#

Qualité : définition et propriétés

Aptitude d'un ensemble de caractéristiques intrinsèques à satisfaire des exigences, selon la norme ISO 9000.

Qualité dans l'actualité

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


Qualité dans les livres blancs


Qualité dans les conférences en ligne


Qualité dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 avr. 2020
  • |
  • Réf : AG5195

Lean Management

Le Lean management (l’Excellence Opérationnelle) est à la fois redouté par certains qui n’en voient que les excès, attendus par d’autres qui en espèrent des gains substantiels, et souvent mal compris par la plupart. Cet article repart des sources, de son développement initial, pour mieux en expliquer la philosophie et faire découvrir sa base managériale qui permet d’aller bien au-delà des outils connus. Il précisera les paradigmes anciens incompatibles avec la culture Lean, les pièges classiques dans lesquels tombent ceux qui forcent la mise en place et finalement donnera des exemples de déploiements réussis, exemples limités dans leur étendue tant il est vrai que le Lean ne se construit que pas à pas.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 févr. 2020
  • |
  • Réf : C8130

Les critères de constructibilité

L’objectif de cet article est de présenter 18 critères de constructibilité et la méthode avec laquelle ils sont définis. Ces critères permettent de mieux gérer la complexité des projets de construction en facilitant la prise de décision. Pour cela, la première partie de l’article présente l’Ingénierie Système, une méthode pour gérer les projets complexes. Dans une deuxième partie, le concept de constructibilité est présenté, ce corpus consiste à définir des bonnes pratiques pour faciliter les projets de construction. Son intégration permettra d’adapter l’Ingénierie Système au domaine de la construction. L’utilisation de l’Ingénierie Système et la considération de l’ensemble du cycle de vie amène à la définition de nouveaux critères de constructibilité. Ces critères sont regroupés en 3 familles : Objectifs, Activités et Ressources. Chaque famille et chaque critère sont développés dans cet article. En conclusion, des pistes sont proposées pour améliorer leur application et les quantifier en vue de leur évaluation.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 avr. 2020
  • |
  • Réf : G5184

Mise en place d'un système de management intégré

Tous les organismes ont un système de management bien réel pour être compétitif ou tout simplement pour survivre et s'améliorer. La compétitivité durable et la pérennité de l'organisme sont liées aux pratiques managériales et à l'organisation. Parfois structurés par des normes ISO ou non formalisés par des référentiels, des systèmes mis en œuvre peuvent traiter de manière séparée et partielle des volets du management et de la gouvernance. La démarche d'intégration est un véritable projet à l'échelle de l'organisme qui répond à un certain engouement et à une demande des entités confrontées aux exigences grandissantes de toutes leurs parties intéressées et de leur contexte. La mise en place d'un système de management intégré représente la formalisation d'un outil global de pilotage et d'aide à la décision avec pour finalités la maîtrise des risques et l'amélioration des performances globales en prenant en compte l'approche sociétale. Aussi, le déploiement d'un système intégré proactif et pérenne facilite l'engagement et la prise en compte du développement durable et de la responsabilité sociétale des organisations.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 12 oct. 2018
  • |
  • Réf : 0452

Maîtriser les activités d’achats

La compréhension du besoin, la conformité aux exigences clients, normatives et légales, mais aussi la contribution à l’atteinte des objectifs sont nécessaires pour assurer la maîtrise et l’efficacité des activités du service achats (processus achats), ainsi que pour être en conformité avec la norme ISO 9001.

Le processus achats est défini en six étapes principales qui sont :

  • la validation du besoin ;
  • la consultation des fournisseurs ;
  • la sélection des fournisseurs ;
  • la passation de commandes ;
  • le contrôle à réception de la matière ou du produit acheté ;
  • l’évaluation des fournisseurs.

Cette fiche vous présente les activités d’achats, comment les piloter au mieux et comment répondre aux exigences normatives associées.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 12 oct. 2018
  • |
  • Réf : 0464

Utiliser la méthode 8D pour supprimer le risque de récurrence d’un problème

Vous êtes confronté à un problème et cherchez à le résoudre, mais vous hésitez à initialiser la démarche 8D (Ford Motor Company sont à l’origine de la méthode – 1987) et vous avez raison ! Si la démarche est performante, il faut prendre conscience qu’elle nécessite aussi des ressources compétentes dans la méthode elle-même et dans le ou les domaines concernés par la problématique. Pour ces raisons, elle doit être réservée à certains types de problèmes. Avant de détailler les 8 disciplines (8 Do), à mener à bien pour voir les résultats de la méthode, il est important de vérifier l’éligibilité du problème rencontré.

Vous trouverez dans cette fiche la description des activités inhérentes à chaque discipline ainsi que les pièges à connaître.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 12 oct. 2018
  • |
  • Réf : 1650

IATF 16949

C’est dans un contexte de changement, propulsé par l’ANNEXE SL, que la norme de système de management de la qualité applicable au secteur automobile ISO/TS 16949:2009 disparaît (la limite de validité des certificats était le 14 septembre 2018). Elle laisse place à l’IATF 16949, dont le titre du document est : « Norme de système de management de la qualité applicable au secteur automobile ».

Les équipementiers automobiles, pour leur part, interviennent dans la fabrication d’un véhicule : motorisation, éclairage, freinage, allumage, sièges, carrosserie, etc. La norme s’applique au fabricant OEM et à l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement. Les équipementiers de rang 1 sont ceux qui ont des relations contractuelles directes avec les constructeurs automobiles. À noter que les exigences s’appliquent à toute la chaîne d’approvisionnement de l’industrie automobile pour la fabrication de pièces série, de rechange ainsi que les accessoires.


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !