#

Load flow

Load flow dans actualités

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


Load flow dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 août 2014
  • |
  • Réf : D1163

Association de réseaux AC-DC

Le courant alternatif triphasé (AC) exige des réseaux de distribution un équilibre générateur-récepteur, et notamment l'introduction de systèmes de sécurité par exemple par onduleurs. Le courant continu (DC) est aussi utilisable. Il présente de nombreux avantages, avec une plus grande simplicité des interconnexions notamment par hacheurs. Dans cet article, sont présentées les diverses possibilité...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 nov. 2005
  • |
  • Réf : D3357

Accumulateurs

Accumulateurs « redox-flow »... Les accumulateurs électrochimiques de type redox-flow représentent un principe particulier d... ’où leur appellation. La capacité des accumulateurs « redox-flow » est facilement maîtrisée, d... , un accumulateur « redox-flow » est le siège d’une réaction d’oxydation et d’une réaction de réduction...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 mars 2012
  • |
  • Réf : J2255

Mise en œuvre des poudres

-part 2 : Concepts. JENIKE (A.W.), JOHANSON (J.R.), CARSON (J.W.) - Bin loads-part 3 : Mass flow bins... . JENIKE (A.W.), JOHANSON (J.R.), CARSON (J.W.) - Bin loads-part 4 : funnel-flow bins. JENIKE (A... et des caractéristiques physiques des particules  DEMING (W.E.), MEHRING (A.L.) - The gravitational flow of fertilizers... and other comminuted solids. BINGHAM (E.C.), WIKOFF (R.W.) - The flow of dry sand through...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 06 avr. 2012
  • |
  • Réf : 0860

Intégrer des matières plastiques issues de ressources renouvelables : additivation des biopolyesters

Vous souhaitez faire évoluer vos produits en incorporant des matières plastiques issues de ressources renouvelables dans votre gamme. Cette démarche forte d’éco-conception requiert votre plus grande attention, la formulation de ces matières premières étant loin d’être aussi maîtrisée que celle de leurs équivalents issus de ressources fossiles, tels que les polyoléfines. Hormis pour les applications bien identifiées, tels que les films de paillage, les sacs de caisse ou les services de couverts jetables, il est probable que vos fournisseurs doivent développer en partenariat une formulation adaptée à votre application. Vous êtes l’expert sur lequel le fournisseur s’appuiera pour répondre à vos attentes.

La vocation de cette fiche pratique est de vous donner quelques clés vous permettant d’identifier les principales difficultés que vous risquez de rencontrer lors de l’intégration de ces matières innovantes afin de mieux cibler vos besoins et échanger avec vos fournisseurs.

Remarque

Cette fiche se focalise sur les biopolyesters (polyesters compostables issus de ressources renouvelables) et ne s’attardera pas sur les plastiques issus de ressources renouvelables identiques aux plastiques base pétrole (bio PET, bio PE, bio PP), ces matières étant formulées à l’identique.

Un outil incontournable pour comprendre, agir et choisir- Nouveauté !

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 10 sept. 2012
  • |
  • Réf : 0874

Maîtriser les risques et opportunités du projet (MDR)

Lorsque l’Institut pour la sûreté de fonctionnement est devenu l’Institut pour la maîtrise des risques (IMDR), il y a eu discussion pour savoir si l’on pouvait vraiment « maîtriser les risques », compte tenu de leur caractère souvent imprévisible.

Approche simple et pratique : on ne peut évidemment pas contrôler le futur de systèmes technico-humains, compte tenu du libre arbitre, de l’effet papillon et autres notions de ce type. Au mieux, on maîtrise un risque (négatif) comme on maîtrise un cheval ou un félin :

  • nous avons la connaissance et les moyens nécessaires pour nous rendre compte à temps de tout comportement « anormal » : observation et symptôme sont les maîtres mots ;
  • l’environnement dans lequel évolue le système dompteur-cavalier/animal est soit partiellement contrôlable, soit contraint (une cage, un manège, un respect de l’autorité, etc.).

En projet, l’emploi de « maîtrise » est adapté : in fine, les acteurs s’intéresseront davantage aux bénéfices attendus de la prise de risque qu’à la couverture nécessaire des dangers potentiels.

Cette fiche pratique sur le processus de management du risque le plus important pour un chef de projet rappelle les éléments essentiels à mettre en place ainsi que les exigences minimales vis-à-vis des acteurs du risque. Elle considère les risques menaces autant que les risques opportunités : pas de projet sans prise de risque.

Gestion et pilotage du projet : les fiches pour évaluer, planifier, communiquer, capitaliser

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 29 oct. 2012
  • |
  • Réf : 1038

Construire le cahier des charges de son logiciel de veille et sélectionner les bons outils

La collecte d’information prend de nos jours une toute autre ampleur : paradoxalement, alors que l’information se multiplie, il peut devenir de plus en plus difficile de la trouver. Non pas parce qu’elle n’existe pas, mais parce qu’elle est noyée dans la masse.

Les praticiens de la veille ont donc régulièrement recours à des logiciels pour automatiser toute ou partie de la collecte d’information, et parfois également son traitement. Mais aussi pour permettre la diffusion de l’information en mode push ou son accessibilité en mode pull.

Sélectionner un logiciel de veille est une étape complexe car tout logiciel de veille comporte des aspects techniques et des aspects métiers (veille).

Or, les DSI qui interviennent dans le choix de nombreux logiciels connaissent en général assez mal les spécificités des logiciels de veille qui ne font pas partie du paysage standard des applications déployées en entreprise.

Avec cette fiche, nous vous proposons de vous guider dans la rédaction du cahier des charges de votre logiciel de veille.

Toutes les clefs pour maitriser la veille technologique


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !