#

Composite à matrice métallique

Composite à matrice métallique dans l'actualité

Toute l'actualité


Composite à matrice métallique dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 janv. 1996
  • |
  • Réf : M2448

Élaboration des composites à particules

Cet article concerne les composites à matrice métallique renforcés par des particules CMMp , excluant les composites à matrice métallique renforcés par des fibres (CMMf), des raisons d’ordre économique justifiant ce choix. En effet, il est possible de fabriquer des pièces en CMMp à matrice d’aluminium, avec leur forme finale ou proche de leur forme finale, à un prix de deux à cinq fois supérieur à celui d’une pièce d’aluminium non renforcée, mais en général nettement moins élevé que celui des CMMf. L’usine de production de CMMp la plus importante au monde, Duralcan, est située à Jonquière, au Québec. Nous avons parfois inclus les CMM renforcés par des trichites , car les procédés de fabrication de ces fibres ultra-courtes sont souvent semblables à ceux des CMMp. Le principal but de cette synthèse est de faire le point sur les différentes techniques de fabrication des CMMp, en jetant un regard critique sur les principales difficultés de chacun des procédés. Elle s’inspire d’une étude commencée au CNRC (Conseil National de Recherche du Canada) [6] * . La fabrication des CMMp par fonderie peut se décomposer en plusieurs étapes. D’abord, l’incorporation des particules dans l’alliage liquide. La principale difficulté de cette étape réside dans le mouillage et l’agglomération des particules. Ensuite, la coulée en lingots qui seront refondus pour la mise en forme ultérieure. Cette étape de coulée, typique de la fonderie, doit éviter la sédimentation des particules sous l’action de la gravité. Enfin, une éventuelle mise en forme aux cotes finales peut s’effectuer par usinage, forgeage, laminage, extrusion, etc. Nous excluons de cette synthèse l’étude de ces procédés de transformation secondaire. Ils ne seront abordés que lorsqu’ils interviennent en même temps que l’incorporation des particules dans la matrice métallique. D’autres techniques de fabrication telles que la métallurgie des poudres , la projection , les procédés par voies semi-liquide et solide seront décrites dans cette synthèse. Nous avons accordé une plus grande importance aux procédés de fonderie  3 à cause de leur intérêt industriel.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 nov. 2018
  • |
  • Réf : M250

Matériaux composites à matrices métalliques

Les matériaux composites à matrice métallique ont été développés à partir des années 1960 afin de combiner les propriétés des métaux (ductilité, conductivité, tenue au feu) à celle des renforts. Cette combinaison permet d’obtenir des propriétés supérieures à celles des métaux et alliages métalliques classiques. Aujourd’hui, ces matériaux sont utilisés dans de nombreux domaines tels que l’aéronautique, le spatial, l’automobile, le nucléaire. Cet article décrit les principaux constituants de ces matériaux composites (matrice, renfort et interface), les procédés d’élaboration associés et il présente les propriétés principales associées à des applications spécifiques.

  • ARTICLE INTERACTIF
  • |
  • 10 mars 2015
  • |
  • Réf : N3800

Mousses métalliques

Cet article propose un panorama des principaux procédés de fabrication des mousses métalliques. Il présente les spécificités des métaux mis en oeuvre et les produits potentiellement réalisables. En particulier, sont précisés les liens existants entre le procédé et les caractéristiques morphologiques des mousses.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 08 avr. 2014
  • |
  • Réf : 0367

Rédiger la politique qualité

Vous avez dans un premier temps défini le contenu de la politique qualité de votre entreprise et, pour pouvoir la rédiger, vous avez recueilli l’ensemble des informations dont vous avez besoin.

Il vous échoit maintenant d’en rédiger le projet, de le soumettre à votre direction générale qui devra l’approuver avant de le signer, en lui donnant ainsi son statut de document de management. Vous lui proposerez aussi une mise en forme de manière à en faciliter son appropriation par vos collègues et qui marquera vos clients par sa pertinence. C’est ce travail sur la forme qui lui conférera son statut de document de communication.

En rédigeant la politique qualité de votre entreprise, vous devrez garder à l’esprit ces deux questions :

  • Comment chaque client doit-il identifier l’entreprise ?
  • Que doit comprendre et retenir a minima chaque salarié de votre entreprise ?

Voici quelques règles de base de rédaction et de présentation.

Amélioration des performances, Certification ISO 9001, Management intégré...

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 12 mars 2013
  • |
  • Réf : 1015

Choisir la soudure par ultrason (US)

Vous avez un assemblage de feuilles ou films à réaliser. Vous recherchez un assemblage permanent de deux pièces issues de l’injection ou de l’extrusion. Vous avez des matières différentes à assembler.

Le choix de la technologie vous est imposé ou au contraire vous pouvez vous orienter vers une nouvelle technologie.

Vous avez au moins un thermoplastique dans votre assemblage et une compatibilité parfaite entre les matériaux pour répondre à votre cahier des charges . Pour plus de précisions sur les compatibilités, et plus particulièrement la tension de surface des matériaux, nous vous conseillons de vous reporter à la fiche Comment réaliser un assemblage ?

La soudure des thermoplastiques par ultrason (US) permet des soudures simples et rapides de pièces, en volumes ou planes, parfois avec un joint de soudure pollué par des impuretés. Elle est notamment adaptée aux très grandes séries de pièces et souvent facile à intégrer dans une ligne de fabrication.

Complétée par la fiche Quels sont les phénomènes en jeu dans un assemblage ? , cette fiche vous permettra :

  • de choisir la bonne matière répondant à votre cahier des charges et adaptée à la soudure par ultrason (US) ;
  • d'inventorier tous les paramètres à prendre en compte pour cette technologie ;
  • d'apprécier tous les avantages et les inconvénients de cette technologie ;
  • de prévoir des actions de formation, le suivi qualité et les opérations de maintenance.

Un outil incontournable pour comprendre, agir et choisir- Nouveauté !


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !