#

Nano*

Nano* dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 janv. 2005
  • |
  • Réf : BE8210

Rayonnement thermique des matériaux opaques

, la profondeur de pénétration d’un rayonnement incident (du nanomètre au millimètre) est négligeable par rapport...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 avr. 2002
  • |
  • Réf : BE8291

Thermique à l’échelle submicronique

nanostructurés tels les nanofils, particules, canaux, pores ou défauts, ne peut être prédit que par une approche... Conduction thermique aux nanoéchelles... , à l’un des premiers symposiums consacrés au transfert de chaleur aux micro et nanoéchelles, les thèmes... dans des micro ou nanostructures ont été traités à partir de méthodes fondées sur la technique de la dynamique...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 oct. 2014
  • |
  • Réf : BE8559

Hydrocarbures de roche-mère

). Dans le cas des roches mères, les valeurs s'expriment en microdarcy (10 –6  D), voire en nanodarcy (10 –9  D...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 19 mai 2014
  • |
  • Réf : 0224

Innover en acquérant les bonnes compétences technologiques

Aujourd’hui, la performance industrielle passe par la capacité à anticiper ou suivre les sauts technologiques de son secteur d’activité. Un exemple parlant est celui d’IBM, une société présente sur le marché des ordinateurs depuis ses débuts et faisant aujourd’hui encore figure d’innovateur avec le succès des appareils nomades. Être compétitif, c’est donc être capable de s’approprier efficacement les dernières compétences technologiques. C’est aussi faire en sorte de maîtriser de futures compétences technologiques qui feront la performance de demain.

Le management des technologies recouvre toutes les actions permettant de :

  • recenser et évaluer les technologies de l’entreprise (quelle que soit sa nature) ;
  • faire le choix des technologies qu’il convient d’acquérir à court et long termes pour développer l’entreprise ou simplement l’empêcher de disparaître.

Manager les technologies est donc une opération indispensable et complémentaire aux autres approches stratégiques : stratégie financière et commerciale ou management de la qualité par exemple.

Vous trouverez dans cette fiche des approches concrètes pour :

  • recenser les technologies maîtrisées par votre entreprise ;
  • évaluer ce potentiel en fonction de plusieurs critères : la concurrence, la facilité à être copié… ;
  • décrire l’environnement technologique actuel et futur de votre entreprise ;
  • choisir les technologies clés pour l’avenir ;
  • établir différents scénarios pour préparer l’évolution technologique : la roadmap.

Méthodes, outils, pilotage et cas d'étude

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 26 oct. 2017
  • |
  • Réf : 1642

Évaluation des risques « nanoparticules » par la méthode de contrôle « Banding »

La caractérisation des risques « nanos » reste encore à l’heure actuelle incertaine du fait des incertitudes liées à la fois à la connaissance des dangers des substances « nanos » et à celle des niveaux d’exposition mesurés (métrologie).

En l’absence de normes, chaque industriel ou centre de recherche a, aujourd’hui, ses propres pratiques en matière de protection des travailleurs par rapport à ce risque.

Par défaut, le préventeur se placera dans une approche conservative et appliquera d’emblée les mesures de prévention les plus protectrices parmi les technologies disponibles. Cette approche conservatrice peut s’appuyer sur des méthodes d’évaluation des risques par graduation des risques (ou contrôle « Banding »), lesquelles peuvent être ajustées sur la base de jugements d’experts s’appuyant sur des données scientifiques. Cette méthodologie reste accessible aux industries de petite taille.

Nous vous proposons une méthodologie en quatre étapes vous permettant une première vision des risques « nano » à un poste de travail.

Les fiches pratiques répondent à des besoins opérationnels et accompagnent le professionnel en le guidant étape par étape dans la réalisation d'une action concrète.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 31 oct. 2017
  • |
  • Réf : 1643

La réglementation concernant les nanomatériaux et le processus R-Nano

En France, il est obligatoire depuis 2013, pour tout industriel mettant sur le marché plus de 100 g/an de substances à l’état nanoparticulaire, de réaliser une déclaration nano avant le 1er mai de chaque année. Cette déclaration doit être effectuée auprès de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses).

La déclaration est réalisée en ligne sur le site R-Nano par le déclarant.

Cette fiche explique comment effectuer cette déclaration.

Les fiches pratiques répondent à des besoins opérationnels et accompagnent le professionnel en le guidant étape par étape dans la réalisation d'une action concrète.


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !