#

Cogénération

Cogénération dans l'actualité

Toute l'actualité


Cogénération dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 janv. 2015
  • |
  • Réf : BE8049

Méthode du pincement

La méthode du pincement vise à aider à l’identification et la quantification des gisements d’énergie thermique potentiellement récupérables dans les procédés de transformation mais aussi à l’identification des technologies à appliquer pour mener à bien cette récupération et ainsi favoriser leur intégration aux systèmes énergétiques industriels. Cette méthode, initialement graphique par la représentation sous forme de courbes composites des flux du procédé, s’est complexifiée par les travaux successifs pour répondre aux enjeux économiques, technologiques et environnementaux. L’utilisation des méthodes numériques permet la synthèse plus réaliste du réseau d’échangeur de chaleur et l’intégration de critère exergétiques pour la sélection des utilités.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 sept. 2017
  • |
  • Réf : BE8053

Convertisseurs thermomécaniques

On trouve les installations motrices à vapeur dans les grandes centrales de production d’électricité et sur des sites industriels. Les cycles de base, dits cycles de Rankine, sont proches des cycles de Carnot. Pour augmenter le rendement de ces machines, diverses évolutions leur sont apportées. Les rejets thermiques de ces installations motrices à vapeur sont importants, comme dans toutes machines thermiques et la récupération de cette chaleur est capitale. La production d'énergie totale ,ou de congénération, de l’IMV est alors de deux natures : mécanique (ou électrique) et thermique. Les machines thermiques , dont le rendement est actuellement le plus élevé, sont dites à cycles combinés. Elles correspondent au couplage d'une IMV à une TAC (turbine à combustion).

  • ARTICLE INTERACTIF
  • |
  • 10 nov. 2021
  • |
  • Réf : RE293

Vers un paradigme bas carbone des machines de production d’énergie

Cet article rétablit la genèse d’un nouveau modèle énergétique décarboné et il se concentre sur l’évolution pressentie des machines de production d’énergie et des carburants bas carbone. On préconise une approche multicritère du cycle de vie thermo-économique en ressources et en valeur pour étudier la crédibilité des machines thermiques à faible pouvoir réchauffant et les performances attendues des énergies non fossiles. Les domaines d’application concernent les mobilités dans le transport routier, agricole, ferroviaire, maritime et aéronautique, le secteur des unités cogénérées de production combinée d’électricité, d’énergie chaude et froide sur les différents continents et enfin le numérique et le digital.


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !