#

Controle

Controle dans actualités

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


Controle dans les livres blancs


Controle dans les conférences en ligne


Controle dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires : RECHERCHE ET INNOVATION
  • |
  • 10 déc. 2018
  • |
  • Réf : IN226

Contrôle de la fatigue des matériaux par émission acoustique

La fatigue, c'est-à-dire la rupture de structures mécaniques sous l'effet de chargements cycliques, demeure une gageure technologique considérable, car elle survient de façon inattendue lorsque la structure fonctionne apparemment dans un régime stabilisé et sûr, sans signe extérieur de détérioration mécanique. Après avoir présenté ce contexte et les méthodes classiques de contrôle de la fatigue par émission acoustique (EA), une nouvelle méthode non destructive de détection spécifique de la propagation de fissures de fatigue est exposée à partir de multiplets acoustiques : signaux d’EA répétitifs, aux formes d'ondes quasi identiques. Des perspectives de contrôle en service sont ensuite proposées.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 sept. 2018
  • |
  • Réf : M3634

Fonderie et moulage des alliages de cuivre

Les alliages cuivreux moulés nous accompagnent tous les jours. Dans cet article, le lecteur trouvera la grande diversité des alliages cuivreux et leurs différentes métallurgies. Les aptitudes fonctionnelles des alliages cuivreux moulés sont exposées en lien avec les applications et le rôle des principaux éléments d’alliages. Les propriétés des différents alliages moulés sont ensuite présentées avec leur spécificité d’élaborations, de moulage et de coulée. Enfin, la question des contrôles est abordée avec une présentation des différents moyens utilisés quotidiennement pour le contrôle des pièces moulées en alliage de cuivre.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 avr. 2018
  • |
  • Réf : VN1803
  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 10 mars 2015
  • |
  • Réf : 0132

Comprendre la notion de mise en demeure

Vous avez fait l’objet d’une visite de contrôle de la part de l’inspecteur de l’environnement. À l’issue de cette visite, l’inspecteur a établi un rapport, qui constate l’existence de non-conformités.

Sur la base de ce rapport, le préfet vous notifie une mise en demeure d’avoir à mettre en œuvre certaines mesures dans un délai qu’il fixe.

  • A quoi correspond une mise en demeure ?
  • Quelles règles de forme s’imposent à l’administration ?
  • Quels sont les enjeux liés à cet acte ?

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 16 juin 2015
  • |
  • Réf : 0525

Définir un plan de surveillance

Vous devez définir et planifier les dispositions préétablies spécifiques (type de contrôle, méthodes, moyens, échantillonnage, spécifications, fréquence, etc.) mises en œuvre tout au long du process pour démontrer la conformité de l’ensemble des caractéristiques des produits.

Le plan de surveillance est cette colonne vertébrale de l’assurance qualité dans le sens où il constitue l’articulation entre les besoins ou attentes du marché (des clients) et leur satisfaction. C’est un document synthétique dont le rôle est de permettre de prouver en permanence la conformité et, par voie de conséquence, de détecter les anomalies.

Concrètement, il répond aux exigences suivantes des paragraphes de l’ISO 9001:2008 :

  • 7.3.3 « Éléments de sortie de la conception et du développement » du chapitre 7 « réalisation du produit ». Les référentiels sectoriels qui complètent l’ISO 9001 tels que l’ISO TS 16949:2009 pour l’industrie automobile précisent ces exigences. Il cite et définit le plan de surveillance ;
  • 8.1 « Généralités », 8.2.3 « Surveillance et mesure des processus » et 8.2.4 « Surveillance et mesure du produit » du chapitre 8 « Mesure, analyse et amélioration ».

Nous alors voir maintenant comment construire concrètement un PdS.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 16 juin 2015
  • |
  • Réf : 0588

Fiabiliser un procédé

Un procédé fiable peut être assimilé à un procédé dont nous pouvons prédire le comportement et ainsi disposer de levier pour agir et influencer ses résultats. A contrario, et c’est ce que nous voulons éviter, un processus réputé non fiable ne permet pas d’en prédire son comportement, car il est sensible aux aléas, dérives et autres « événements indésirables » ; tous ces éléments vont in fine le faire varier et en impacter la donnée de sortie ou son résultat.


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !