Sonar - Glossaire | Techniques de l'Ingénieur
#

Sonar

Sonar dans l'actualité

Toute l'actualité


Sonar dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 févr. 2016
  • |
  • Réf : RAD6712

Introduction à la détection sous-marine passive

Le sonar passif est discret et ne perturbe pas la faune marine puisqu’il n’écoute que les sons provenant des bruiteurs, lesquels émettent des signaux acoustiques se propageant dans l’océan pour être reçus par les antennes du sonar. Ces dernières sont perturbées par les nuisances sonores provenant du porteur et du milieu. Les signaux reçus par les capteurs de l’antenne sont traités par des algorithmes appropriés dont les sorties sont affichées afin qu’un opérateur, aidé de l’écoute audio, décide de l’intérêt de la détection. L’article décrit chaque étape du cheminement de l’information, de la source acoustique à l’opérateur. Cet ordre est aussi celui des termes de l’équation sonar servant à estimer la portée. Trois exemples issus de situations réelles en mer montrent l’emploi de ce formalisme.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 nov. 2017
  • |
  • Réf : RAD6714

Introduction à la détection en sonar actif

Bien qu'indiscret et consommateur d'énergie, le sonar actif est très utilisé, notamment dans le domaine militaire dans le but détecter les sous-marins. La présentation suit, étape par étape, le cheminement de l'impulsion émise qui se réfléchit ensuite sur un obstacle ou une cible. Après avoir effectué le trajet retour, l'écho est reçu par une antenne, traités grâce à des algorithmes dont les sorties sont présentées à un opérateur. Cet ordre est aussi celui des termes de l’équation sonar. Trois exemples issus de situations réelles en mer concrétisent cette approche. Cette première partie traite du cas élémentaire (en bruit seul).

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 juin 2021
  • |
  • Réf : RAD6715

Cavitation acoustique et furtivité en sonar actif

Cet article complète l'approche relative aux notions de base [RAD6714] permettant de calculer les portées des sonars actifs dans des conditions favorables. Plusieurs phénomènes d'origine physique différente peuvent entraîner une diminution des portées estimées. Deux des plus importants sont présentés : la cavitation acoustique limitant le niveau émis et l'amélioration de la furtivité des cibles sous-marines. Après avoir décrit les phénomènes physiques et les technologies en jeu, l'impact sur la portée est quantifié.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 28 oct. 2015
  • |
  • Réf : 1509

L’essor des objets connectés : Introduction

L’essor des objets connectés constitue un enjeu commercial important – le marché est estimé à 7 100 milliards de $ en 2020 (cf. Leonsis, T. An Exciting Time for the Internet of Things – 2014, WallStreet Journal) mais il suscite également de nombreuses interrogations.

Par définition, un objet connecté est un objet capable de communiquer et d’interagir avec un autre objet ou via internet. C’est un objet physique qui remplit une ou plusieurs fonctions dans le monde réel (par exemple, se laver les dents) mais qui, relié en numérique, propose de nouveaux services (les statistiques de brossage, des conseils bucco-dentaires).

Nous soulignons ici les grandes lignes de ces enjeux et de ces limites pour introduire les articles des experts sur le sujet.

L’activité de veille permet de rester informé sur ces nouveaux objets qui prennent de plus en plus de place dans notre vie quotidienne et qui évoluent au rythme des nouvelles technologies, quotidiennement.

Toutes les clefs pour maitriser la veille technologique


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !