibreuses unidirectionnels.

  • De nos jours, les technologies de fabrication et des matériaux constitutifs des composites sont multiples. Au moment du choix, le concepteur doit allier un grand nombre de critères, qualité des pièces obtenues, cadence de production, rentabilité économique, auxquels il faut ajouter la complexité des phénomènes physiques et chimiques mis en jeu dans le cadre du moulage des composites avancés. Dans ce contexte, les outils de calcul sont devenus des instruments nécessaires dans la chaîne de conception-fabrication de ces composites. Cet article présente des relations physiques simples ayant un intérêt pratique pour l’estimation de grandeurs telles que des pressions de résine et des temps d’injection. Plusieurs exemples d’utilisation de la physique du moulage des composites avancés ont été choisis pour illustrer ces approches.

  • Matériaux extrêmement polyvalents, les composites à matrice polymère sont façonnables selon l’application et les propriétés recherchées. Le mode d’élaboration s’avère donc extrêmement déterminant dans la chaîne de conception, puisqu’il détermine les performances du composite. Cet article analyse les différents phénomènes mis en jeu dans les technologies de fabrication des composites avancés. Il en présente des modèles descriptifs découlant des lois de conservation (masse, énergie) et des lois constitutives (viscosité, réactivité, contraintes mécaniques…).

  • Article de bases documentaires : AM15
    Plastiques et composites - Avant-propos