#

Origine vegetale

Origine vegetale dans l'actualité

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


Origine vegetale dans les livres blancs


Origine vegetale dans les conférences en ligne


Origine vegetale dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 avr. 2020
  • |
  • Réf : CHV4023

Le cardanol : de l’huile de coque de noix de cajou à la chimie verte

Parmi les matières premières renouvelables, l’huile de coque de noix de cajou (CNSL) est considérée comme une ressource très originale et prometteuse en raison de ses caractéristiques structurelles uniques, de sa disponibilité abondante et de son faible coût. Un grand nombre de réactifs chimiques, d’additifs et de polymères ont été développés à partir de CNSL en tirant parti des trois sites réactifs, à savoir l’hydroxyle phénolique, le cycle aromatique et les insaturations dans la chaîne latérale aliphatique. Cet article rassemble des informations générales sur le CNSL, sa composition, ses méthodes de purification et de séparation, sa réactivité et ses applications à la chimie verte et la chimie des polymères.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 févr. 2020
  • |
  • Réf : CHV602

Bioraffineries

Le concept de bioraffinerie est ici explicité avec ses trois éléments constitutifs : le fractionnement, l'extraction et la fonctionnalisation. Les bioraffineries de plantes de grandes cultures ainsi que celles du bois sont décrites. L’origine biologique des matières premières permet une forte contribution des biotechnologies, qui est abordée. L’intégration en lien avec des approches sectorielles (fruits et légumes, produits carnés) est présentée. La vigilance à accorder aux ressources amont est soulignée. Enfin, les bioraffineries environnementales permettant de dépasser la simple gestion des effluents : l’économie circulaire et l’insertion dans l’écologie agroindustrielle seront introduites.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 mars 2020
  • |
  • Réf : F6040

Protéines de pois : structure, extraction et fonctionnalités

Les protéines issues des graines de pois jaune sont des ingrédients de plus en plus utilisés par l’industrie alimentaire comme alternatives aux protéines d’origine animale ou à celles de soja. Cet article a d’abord pour objectif de définir la complexité de structure et de composition des protéines de pois. Il décrit ensuite les principaux modes d’extraction industriels pour la production de concentrés ou d’isolats protéiques. Il s’agit ensuite de passer en revue les différentes propriétés fonctionnelles exploitables de ces protéines. L’article présente enfin les principales applications de ces ingrédients protéiques dans la formulation de produits alimentaires.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 16 avr. 2014
  • |
  • Réf : 0186

Étude des dangers : identifier les risques d’origine interne

L’ED étudie le fonctionnement d’une installation (comportant des activités) en prenant en considération les risques de défaillance, qu’ils soient d’origine interne ou externe. L’objectif en est la gestion des risques.

L’élaboration d’une étude de dangers conduit à inventorier :

  • les substances ou préparations dangereuses éventuellement utilisées (que ce soit au stade des matières premières ou des produits finis) ;
  • les équipements dangereux (enchaînements de matériels industriels complexes, appareillages sous pression, thermogénérateurs, silos, etc.) ;
  • et les opérations et/ou situations dangereuses (surplomb de zones habitées, mise à jour des nappes phréatiques, zone en PPRT ou PPRN, présence de zones ATEX, présence d’ICPE AS, etc.).

Cet inventaire s’intéresse donc au recensement et à l’évaluation des caractéristiques de la zone d’implantation d’un site d’exploitation (vulnérabilité de l’environnement, configuration du site, etc.), associées aux produits et équipements du site en lui-même, pouvant présenter un danger lors de son fonctionnement.

Cette fiche s’applique à la détermination des principaux événements initiateurs de dangers, existants ou potentiels, présentés par les installations et activités (mettant en œuvre des produits) présentes sur un site industriel, et dont il faut définir les origines.

Le risque lié à ces événements initiateurs de dangers et leurs impacts potentiels sur leur environnement sont à évaluer dans l’étude de dangers au niveau de l’analyse des risques.

180 fiches actions pour auditer et améliorer vos réponses aux obligations relatives aux installations classées pour la protection de l'environnement

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 14 sept. 2011
  • |
  • Réf : 0420

Comment retrouver l’agilité et la créativité des origines ?

Comme expliqué dans la fiche « Comment sélectionner des idées et les transformer en innovations effectives ? », une enquête récente sur le management de l’innovation dans les grandes entreprises françaises nous a permis de proposer cinq modèles d'entonnoirs pour représenter les différentes dynamiques de gestion d’idées et de projets. Dans les trois premiers, il existe un lien fort entre la sélection des idées, l’engagement des projets et le processus budgétaire.

À partir de l’observation historique des entreprises, nous avons vu que les différentes formes d’entonnoir s’inscrivent dans un processus naturel et logique d’évolution cyclique en cinq stades successifs présentés dans cette fiche :

  • la start-up, perméable et agile spontanément ;
  • l’entreprise en croissance qui a tendance à standardiser les processus ;
  • la réaction salutaire à la normalisation : celle de héros qui poussent à bout de bras les innovations ;
  • la prise de conscience de la nécessité de mettre en place des dispositifs favorisant l’innovation « hors cadre » ;
  • l’organisation de l’agilité.

Méthodes, outils, pilotage et cas d'étude

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 18 mai 2012
  • |
  • Réf : 0630

Comment protéger une innovation qui ne fera pas l’objet d’un dépôt de brevet ?

Vous avez identifié une innovation, mais la voie du brevet n’est pas envisagée notamment pour les raisons suivantes :

  • soit l’innovation n’est pas un objet brevetable (il ne s’agit pas d’une solution technique à un problème technique) ;
  • soit vous préférez que l’innovation ne soit pas divulguée aux tiers.

Vous souhaitez donc savoir :

  • s’il existe des protections alternatives à la protection par brevet ;
  • si la voie du secret est envisageable ou recommandée.


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !