Jean-Noël GOUYET

Ingénieur-formateur et consultant en techniques et gestion des médias numériques - Ancien chargé d'études à la Direction de la Recherche de l'INA

  • Comment distribuer et consommer les médias audiovisuels immersifs ? Quels sont les critères de qualité qui les rendent immersifs et améliorent la qualité de l'expérience utilisateur ? 

  • Quels sont les principes et les composantes des systèmes audiovisuels immersifs ? Comment sont traitées les différentes étapes, depuis l'acquisition jusqu'à la distribution et l'utilisation ? 

  • Réalité virtuelle rime avec vidéo 360° et audio 3D. Découvrez comment, dans quels formats et avec quels critères de qualité produire ces systèmes audiovisuels immersifs. 

  • Quels sont les différents formats des médias numériques sur un smartphone ? Et quelles sont les interfaces compatibles avec ces formats ?

  • Article de bases documentaires : TE5375
    Images et télévision Ultra Haute Définition (UHD)

    Quels sont les principes et les caractéristiques de l'UHD ? Comment se traduit-il au niveau de la production, la distribution et du visionnage de ces images vidéo ? 

  • Le système DVB-T2 permet la diffusion de la télévision à travers des émetteurs terrestres vers des récepteurs fixes, portables ou mobiles. Les performances de ce système sont nettement supérieures à celles offertes par les systèmes de streaming et de télévision offerts par les réseaux télécoms. 

  • Comment évaluer les formats médias par rapport à un usage donné ? Comment gérer et garantir la qualité des différents types de fichiers médias ? 

  • Comment les formats-conteneurs permettent-ils de transporter des médias numériques ? Découvrez les différents types associés à des fonctions distinctes. 

  • Découvrez ici les formats de compression des médias numériques qui permettent de réduire le volume de données à transmettre ou à stocker pour des formats numériques natifs. Les médias présentés sont l'audio, les images fixes et la vidéo.

  • Qu'est-ce que le format natif numérique pour les médias? Découvrez comment est construite cette mesure et quelle en est l'influence sur la qualité du média final. 

  • Cet article décrit le format de compression vidéo numérique, HEVC (High Efficiency Video Coding) également appelé H.265. Après une courte histoire de son développement, on rappelle les principes de la compression numérique MPEG des images vidéo. Les principaux concepts du format HEVC sont ensuite détaillés, ainsi que les outils mis en œuvre dans la chaîne de codage. Après une présentation des profils et niveaux offerts par la norme, les performances sont illustrées par les résultats de tests. Enfin les principaux domaines d’applications et les concurrents de HEVC sont évoqués.

  • Cet article décrit le format de compression d’images numériques, JPEG2000. Après une courte histoire de son développement et un résumé des objectifs visés, il rappelle les principes de la transformée en ondelettes et de son application au codage d’une image. Les principales fonctionnalités du format sont ensuite détaillées, ainsi que les fonctions et les techniques mises en œuvre dans la chaîne de codage.

  • Cet article décrit la famille de normes du format de compression d’images JPEG2000 et les formats-conteneurs permettant d’encapsuler les données issues du codage. Enfin, les performances du format pour les images fixes et les images animées sont illustrées ainsi que ses différents domaines d’applications.

  • Article de bases documentaires : TE6150
    Radio numérique - DAB, DAB+, DMB Radio

    Cet article décrit de façon détaillée les systèmes de radiodiffusion numérique de la famille DAB (Digital Audio Broadcasting). Le premier système DAB, issu du projet européen Eureka-147, fournit une architecture commune, en particulier au niveau de la couche de transmission. Le second, DAB+, offre un codage de source audio plus efficace et une meilleure protection des données audio. Le troisième système, DMB Radio, inclut un service supplémentaire permettant de diffuser des images vidéo. Tous les systèmes sont compatibles pour la réception sur postes de radio fixes, portables ou mobiles. Une courte introduction à DAB-IP termine l'article.

