#

Ingénierie système

Ingénierie système dans actualités

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


Ingénierie système dans les livres blancs


Ingénierie système dans les conférences en ligne


Ingénierie système dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 août 2019
  • |
  • Réf : AF94

Théorie des ensembles ordonnés

La théorie des ensembles ordonnés est une sous-branche de la théorie des ensembles qui traite du concept d’ordre en utilisant les relations binaires. Les notions d’ordre sont présentes partout en mathématiques et dans de nombreuses autres disciplines scientifiques, ainsi que dans les domaines variés de l’ingénierie. La première partie de cet article porte sur les différents types de relations d’ordre conduisant aux espaces, sur leurs éléments remarquables et sous-ensembles particuliers, et les applications entre espaces ordonnés. La deuxième partie porte sur les collections de sous-ensembles d’un ensemble ambiant donné en présentant les principales propriétés, puis les catégories de collections les plus utilisées. Les notions présentées sont illustrées par des exemples et contre-exemples.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 mai 2019
  • |
  • Réf : S7135

Gouvernabilité et observabilité des systèmes linéaires incertains

Cet article propose une introduction avancée sur les notions de gouvernabilité et d’observabilité des systèmes linéaires en présence éventuelle d’incertitudes. Dans un premier temps, l’apparition des modes ingouvernables ou inobservables est étudiée dans le cadre des systèmes monodimensionnels. Puis une généralisation aux systèmes multidimensionnels est décrite. Des détails sur la structure canonique de Kalman viennent compléter ces notions. Quelques réflexions sur la gouvernabilité forte et la gouvernabilité faible sont ensuite proposées avant que ne soient abordée une extension de la notion de gouvernabilité au cas des systèmes linéaires incertains. Des aspects logiciels viennent conclure cet article.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 juil. 2019
  • |
  • Réf : S7188

Observateurs pour systèmes dynamiques

L’observation joue un rôle de premier plan dans le contrôle ou la supervision des systèmes dynamiques. En effet, dans les applications temps réel ou les systèmes d’ingénierie instrumentés, toutes les variables ne peuvent pas être mesurées. L’objectif des méthodes d’observation consiste à concevoir des algorithmes qui peuvent être mis en œuvre sur des dispositifs de contrôle pour estimer des variables ou des paramètres à partir de mesures de capteurs dans un cadre non bruité. En ce qui concerne le dernier point, la structure des observateurs peut être liée aux filtres Kalman. Le but de l’article est de fournir quelques lignes directrices pour concevoir plusieurs types d’observateurs depuis les observateurs complets pour estimer l’état entier du modèle dynamique du système jusqu’aux observateurs partiels où seulement une fonction spécifique de l’état est nécessaire. Les principaux sujets abordés traitent des modèles linéaires, mais certaines directions sont fournies pour le traitement des modèles non linéaires. Quelques exemples pratiques illustrent les méthodes de conception décrites. De plus, des exemples d’application des observateurs comme l’estimation d’entrées inconnues ou de perturbations sont indiqués.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 19 mai 2014
  • |
  • Réf : 0358

Orienter un projet par la TRIZ : l’analyse multiécrans

Lors des phases préparatoires à une activité de conception inventive, prendre du recul dans la façon d’appréhender la problématique est souvent indispensable.

Cette fiche vous propose un outil d’aide à la réflexion et à la consignation des premières données issues du corpus d’outil et de méthodes issus de la TRIZ : l’analyse multiécrans.

Ce que vous pouvez tirer en termes de bénéfice suite à la mise en œuvre de l’analyse multiécrans se résume en trois points :

  • permettre à chaque membre de l’étude d’exprimer ses connaissances sur le sujet et de les partager avec les autres membres ;
  • créer une harmonie dans l’équipe par un partage des visions que chacun a de l’objet, y compris des visions parfois en opposition ;
  • franchir une première étape dans l’étude et poser ses bases, en revenant sur les actions éventuellement accomplies par le passé et en coconstruisant pour le système technique une vision d’avenir.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 05 mars 2015
  • |
  • Réf : 1243

Du besoin à l’implantation : grands axes de l’ingénierie système

Cette fiche présente la méthode BEH (besoin par une étude heuristique) qui assemble une série d’outils classiques de l’ingénierie système pour atteindre une définition précise et exhaustive, du besoin jusqu’à sa décomposition fonctionnelle, et aboutit à la planification et à l’implantation par composants du projet.

La méthode présentée ici décompose l’analyse en treize étapes :

  • description succincte des quatre aspects du besoin ;
  • analyse ouverte et détaillée par les sept questions (CQQCOQP pour Comment ?, Qui ?, Quoi ? Combien ?, Où ?, Quand ?, Pourquoi ?) dans une recherche de réponse SMART ;
  • intégration en une liste de composants les plus forts ;
  • description détaillée en CQQCOQP des composants ;
  • pour chaque composant, analyse fonctionnelle en fonctions principales ou objectifs ;
  • pour chaque composant, analyse fonctionnelle en fonctions contraintes ou contraintes ;
  • hiérarchisation des objectifs et contraintes et extraction des objectifs et contraintes représentatives du projet ;
  • rédaction de la note de cadrage du projet ;
  • analyse de risque du projet sur les objectifs principaux ;
  • détail des objectifs par l’approche SMART et rédaction de la spécification technique du besoin (STB) ;
  • décomposition des objectifs et contraintes en tâches élémentaires ;
  • arborescence et rédaction des fiches de l’OTT pour chacune des tâches élémentaires ;
  • décomposition en composants unitaires des objectifs et contraintes et liaisons avec la STB et les modalités de qualification de chaque étape de conception, du composant au système global.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 05 mars 2015
  • |
  • Réf : 1244

Du besoin à la spécification : cas d’étude

L’objectif majeur de l’ingénieur en conception est d’obtenir une définition exhaustive et objective du besoin client et de construire sur la base de ce besoin une analyse jusqu’à une planification détaillée et une implantation en composant.

La méthode présentée ici décompose l’analyse en treize étapes :

  • description succincte des quatre aspects du besoin ;
  • analyse ouverte et détaillée par les sept questions (Comment, Quoi, Qui, Combien, Où, Quand, Pourquoi, ou CQQCOQP) dans une recherche de réponse SMART ;
  • intégration en une liste de composants les plus forts ;
  • description détaillée en CQQCOQP des composants ;
  • pour chaque composant, analyse fonctionnelle en fonctions principales ou objectifs ;
  • pour chaque composant, analyse fonctionnelle en fonctions contraintes ou contraintes ;
  • hiérarchisation des objectifs et contraintes et extraction des objectifs et contraintes représentatives du projet ;
  • rédaction de la note de cadrage du projet ;
  • analyse de risque du projet sur les objectifs principaux ;
  • détail des objectifs par l’approche SMART et rédaction de la spécification technique du besoin (STB) ;
  • décomposition des objectifs et contraintes en tâches élémentaires ;
  • arborescence et rédaction des fiches de l’OTT pour chacune des tâches élémentaires par la méthode du FAST ;
  • décomposition en composants unitaires des objectifs et contraintes et liaisons avec la STB et les modalités de qualification de chaque étape de conception, du composant au système global.


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !