Thierry LEMOINE

Directeur Technique - THALES Microwave and Imaging Subsystems, Vélizy, France

  • En amplification de puissance, comment choisir entre une technologie à base de tubes électroniques (TWTA, klystrons ou tétrodes) ou à base de solutions à état solide (SSPA) ? Vous trouverez ici une présentation des critères de choix à retenir en fonction des applications,  puis une illustration à travers quelques gammes d'utilisation. 

  • Article de bases documentaires : E1623
    Puissance hyperfréquence en état solide

    L'état solide est devenu une technologie largement concurrente des tubes électroniques, car d'un coût moindre. Quelles sont les performances de ces amplificateurs de puissance à état solide ?

  • De large bande passante, les tubes électroniques à onde progressive (TWT) sont adaptés à des applications d’amplification de signaux. Découvrez le mode de fonctionnement des tubes à hélice et des tubes à ligne métallique, ainsi que leurs performances accessibles en fréquence, linéarité, puissance et rendement.

  • Les tubes de forte puissance et à bande étroite sont utilisés pour alimenter des accélérateurs de particules et des réacteurs de fusion nucléaire. Découvrez le fonctionnement et les limites de ces composants,  dont les klystrons multifaisceaux ou à faisceau plat, les tubes à champs croisés et les gyrotrons.

  • Retrouvez ici toutes les technologies de tubes électroniques, depuis les tubes classiques jusqu'aux tubes à grilles et IOT. Les modes de fonctionnement sont expliqués, et les modes d'utilisation détaillés. 

  • Cet article s'intéresse à la finalité médicale de l'imagerie par rayons X. Après un chapitre introductif, il décrit à grands traits l'intérêt des modalités d'imagerie par rayons X et les différents équipements disponibles: les tables de radiographie, les tables RF, la mammographie, la radiologie dentaire, les mobiles chirurgicaux, les systèmes interventionnels en chirurgie cardiaque, les «cathlabs» dédiés à la radiologie interventionnelle, et les machines de radiothérapie.

  • Article de bases documentaires : MED205
    Imagerie médicale par rayons X - Qualité d'image

    Cet article s'intéresse à la finalité de tout système d'imagerie, la qualité d'image au travers des techniques permettant de la mesurer et de l'améliorer. Il introduit les techniques ROC comme outil idéal de quantification pour une modalité médicale donnée, et il détaille les méthodes de modélisation de cet outil grâce à l'indice de détectivité. Les impacts des diffusés et de la source de photons X sur la qualité d'image sont alors précisés. Dans un deuxième temps, les principales techniques d'amélioration faisant aujourd'hui l'objet de recherches sont exposées : la détection multi-énergie, le comptage de photons et la spectroscopie, et enfin l'imagerie par contraste de phase qui exploite les propriétés de réfraction des rayons X dans les tissus biologiques.

  • Article de bases documentaires : MED203
    Imagerie médicale par rayons X - Traitements d'image 2D

    Cet article est consacré aux traitements d'image 2D qui sont, pour l'essentiel, des corrections des imperfections des détecteurs et différents types de filtrage destinés à transformer une image « propre » en une image « clinique », c'est-à-dire une image où les détails importants pour le radiologue ont été accentués, en fonction du type d'examen pratiqué. Quelques mots sont également dits sur les écrans de visualisation à cette occasion.

  • Article de bases documentaires : MED204
    Imagerie médicale par rayons X - Traitements d'image 3D

    Cet article aborde les techniques de reconstruction d'images tomographiques, de plus en plus utilisées sur des équipements de radiologie conventionnelle (le « CBCT » et la tomosynthèse). Cet article s'efforçant de donner un état de l'art des questions traitées, les techniques algébriques y sont décrites au même titre que les techniques analytiques (FBP). On trouve également quelques pages sur les techniques de tomosynthèse.

  • Article de bases documentaires : MED201
    Imagerie médicale par rayons X - Détecteurs de rayons X

    Cet article décrit le fonctionnement des détecteurs de rayons X. Une première partie s'intéresse aux matériaux utilisés pour leur détection des rayons X (scintillateurs et photoconducteurs), et une seconde décrit les détecteurs à proprement parler: du film photographique, des cassettes CR et des amplificateurs de brillance aux nouvelles technologies numériques comme les détecteurs linéaires slot scan, les techniques TDI, CCD et à présent les détecteurs numériques plats.

  • Cet article introduit le sujet de l'imagerie par rayons X. Après une présentation succincte de la physique des phénomènes d'absorption photoélectrique et de diffusion Compton, il précise définitions et propriétés essentielles des différentes notions de dose (comprise comme une mesure physique (en Gray) ou sanitaire (en Sievert)), et décrit le fonctionnement et les propriétés des dispositifs utilisés comme sources et générateurs de rayons X,

  • Cet article présente les principaux facteurs de mérite d'un imageur, qui quantifient ses performances: la résolution au travers de la MTF, le bruit grâce au NPS, et enfin le rapport signal sur bruit et le facteur de mérite universel que constitue la DQE. Les grandes sources de bruit (quantique et électronique) sont décrites ainsi que leur influence sur le rapport signal sur bruit. L'article se conclut sur les autres paramètres importants pour un détecteur que sont le traînage, la vitesse, et les modes d'acquisition.