  • Cet article décrit les systèmes de distribution de la radio numérique en dehors de ceux de la famille DAB présentés dans un autre article. Le système DRM permet de diffuser la radio numérique dans toutes les bandes de fréquences de la radio analogique AM (en ondes longues OL, moyennes OM ou courtes OC) ainsi qu'en très haute fréquence VHF (bandes I, II - incluant la FM, ou III). Les systèmes DVB de télévision numérique peuvent aussi transporter des services de radio numérique. La radio numérique par satellite est dans certaines régions du monde un vecteur optimal de diffusion. Quant à la radio sous IP, via différents réseaux, elle offre une couverture mondiale et permet l'interactivité.

  • Article de bases documentaires : TE6143
    Radio numérique - Modulation OFDM

    La modulation numérique, dernière fonction de la chaîne d'émission, consiste à convertir un flux de données binaires en un signal transmissible. La modulation COFDM est une forme de modulation particulièrement bien adaptée aux contraintes d'un canal de transmission terrestre, en particulier en présence d'échos et vers les mobiles. Son efficacité a conduit à son adoption, non seulement pour la radio numérique, mais également pour la télévision numérique terrestre et pour des services de télécommunications.

  • Cet article se propose d'évoquer les perspectives d'évolution d'une radio qui serait exclusivement numérique. Sont ainsi décrites les fonctions techniques qui ont permis le développement des systèmes de radio numérique : le codage de source avec d'abord le codec audio MUSICAM, puis ensuite le très performant MPEG-4 HE-AAC ; le formatage de conteneurs de transport en trames avec le multiplexage des composantes et des services ; la protection des données avec les codes-détecteurs d'erreurs associés à l'entrelacement.

  • Cet article offre un bref historique de l'évolution de la radio et fait un rappel des formats de l'audio numérique. Il précise ensuite les plate-formes et les réseaux disponibles pour la diffusion et la distribution de la radio numérique (spectre "radio", réseaux DVB ou télécoms). Il offre également un panorama des systèmes techniques développés (DAB, DMB, DRM) et compare leur utilisation sur les différentes plate-formes et réseaux. Les solutions proposées pour la gestion de la réception multistandard sont également décrites.

  • La télévision propose maintenant depuis plusieurs décennies la haute définition (HD), se plaçant ainsi entre la vidéo SD et le cinéma numérique. Les paramètres normalisés à l'origine de la télévision noir et blanc puis couleur (composantes luminance/chrominance, sous-échantillonnage chrominance, analyse/ affichage en entrelacé...) se voient donc complétés avec des paramètres issus de l'informatique (analyse/affichage en progressif) et du cinéma (24 images/s). Cet article traite des formats et paramètres natifs de la vidéo numérique, ainsi que les normes et conversions correspondantes.

  • La mise à disposition de la haute définition pour la télévision a nécessité plusieurs adaptations fonctionnelles et techniques. Cet article détaille ainsi les formats de compression nécessaires à la captation, au transport, au stockage, à l’émission et à la réception des images haute définition (HD) pour la télévision. Le problème de l’encapsulation des images HD en format-conteneur de fichier de données est également abordé.

  • Article de bases documentaires : TE5682
    Télévision haute définition (TVHD) - Captation. Montage

  • Découvrez ici les formats de transport des médias numériques, utilisés pour leur distribution courte et longue distance. Retrouvez également les mégaformats professionnels  qui encapsulent différents types de médias. 

  • Tous les formats-conteneurs de stockage de médias numériques sont présentés ici, avec leurs spécifications et leurs utilisations. Les formats d'enregistrements sur support physique sont également décrits. 

  • Les opérations de gestion de médias numériques comprennent différentes étapes comme la production, la manipulation, la gestion, la distribution ou encore l’échange. Ces formats numériques sont principalement utilisés pour le stockage ou le transport de données, autant par les professionnels que par les particuliers. Cet article s’attache à préciser les caractéristiques des formats audio-photo-vidéo numériques. Pour cela, des définitions, une cartographie et une classification des formats et formats-conteneurs de médias numériques sont donnés dans un premier temps. Puis, une partie est consacrée aux caractéristiques des formats-conteneurs : à quoi servent-ils (fonctions et types), quelle est leur structure et quelles sont leur spécificités ?

  • Les serveurs média sont au cœur des chaînes professionnelles de production et de diffusion des médias numériques et s’implantent même de nos jours au sein de nos foyers. Cet article présente les différentes architectures adoptées en fonction des applications et des performances visées. Pour permettre l'analyse des systèmes audiovisuels actuels, de plus en plus complexes, la description d’un serveur vidéo ou média, basé sur un modèle à trois plans et sur quatre classes, est donnée, ainsi que des précisions sur le sous-système de stockage. La disponibilité, la fiabilité, l'extensibilité et la compatibilité, paramètres intrinsèques d'un serveur vidéo ou média et du système environnant, sont ainsi détaillées.

  • La norme MPEG-4 est une norme complexe. Au niveau du codage vidéo, elle offre deux ensembles d’outils de codage, l’un offrant une approche objets et l’autre permettant une réduction de débit extrêmement efficace. L’Advanced Video Coding est une amélioration du codage vidéo. Mais MPEG-4 n’est pas seulement une norme de codage audio et vidéo. Elle définit des systèmes pour la création, la composition, la distribution et l’utilisation des différents objets média. Des applications variées dans le domaine de la production multimédia et du transport sont ainsi rendues possibles.

  • Le système de Digital Media Asset Management (DMAM), plus qu’un produit ou un ensemble de modules logiciels, est devenu une fonction clé dans la gestion des médias numériques, en permettant de retrouver un objet dans une masse de données. Ses fonctions intégrées sont multiples, et couvrent toute la chaîne de la production à l’exploitation. Cet article s’attarde sur les aspects liés à la distribution sur réseaux et à la vente des médias numériques. Il présente de nombreux avantages le rendant indispensable, il requiert cependant pour sa conception, sa mise en place et sa mise en œuvre beaucoup de temps et des équipes spécialisées.

  • Article de bases documentaires : TE5365
    MPEG-4 : codages de base

    Les différentes versions MPEG avaient pour objectif de pouvoir enregistrer audio et vidéo sur des supports numériques tels que CD-ROM, CD Vidéo, mais étaient peu satisfaisantes, notamment parce qu’elles n’offraient pas une réduction de débit assez efficace. À ce jour, la norme MPEG-4 se veut universelle en tentant de répondre aux exigences à la fois des applications multimédias interactives et à celles des présentations enrichies au travers d’un codage par objets. D’application très large, MPEG-4 s’adresse à toute application multimédia professionnelle ou grand public.

  • La gestion des médias audio-vidéo-photo numériques ou Digital Media Asset Management (DMAM) permet dans une masse de données numériques de retrouver un élément recherché. Par le biais d’une chaîne de fonction, ce système associe aux données de son ou d’image des métadonnées pour identifier et décrire le contenu et le contenant. Parmi elles, la fonction appelée Digital Rights Management (DRM), ou gestion numérique des droits, offre la possibilité de contrôler l’accès au contenu et même de gérer sa monétisation, par exemple en rendant le document inutilisable à toute personne non autorisée.

  • Article de bases documentaires : TE5889
    Digital Media Asset Management : fonctions centrales

    La mise en place d’un Digital Media Asset Management (appelé DMAM) permet la gestion des médias audio-photo-vidéo numériques tout au long d’une chaîne de production et de distribution. Ce système offre entre autres  la possibilité de retrouver un élément recherché dans une masse importante de données numériques ; des métadonnées identifient et décrivent le contenu et le contenant de chaque donnée. Cette fonction de recherche s’appuie sur deux étapes intimement liées : l’indexation et la gestion des requêtes.

  • Article de bases documentaires : TE5887
    Digital Media Asset Management : fonctions amont

    L’évolution des médias vers le tout numérique impose la mise en œuvre d’un  Digital Media Asset Management (DMAM), cet outil permet la gestion des médias audio-photo-vidéo numériques tout au long de la chaîne de production-distribution. Les fonctions d’un DMAM sont nombreuses, elles couvrent l’acquisition des données jusqu’à leur distribution. L’objet de cet article est de décrire les trois fonctions en amont d’un système DMAM : acquérir, analyser et indexer, éditer.

  • Article de bases documentaires : TE5885
    DMAM : médias numériques, métadonnées et gestion