#

Machine synchrone

Machine synchrone dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 nov. 2009
  • |
  • Réf : D3524

Machines synchrones

Les machines synchrones sont des machines électriques dont la vitesse de rotation de l’arbre de sortie est égale à la vitesse de rotation du champ tournant. Suivant leur mode de fonctionnement, elles permettent soit de générer un courant électrique (mode "génératrice"), soit de produire un mouvement de rotation du rotor (mode "moteur"). Cet article se concentre sur le mode autopiloté d'une machine synchrone. Ce procédé permet de contrôler le champ d'induit de façon optimisée, afin d'améliorer très sensiblement les performances. Sont détaillés ici les principes de fonctionnement des machines synchrones autopilotées « idéales » (à forces électromotrices et courants sinusoïdaux), qui offrent les meilleures performances globales, ainsi que ceux d'autres solutions que nous qualifions de spéciales.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 févr. 2011
  • |
  • Réf : D3525

Machines synchrones à double excitation MSDE

Les machines synchrones à double excitation (MSDE) tentent de pallier les inconvénients liés à l’utilisation des aimants permanents, notamment les problèmes relatifs aux flux d’excitation constant. Ces machines ont pour but de combiner ainsi les avantages des machines à aimants permanents, notamment leur très bon rendement énergétique, à ceux des machines à excitation contrôlable possédant la facilité de fonctionnement à vitesse variable. Le flux d'excitation dans ces machines est la somme d'un flux créé par des aimants permanents et un flux d'excitation créé par des bobines. Le contrôle de ce flux permet un fonctionnement plus souple à vitesse élevée, un meilleur dimensionnement de l'ensemble convertisseur-machine et une amélioration du rendement énergétique.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 nov. 2013
  • |
  • Réf : D3581

Bruit acoustique d'origine magnétique dans les machines synchrones

Cet article porte sur les vibrations et le bruit acoustique d'origine magnétique, dû aux forces de Maxwell, dans les machines électriques tournantes synchrones (aimants permanents ou rotor bobiné - machines à réluctance variable exclues). Le phénomène de bruit magnétique y est analysé, et les différentes sources harmoniques d'efforts magnétiques sont caractérisées analytiquement en termes d'ordre spatial et de fréquence. Des outils analytiques et numériques de prédiction du niveau de bruit rayonné sont présentés, ainsi que différentes règles de conception silencieuse. Enfin, des données d'essais vibroacoustiques sont interprétées.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 19 févr. 2012
  • |
  • Réf : 0756

Intégration des innovations dans la planification : identification et résolution des goulots

L’introduction d’une innovation peut avoir des effets très importants sur la méthode de planification et de gestion de capacité d’une unité de production ; notamment, elle peut modifier l’emplacement du goulot. Comment gérer sa capacité à servir les clients pendant la phase de déploiement de l’innovation, puis lors de sa marche courante ?

Dans cette fiche, nous allons exposer des méthodes pour identifier le (ou les) goulot(s), pendant ces deux phases, ainsi que les leviers d’actions pour les atténuer ou les éliminer. Ces méthodes ne se contentent pas d’explorer la partie visible de l’iceberg, constituée des modifications de temps unitaires, mais se préoccupent également de notions de qualité, de stockage, de changements de dimensions, etc.

Un outil incontournable pour comprendre, agir et choisir- Nouveauté !

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 25 oct. 2013
  • |
  • Réf : 1259

Choisir la soudure par friction rotative

Vous devez assembler un cylindre en thermoplastique, et vous avez un budget limité ; la soudure par rotation vous paraît une option intéressante

Cette fiche vous guidera dans la mise en œuvre de cette solution technique.

Un outil incontournable pour comprendre, agir et choisir- Nouveauté !

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 26 mars 2014
  • |
  • Réf : 1279

La soudure par friction linéaire ou vibration

La soudure par frottement permet d’assembler par simples déplacements linéaires relatifs deux pièces de matière thermo-fusibles compatibles. Le principe fonctionne donc pour tous les matériaux quels qu’ils soient mais, dans ces fiches pratiques, nous nous limiterons aux assemblages de pièces en thermoplastique.

Recherchons les paramètres pertinents en essayant d’expliquer l’environnement matériel de ce procédé de soudage.

  • Vous connaissez la soudure des thermoplastiques, mais vous ne connaissez pas la soudure par friction linéaire.
  • Vous avez des pièces en 3D injectées et vous souhaitez les assembler.
  • Vos pièces sont longues ou volumineuses ; vous ne réussissez pas à les souder en ultrason.
  • Vous devez changer de technologie et la soudure par vibration peut être une solution.

Avec les thermoplastiques, et lorsque toutes les conditions sont réunies, la soudure par vibration permet d’obtenir des soudures très résistantes et étanches à l’air.

  • Comment y parvenir ?
  • Quelle machine choisir ?
  • Quels types de problèmes rencontre-t-on ?
  • Sur quels paramètres agir alors ?

Un outil incontournable pour comprendre, agir et choisir- Nouveauté !


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !