#

Machine et composant électrique

Machine et composant électrique dans les conférences en ligne


Machine et composant électrique dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 mai 2022
  • |
  • Réf : D2160

Ferrites doux pour l’électronique de puissance

Les ferrites industriels se décomposent essentiellement en ferrites doux et en ferrites durs. Les ferrites durs sont utilisés comme aimants permanents ; les ferrites doux comme noyaux magnétiques à faibles pertes dans les transformateurs et les inductances de l’électronique de puissance. Cet article débute par la présentation des propriétés physiques des ferrites doux. Il poursuit par le choix du matériau et du format du noyau magnétique en fonction de l’application, pour s’attarder ensuite sur les ferrites de manganèse-zinc qui sont de loin les plus utilisés. Pour finir on compare ces ferrites à quelques concurrents pour imaginer ce que seront les prochaines évolutions de l’électronique de puissance.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 janv. 2022
  • |
  • Réf : D4223

Bilan énergétique et pertes techniques dans un réseau électrique

Le taux de pertes en énergie, rapport entre l’énergie perdue et le total de l’énergie injectée, est un indicateur internationalement reconnu comme pertinent pour apprécier la performance des réseaux électriques et des sociétés chargées de leur exploitation. Pour déterminer la nature de ces pertes en énergie (techniques ou non techniques) et leur localisation, il est nécessaire de maîtriser deux outils, le bilan énergétique par niveau de tension et l’évaluation des pertes techniques en énergie inhérentes au fonctionnement physique des réseaux. Le bilan énergétique permettra de déterminer l’énergie totale perdue et les pertes techniques, par différence avec l’énergie totale perdue, d’apprécier les pertes non techniques. L’objectif de cet article est donc de présenter ces deux outils d’autant plus complexes à manipuler que les données seront rares ou imprécises.

  • ARTICLE INTERACTIF
  • |
  • 10 déc. 2021
  • |
  • Réf : D5103

Prévention des accidents électriques

Cet article aborde la prévention du risque de choc électrique dans l’exploitation des ouvrages et des installations électriques. Les différents risques sont les contacts directs avec des parties conductrices nues sous tension en fonctionnement normal, et les contacts indirects avec des parties métalliques mises sous tension lors d'incidents. Les risques liés à l’arc électrique doivent aussi être pris en compte. Les normes d'exploitation des ouvrages et installations électriques définissent les moyens à mettre en œuvre afin d'assurer la protection des personnes contre ces risques électriques.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 19 févr. 2012
  • |
  • Réf : 0615

« Reconcevoir » un produit avec l’analyse fonctionnelle : travail préliminaire et étapes de cet outil

L’analyse fonctionnelle (AF) est un outil simple et utilisable par tous. Elle est basée sur ce principe : tout système n’a de valeur que par les prestations qu’il apporte à l’utilisateur. Elle permet de rédiger le cahier des charges fonctionnel (CdCF).

Cette démarche convient à tout produit, système complet ou sous-système qu’il faut améliorer ou concevoir. Nous avons limité cette fiche à la « reconception » d’un produit existant.

L’analyse fonctionnelle (AF) est le socle pour entreprendre une analyse de la valeur (AV), une gestion de risques, les dessins techniques ou toute autre étude concernant un produit ou un système.

Nos fiches sont élaborées pour les petites et moyennes entreprises, où les moyens sont souvent limités et les ingénieurs pluridisciplinaires. À travers des exemples concrets, vous pourrez élaborer votre analyse fonctionnelle (AF).

Un travail préparatoire d’investigation s’impose. Vous pourrez ou non déléguer ce travail, le réaliser seul ou en groupe ; tout dépend de votre environnement. Pensez éventuellement à vous faire accompagner dans votre démarche par un consultant. Il vous fera gagner un temps précieux et vous orientera dans l’incertitude.

Rassemblez des informations capitales, constituez un groupe de travail et répondez à ces questions fondamentales :

  • Quels sont les acteurs de mon entreprise ? Quels rôles vont-ils jouer ?
  • Quelle personne inclure dans le groupe de travail ?
  • Quel produit analyser ? Que représente-t-il sur le marché, pour l’entreprise ?
  • Quels bénéfices tirer de cette analyse fonctionnelle (AF) ?
  • Quelles sont les implications possibles avec d’autres projets ?

Un outil incontournable pour comprendre, agir et choisir- Nouveauté !

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 12 mars 2013
  • |
  • Réf : 1015

Choisir la soudure par ultrason (US)

Vous avez un assemblage de feuilles ou films à réaliser. Vous recherchez un assemblage permanent de deux pièces issues de l’injection ou de l’extrusion. Vous avez des matières différentes à assembler.

Le choix de la technologie vous est imposé ou au contraire vous pouvez vous orienter vers une nouvelle technologie.

Vous avez au moins un thermoplastique dans votre assemblage et une compatibilité parfaite entre les matériaux pour répondre à votre cahier des charges . Pour plus de précisions sur les compatibilités, et plus particulièrement la tension de surface des matériaux, nous vous conseillons de vous reporter à la fiche Comment réaliser un assemblage ?

La soudure des thermoplastiques par ultrason (US) permet des soudures simples et rapides de pièces, en volumes ou planes, parfois avec un joint de soudure pollué par des impuretés. Elle est notamment adaptée aux très grandes séries de pièces et souvent facile à intégrer dans une ligne de fabrication.

Complétée par la fiche Quels sont les phénomènes en jeu dans un assemblage ? , cette fiche vous permettra :

  • de choisir la bonne matière répondant à votre cahier des charges et adaptée à la soudure par ultrason (US) ;
  • d'inventorier tous les paramètres à prendre en compte pour cette technologie ;
  • d'apprécier tous les avantages et les inconvénients de cette technologie ;
  • de prévoir des actions de formation, le suivi qualité et les opérations de maintenance.

Un outil incontournable pour comprendre, agir et choisir- Nouveauté !

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 26 mars 2014
  • |
  • Réf : 1279

La soudure par friction linéaire ou vibration

La soudure par frottement permet d’assembler par simples déplacements linéaires relatifs deux pièces de matière thermo-fusibles compatibles. Le principe fonctionne donc pour tous les matériaux quels qu’ils soient mais, dans ces fiches pratiques, nous nous limiterons aux assemblages de pièces en thermoplastique.

Recherchons les paramètres pertinents en essayant d’expliquer l’environnement matériel de ce procédé de soudage.

  • Vous connaissez la soudure des thermoplastiques, mais vous ne connaissez pas la soudure par friction linéaire.
  • Vous avez des pièces en 3D injectées et vous souhaitez les assembler.
  • Vos pièces sont longues ou volumineuses ; vous ne réussissez pas à les souder en ultrason.
  • Vous devez changer de technologie et la soudure par vibration peut être une solution.

Avec les thermoplastiques, et lorsque toutes les conditions sont réunies, la soudure par vibration permet d’obtenir des soudures très résistantes et étanches à l’air.

  • Comment y parvenir ?
  • Quelle machine choisir ?
  • Quels types de problèmes rencontre-t-on ?
  • Sur quels paramètres agir alors ?

Un outil incontournable pour comprendre, agir et choisir- Nouveauté !


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !