#

TIC

TIC dans l'actualité

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


TIC dans les livres blancs


TIC dans les conférences en ligne


TIC dans les ressources documentaires

  • Analyse sectorielle
  • |
  • 10 avr. 2019
  • |
  • Réf : AS1

Smart-buildings : veille sectorielle et technologique

Appelés également Smart-Buildings, les bâtiments intelligents sont des ouvrages intégrant une gestion intelligente des équipements, qu'ils soient producteurs ou consommateurs d'énergie. Étroitement liés aux Smart-Cities les bâtiments intelligents sont connectés, utilisent les dernières technologies en matière de réseau, d'intelligence artificielle et sont reliés à des milliers de capteurs. Pourtant, ce marché est encore en devenir, tout comme ceux de la Smart City, de l'Internet des objets et de l'intelligence artificielle. Quoi qu'il en soit, de nombreux acteurs s'intéressent de près aux Smart-Buildings et leur démocratisation prochaine se fera au travers de collaborations entre acteurs du bâtiment, de l'énergie, des nouvelles technologies et des opérateurs de réseaux de télécommunication.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 juil. 2019
  • |
  • Réf : D4963

Smart Grids : contexte, acteurs et enjeux

Cet article propose une synthèse des réflexions en cours et une analyse du contexte afin d’éclairer le concept de Smart Grids. En effet, le contexte dans lequel apparaissent ces réseaux électriques intelligents permet de comprendre leur émergence et d’en donner une définition cohérente. Ainsi ces nouveaux réseaux s’appuient sur des facteurs très divers : de nouvelles technologies, un ensemble d’acteurs recomposés, de nouveaux modèles économiques, de nouveaux services, le tout devant faire face aux enjeux de la cybersécurité. Ces nouveaux réseaux émergeant à un moment où de nombreux pays réinterrogent leur politique énergétique auront un fort impact sur le monde de l’énergie et sur nos sociétés et doivent s’analyser au travers de leurs risques et de leurs opportunités.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 févr. 2019
  • |
  • Réf : RAD6720

La fusion multipistes

Au sein des systèmes de surveillance multisenseurs, la fusion multipistes a pour objectif d'éviter la surcharge des opérateurs par le flot important des données provenant des senseurs et d'estimer la situation tactique sur une zone donnée afin de diminuer les risques de confusions et de décisions erronées. Cet article présente, d'une part, les aspects généraux liés à l'architecture de la fonction depuis les senseurs jusqu'aux opérateurs et, d'autre part, les algorithmes permettant d'associer et de fusionner les pistes. Ces méthodes sont basées sur les techniques standards de probabilités et statistiques et leur fonctionnement ainsi que leur performance sont illustrés par des exemples.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 26 sept. 2011
  • |
  • Réf : 0501

Déployer l’innovation à 360°

En tant qu’ingénieur, vous êtes, de par votre formation, bien préparé à appréhender les technologies émergentes, à travailler sur les projets de R&D et sur le développement de nouveaux produits, et à savoir effectuer des compromis technico-économiques. Vous savez inventer à partir de feuilles de routes bien délimitées, transmises par la direction ou le marketing.

Ces schémas ne tiennent plus ! Il est devenu vital pour les entreprises de savoir innover de manière rapide et systématique. La méthode, le processus, l’outil ou l’organisation, la culture et la motivation sont les briques indispensables à ce nouveau savoir-faire de l’innovation. Autant de notions familières à l’ingénieur qui vous propulsent au cœur du dispositif d’innovation des entreprises.

Méthodes, outils, pilotage et cas d'étude

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 14 nov. 2012
  • |
  • Réf : 1082

Les outils de visualisation (carto, mapping, etc.)

Les outils de visualisation ont acquis depuis trois ans une grande popularité auprès des geeks et des journalistes et, plus récemment, auprès des entreprises, innovantes tout d’abord, qui ont vu dans ces outils de nouvelles opportunités de développement économique, pour se diffuser ensuite peu à peu dans les autres secteurs.

Google, pour ne citer que cette entreprise, participe à cet engouement et offre une palette d’outils très intuitifs laissant à penser que le caractère intuitif suffit, ce qui est une erreur. Cette apparente simplicité cache une incroyable complexité des process. La multiplicité des outils et les choix technologiques brouillent encore plus les cartes.

L’envie est légitime de réaliser de beaux graphiques, supports de communications percutants ou de tableaux de bord sur des supports mobiles, dans des délais toujours plus courts et auprès de destinataires toujours plus nombreux, exigeants et divers. Mais ces exigences de performances, de simplicité et d’universalité placent le producteur de données dans une position toujours plus délicate et le confronte à des choix de plus en plus difficiles. C’est pourquoi, il est important de :

  • définir quelle cartographie il faudra choisir selon son usage ;
  • savoir quelles données doivent être cartographiées ;
  • connaître leurs destinataires ;
  • contrôler leur qualité.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 05 mars 2015
  • |
  • Réf : 1243

Du besoin à l’implantation : grands axes de l’ingénierie système

Cette fiche présente la méthode BEH (besoin par une étude heuristique) qui assemble une série d’outils classiques de l’ingénierie système pour atteindre une définition précise et exhaustive, du besoin jusqu’à sa décomposition fonctionnelle, et aboutit à la planification et à l’implantation par composants du projet.

La méthode présentée ici décompose l’analyse en treize étapes :

  • description succincte des quatre aspects du besoin ;
  • analyse ouverte et détaillée par les sept questions (CQQCOQP pour Comment ?, Qui ?, Quoi ? Combien ?, Où ?, Quand ?, Pourquoi ?) dans une recherche de réponse SMART ;
  • intégration en une liste de composants les plus forts ;
  • description détaillée en CQQCOQP des composants ;
  • pour chaque composant, analyse fonctionnelle en fonctions principales ou objectifs ;
  • pour chaque composant, analyse fonctionnelle en fonctions contraintes ou contraintes ;
  • hiérarchisation des objectifs et contraintes et extraction des objectifs et contraintes représentatives du projet ;
  • rédaction de la note de cadrage du projet ;
  • analyse de risque du projet sur les objectifs principaux ;
  • détail des objectifs par l’approche SMART et rédaction de la spécification technique du besoin (STB) ;
  • décomposition des objectifs et contraintes en tâches élémentaires ;
  • arborescence et rédaction des fiches de l’OTT pour chacune des tâches élémentaires ;
  • décomposition en composants unitaires des objectifs et contraintes et liaisons avec la STB et les modalités de qualification de chaque étape de conception, du composant au système global.

Un outil incontournable pour comprendre, agir et choisir- Nouveauté !

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 05 mars 2015
  • |
  • Réf : 1244

Du besoin à la spécification : cas d’étude

L’objectif majeur de l’ingénieur en conception est d’obtenir une définition exhaustive et objective du besoin client et de construire sur la base de ce besoin une analyse jusqu’à une planification détaillée et une implantation en composant.

La méthode présentée ici décompose l’analyse en treize étapes :

  • description succincte des quatre aspects du besoin ;
  • analyse ouverte et détaillée par les sept questions (Comment, Quoi, Qui, Combien, Où, Quand, Pourquoi, ou CQQCOQP) dans une recherche de réponse SMART ;
  • intégration en une liste de composants les plus forts ;
  • description détaillée en CQQCOQP des composants ;
  • pour chaque composant, analyse fonctionnelle en fonctions principales ou objectifs ;
  • pour chaque composant, analyse fonctionnelle en fonctions contraintes ou contraintes ;
  • hiérarchisation des objectifs et contraintes et extraction des objectifs et contraintes représentatives du projet ;
  • rédaction de la note de cadrage du projet ;
  • analyse de risque du projet sur les objectifs principaux ;
  • détail des objectifs par l’approche SMART et rédaction de la spécification technique du besoin (STB) ;
  • décomposition des objectifs et contraintes en tâches élémentaires ;
  • arborescence et rédaction des fiches de l’OTT pour chacune des tâches élémentaires par la méthode du FAST ;
  • décomposition en composants unitaires des objectifs et contraintes et liaisons avec la STB et les modalités de qualification de chaque étape de conception, du composant au système global.

Un outil incontournable pour comprendre, agir et choisir- Nouveauté !


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !