#

Controle

Controle dans l'actualité

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


Controle dans les livres blancs


Controle dans les conférences en ligne


Controle dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 mai 2020
  • |
  • Réf : P1382

Pesée minimale : son importance dans un processus d’analyse industriel

La plupart des utilisateurs vérifient leurs balances sans savoir si elles correspondent à leurs besoins. Les normes et réglementations évoluant, elles demandent désormais à l'utilisateur de démontrer que leurs balances sont en adéquation avec les critères fixés. La démonstration s'effectue par la détermination de la pesée minimale qui doit être inférieure à la plus petite quantité nette pesée sur la balance. Cet article explique comment se conformer aux exigences des principaux référentiels et comment déterminer soi-même la pesée minimale pour sélectionner une balance répondant de façon fiable aux exigences.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 juin 2020
  • |
  • Réf : R2010

Mesure et contrôle de niveaux

Cet article traite des fondamentaux de la mesure et du contrôle de niveau de liquides et de solides dans un contexte industriel. Les notions exposées en première et deuxième partie reprennent les définitions prérequises à une bonne mise en œuvre : niveau mesuré, hauteurs vraie et manométrique, interface, plan de référence, etc. Les parties suivantes décrivent les spécificités de la mesure de niveau relatives au produit (tranquillisation des liquides, particularités des solides en vrac), à la criticité de l'application (chaîne de mesure, fiabilité, sécurité) et à son adaptation aux conditions environnementales (températures extrêmes, agressions extérieures). Enfin, les dernières évolutions de la mesure de niveau, notamment en termes d'exploitation et de connectivité, sont présentées. 

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 juil. 2019
  • |
  • Réf : S7188

Observateurs pour systèmes dynamiques

L’observation joue un rôle de premier plan dans le contrôle ou la supervision des systèmes dynamiques. En effet, dans les applications temps réel ou les systèmes d’ingénierie instrumentés, toutes les variables ne peuvent pas être mesurées. L’objectif des méthodes d’observation consiste à concevoir des algorithmes qui peuvent être mis en œuvre sur des dispositifs de contrôle pour estimer des variables ou des paramètres à partir de mesures de capteurs dans un cadre non bruité. En ce qui concerne le dernier point, la structure des observateurs peut être liée aux filtres Kalman. Le but de l’article est de fournir quelques lignes directrices pour concevoir plusieurs types d’observateurs depuis les observateurs complets pour estimer l’état entier du modèle dynamique du système jusqu’aux observateurs partiels où seulement une fonction spécifique de l’état est nécessaire. Les principaux sujets abordés traitent des modèles linéaires, mais certaines directions sont fournies pour le traitement des modèles non linéaires. Quelques exemples pratiques illustrent les méthodes de conception décrites. De plus, des exemples d’application des observateurs comme l’estimation d’entrées inconnues ou de perturbations sont indiqués.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 10 mars 2015
  • |
  • Réf : 0132

Comprendre la notion de mise en demeure

Vous avez fait l’objet d’une visite de contrôle de la part de l’inspecteur de l’environnement. À l’issue de cette visite, l’inspecteur a établi un rapport, qui constate l’existence de non-conformités.

Sur la base de ce rapport, le préfet vous notifie une mise en demeure d’avoir à mettre en œuvre certaines mesures dans un délai qu’il fixe.

  • A quoi correspond une mise en demeure ?
  • Quelles règles de forme s’imposent à l’administration ?
  • Quels sont les enjeux liés à cet acte ?

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 16 juin 2015
  • |
  • Réf : 0525

Définir un plan de surveillance

Vous devez définir et planifier les dispositions préétablies spécifiques (type de contrôle, méthodes, moyens, échantillonnage, spécifications, fréquence, etc.) mises en œuvre tout au long du process pour démontrer la conformité de l’ensemble des caractéristiques des produits.

Le plan de surveillance est cette colonne vertébrale de l’assurance qualité dans le sens où il constitue l’articulation entre les besoins ou attentes du marché (des clients) et leur satisfaction. C’est un document synthétique dont le rôle est de permettre de prouver en permanence la conformité et, par voie de conséquence, de détecter les anomalies.

Concrètement, il répond aux exigences suivantes des paragraphes de l’ISO 9001:2008 :

  • 7.3.3 « Éléments de sortie de la conception et du développement » du chapitre 7 « réalisation du produit ». Les référentiels sectoriels qui complètent l’ISO 9001 tels que l’ISO TS 16949:2009 pour l’industrie automobile précisent ces exigences. Il cite et définit le plan de surveillance ;
  • 8.1 « Généralités », 8.2.3 « Surveillance et mesure des processus » et 8.2.4 « Surveillance et mesure du produit » du chapitre 8 « Mesure, analyse et amélioration ».

Nous alors voir maintenant comment construire concrètement un PdS.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 16 juin 2015
  • |
  • Réf : 0588

Fiabiliser un procédé

Un procédé fiable peut être assimilé à un procédé dont nous pouvons prédire le comportement et ainsi disposer de levier pour agir et influencer ses résultats. A contrario, et c’est ce que nous voulons éviter, un processus réputé non fiable ne permet pas d’en prédire son comportement, car il est sensible aux aléas, dérives et autres « événements indésirables » ; tous ces éléments vont in fine le faire varier et en impacter la donnée de sortie ou son résultat.


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !