#

Énergie : définition et propriétés

Propriété d’un système physique capable de fournir du travail (mettre une masse en mouvement...), de la chaleur (faire bouillir de l’eau...) (mesurée de manière conventionnelle en joules). La quantité d’énergie est le produit de l’intensité de ce travail (la puissance, en watts) par le temps durant lequel cette puissance est fournie (1 W = 1 J/s).

Énergie dans les livres blancs


Énergie dans les conférences en ligne


Énergie dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 mai 2022
  • |
  • Réf : AM3585

Isosorbide : structure, propriétés, voies de synthèse et applications

La valorisation de ressources naturelles est un enjeu crucial pour de futurs développements économiques. La biomasse végétale permet d’accéder à de nombreux composés capables de substituer les produits pétrosourcés. Cet article présente la molécule d’isosorbide qui fait partie de ces nouvelles molécules biosourcées d’intérêt et ses applications. L’isosorbide est un diol obtenu en trois étapes à partir de l’amidon, voire de la cellulose, et qui est utilisé, après fonctionnalisation, dans les industries pharmaceutique, cosmétique et de chimie de spécialités ou comme réactif dans des réactions de condensation avec des monomères permettant ainsi d’accéder à de nouveaux polymères ayant des propriétés améliorées.

  • ARTICLE INTERACTIF
  • |
  • 10 déc. 2021
  • |
  • Réf : CHV4032

Valorisation industrielle des microalgues photosynthétiques

Les microalgues apparaissent comme une bioressource végétale originale, offrant un potentiel applicatif qui tend à s’affirmer dans de nombreux domaines. Outre une biochimie très diversifiée ouvrant sur de nombreux usages, la croissance photosynthétique en systèmes de culture dédiés permet d’y associer une stratégie de valorisation de déchets : les effluents de diverses sources industrielles peuvent être convertis en une biomasse valorisable. Cet article détaille les principaux procédés utilisés, de la production de biomasse à la valorisation en composés d’intérêts. Différents exemples industriels sont présentés, ainsi que la réglementation associée aux usages alimentaires.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 janv. 2022
  • |
  • Réf : M7822

Procédé de refusion à l’arc sous vide (VAR)

Cet article présente la refusion à l’arc sous vide (VAR), procédé de métallurgie secondaire basé sur l’affinage du métal liquide par le vide et le contrôle de sa solidification dans un creuset refroidi. Il s’applique aux alliages réactifs de titane ou de zirconium purifiés sans contact avec un réfractaire, ainsi qu’aux aciers et aux superalliages dont il améliore la propreté inclusionnaire. Le principe du procédé VAR et la technologie des fours sont détaillés, en insistant sur la conduite des refusions et les aspects de sécurité. Les spécificités de la refusion sont précisées pour différentes nuances. Enfin, l’intérêt de sa simulation comme outil d’aide au choix des paramètres opératoires est illustré.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 16 avr. 2014
  • |
  • Réf : 0103

Bilan de fonctionnement : lister les mesures compensatoires (partie 4)

À ce stade du bilan de fonctionnement, une synthèse du fonctionnement de vos installations a été établie en analysant, sur la période décennale retenue, le fonctionnement, la conformité technique et réglementaire et la performance au regard des meilleures techniques disponibles (MTD). Il vous est maintenant demandé de lister les mesures compensatoires, cette étape correspondant à la quatrième partie de votre bilan de fonctionnement.

  • Que doit contenir cette partie ?
  • Où trouver les éléments d’information ?

180 fiches actions pour auditer et améliorer vos réponses aux obligations relatives aux installations classées pour la protection de l'environnement

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 11 août 2011
  • |
  • Réf : 0355

Représenter un système technique selon la loi d'intégralité des parties

Lors de la mise en œuvre d’un projet supporté par la théorie TRIZ, modéliser le système technique objet de l’étude selon la loi d’intégralité des parties est une étape importante de la compréhension du fonctionnement et de la constitution élémentaire du même objet.

Cette fiche vous propose une démarche de modélisation d’un système technique, quelle qu’en soit sa complexité, selon la loi d’intégralité des parties de la TRIZ.

Ce que l’utilisateur pourra tirer en termes de bénéfice suite à la mise en œuvre de la démarche d’usage du tryptique se résume en trois points :

  • construire le typtique de départ d’une étude TRIZ en modélisant « l’outil » la « Fonction Principale Utile » et « l’Objet » ;
  • transformer l’objet en un ensemble de composants clés intéragissant entre eux et réalisant de par leur association la Fonction Principale Utile du même objet ;
  • analyser si la loi d’intégralité est respectée et, dans le cas contraire, diagnostiquer les orientations majeures de conception devant être entreprises pour ce même système.

Méthodes, outils, pilotage et cas d'étude

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 24 sept. 2014
  • |
  • Réf : 1369

La méthode Multi-Énergie

En cas d’inflammation d’un nuage de gaz dans sa plage d’inflammabilité, c’est-à-dire que si la concentration de gaz dans l’air se situe entre la limite inférieure d’inflammabilité (LII) et la limite supérieure d’inflammabilité (LSI), il sera observé un phénomène dit de feu de nuage (flash fire). Ce feu de nuage générera des effets thermiques et des effets de surpression. Dans le cadre des études de dangers, les effets de surpression associés au phénomène de feu de nuage sont généralement estimés à l’aide de la méthode Multi-Énergie.

180 fiches actions pour auditer et améliorer vos réponses aux obligations relatives aux installations classées pour la protection de l'environnement


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !