#

J2 157

J2 157 dans l'actualité

Toute l'actualité


J2 157 dans les ressources documentaires

  • ARTICLE INTERACTIF
  • |
  • 10 oct. 2018
  • |
  • Réf : AF122

Exemples en topologie I

fini séparé T 0 est séparé T 1/2 (p. 28 de PORTER (J.) - General Topology Notes... T 0 , et même T 1/2 (p. 30 de PORTER (J.) - General Topology Notes , , mais pas T 1 (p... de STEEN (L.), SEEBACH (J.J.), ARTHUR (Jr.) - Counterexamples in Topology , ). Elle n’est ni T 2... T 1/2 et même T 3/4 (p. 9 de HART (K.P.), NAGATA (J.I.), VAUGHAN (J.E.) (eds.) - Encyclopedia...

Les bases documentaires des Techniques de l'Ingénieur couvrent tous les grands domaines de l'ingénierie. Lancez votre recherche, affinez-là, obtenez vos réponses !

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 juin 1991
  • |
  • Réf : K430

Enthalpie d’échauffement des solides

de la phase (C 4 AF) à 1 200  o C [ m Δ R H 5 ] : 4C + A + F : 157 × 0,030 4 = 4,8 J · g –1 soit... ) = 392,4 J · g –1 soit 518,2 J · g –1 de cru (c’est‐à‐dire rapporté à 1 g de cru) ; les valeurs... ,8 J · g –1 de cru. c ) Échauffement de la charge de t 2  = 500  o C à t 3  = 850...   o C [ m ( c 3 t 3  –  c 1 t 2 )] : calcaire : 0,778 6 (1,105 × 850 – 1,050 × 500) = 322,5 J · g –1...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • Réf : TBA450

Calcul d’un réseau topométrique

dy2/0,157 0... ,231 dx2/0,157 0... dy2/0,157... dy/0,157 dx/0,157...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 07 avr. 2012
  • |
  • Réf : 0810

Devez-vous mesurer ou contrôler votre produit ?

Cette fiche vous permettra de faire la différence entre les différents outils métrologiques, afin de disposer du moyen de contrôle ou de mesure le plus approprié pour le contrôle qualité de votre produit.

Comment déterminer le type de contrôle ou de mesure à mettre en œuvre pour votre produit ?

Les points suivants seront abordés :

  • Quelle est la différence entre mesure et contrôle ?
  • Pourquoi mesurer ou contrôler ?
  • Comment savoir si mon produit fera l’objet de contrôles réglementés ?
  • Quels sont les moyens de mesures ?
  • Quel type de contrôle dois-je mettre en œuvre ?

Un outil incontournable pour comprendre, agir et choisir- Nouveauté !

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 07 avr. 2012
  • |
  • Réf : 0811

Identifier vos besoins en termes de mesures et de contrôle

Cette fiche a pour but de vous informer sur la mise en place de contrôles liés à une activité nouvelle. Elle vous permettra de faire un tri des mesures et contrôle, ainsi que des moyens à mettre en œuvre pour acquérir un système viable de la qualité de votre produit.

Via une méthode générale, cette fiche vous aidera dans le ciblage des différents contrôles possibles ou obligatoires en fonction du domaine d’activité dans lequel vous évoluez. Nous évoquerons les points suivant :

  • où trouver les obligations légales de contrôle vous concernant ;
  • le type de production et les moyens de contrôle adaptés ;
  • en quoi la cible et l’usage de votre produit influent-ils sur le contrôle ;
  • comment faire votre veille.

Un outil incontournable pour comprendre, agir et choisir- Nouveauté !

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 17 juil. 2017
  • |
  • Réf : 1632

Inventions de salariés : la rémunération du salarié

Les inventions réalisées en France sont majoritairement le fait de salariés du privé ou d’agents publics. La loi prévoit un système de classification de ces inventions qui constitue concrètement la clé de répartition des droits afférents entre le salarié et l’employeur. Lorsque le droit de déposer une demande de brevet est attribué à l’employeur, la loi prévoit une contrepartie pécuniaire au bénéfice du salarié :

  • une prime de résultat appréhendée comme un supplément de salaire, désignée sous le terme de « rémunération supplémentaire », lorsque l’invention a été réalisée conformément à la mission inventive dont est investi le salarié (dite « invention de mission ») ;
  • une créance de somme d’argent, désignée sous le terme de « juste prix », lorsque l’invention a été réalisée à l’occasion de la relation de travail sans pour autant que le salarié ait reçu de mission inventive (dite invention « hors mission attribuable », sous-entendu à l’employeur).

Cette fiche a pour objectif de présenter les principes et pratiques qui président au calcul de la rémunération supplémentaire et du juste prix.

Les fiches pratiques pour protéger vos innovations.


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !