#

Automatique séquentielle

Automatique séquentielle dans l'actualité

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


Automatique séquentielle dans les livres blancs


Automatique séquentielle dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 avr. 2008
  • |
  • Réf : BM6112

Transmission de puissance pneumatique

Les fonctions de la chaîne d'information sont ; acquérir, traiter, communiquer. Ces fonctions liées et organisées entre elles permettent la création d'un « automate » susceptible de coordonner la succession des actions sur la partie opérative selon un cahier des charges. Cet «  automate  » est obtenu à partir de constituants câblés ou programmés de façon à réaliser le fonctionnement demandé par le cahier des charges. La création d'un automatisme (partie commande) nécessite deux types d'études : l'étude des composants et constituants de traitement de l'information ; l'étude des programmes à réaliser et/ou des schémas de câblage. L'objet du présent dossier est de préciser les différentes technologies de construction de la chaîne d'information et les critères de choix associés. Puis seront examinées les notions de base de la gestion des modes de marche et d'arrêt d'un automatisme et enfin les notions essentielles d'élaboration des schémas de circuits pneumatiques. Le présent dossier enrichit la description des systèmes automatisés à processus discontinu [BM 6 110] et précise les modes d'élaboration des ordres qui seront envoyés aux composants de la partie opérative [BM 6 111]. Le lecteur trouvera en fiche lexique un lexique dans lequel sont définis les termes professionnels de ce texte.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 mars 2009
  • |
  • Réf : S7252

Outils de modélisation des automatismes séquentiels

Depuis leur première définition en 1962 par Carl Adam Petri, les réseaux de Petri sont devenus un paradigme puissant de modélisation et d'analyse, tant dans le monde industriel que dans les laboratoires de recherche. Enseignés dans les écoles d'ingénieurs et les universités, devenus en 2004 norme internationale (ISO/IEC-15909-1) sur les aspects dits « haut niveau », ils sont maintenant largement diffusés et de nombreuses études industrielles utilisent cet outil dans un objectif de conception et/ou d'exploitation de systèmes automatisés. La complexité croissante de nos systèmes de production, notamment dans le domaine manufacturier, a provoqué un appel de la part des concepteurs et des utilisateurs de systèmes discontinus. Le succès du GRAFCET est dû à ce besoin nouveau d'un outil capable d'exprimer les deux grandes caractéristiques des systèmes séquentiels : le parallélisme et la synchronisation. On sait cependant aujourd'hui que la conception et l'exploitation des systèmes de production manufacturiers, pour ne prendre que cet exemple, requièrent des modèles plus riches en information et plus concis que le GRAFCET, aux fins d'analyse, de simulation et de commande. La conception ou la modification d'une installation industrielle peuvent se résumer en quatre phases : la spécification des fonctions qui la composent et de leurs interactions ; l'analyse ou la validation de la description obtenue ; la simulation qui complète la connaissance du système projeté et permet un dimensionnement et une évaluation de ses performances ; l' exploitation et la maintenance . Chacune de ces phases repose sur l'utilisation d'un modèle, donc d'un langage. Trop souvent, les outils de modélisation utilisés ne s'appliquent qu'à l'une ou l'autre de ces phases. Dès lors, le passage d'une étape à la suivante ou le retour en arrière, souvent nécessaire dans cette démarche de conception, entraînent une perte d'acquis et l'introduction d'erreurs, d'ambiguïtés pourtant levées dans la phase précédente. La conception de systèmes qui, de plus en plus, doivent pouvoir s'adapter facilement aux exigences de la production suppose l'utilisation de modèles communs aux différentes étapes de la vie d'une application industrielle. Les réseaux de Petri se proposent de jouer ce rôle.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 déc. 2010
  • |
  • Réf : S8015

Automates programmables industriels

Composant majeur des systèmes automatisés de production, l'automate programmable industriel (API) s'est vendu à des millions d'exemplaires. L'article s'efforce d'abord de définir l'API par ses caractéristiques dominantes, en premier lieu la résistance à l'environnement industriel. Les éléments constitutifs de tout API, processeur, mémoire, entrées/sorties sont passés en revue, ainsi que les fonctions de base, les langages spécifiques, et les fonctions particulières, dites fonctions métier. La communication industrielle, intégrant l'API dans un système global de traitement de l'information, et la sécurité, celle de l'API lui-même et celle qu'il peut contribuer à garantir, sont ensuite examinées. Un exemple de mise en oeuvre dans le domaine manufacturier, en association à des PC et des robots, concrétise les notions présentées et illustre l'adaptation de l'API à la fois aux techniques de pointe et à des matériels de conception plus ancienne.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 23 juil. 2013
  • |
  • Réf : 0809

Utiliser des cartes heuristiques en management de projet

La carte heuristique (CH) ou carte cognitive ou mindmap en anglais est une représentation arborescente cartographique 2D qui vise à structurer ou à faire partager une idée et à l’enrichir au fil du temps en suggérant des approches multidimensionnelles. Elle décrit cette réalité de façon quasi statique à l’aide d’objets détectables par l’ouïe et la vue : une photo à l’instant t, qui peut être enrichie et dont on garde la trajectoire si besoin est. Elle autorise les relations multiples entre objets, les icônes signalétiques, etc. : elle est donc très utile dans les tâches de créativité et d’organisation, seul ou en groupe. Mais, comme dit en programmation neurolinguistique (PNL), « la carte n’est pas le territoire » : la CH ne remplace pas la confrontation à la réalité et à l’approche terrain.

Demain verra peut-être des outils intégrant aussi l’odorat, le toucher et le goût… à l’instar des grands magasins ?

Cette fiche pratique donne des points de repère sur les apports les plus courants des cartes heuristiques, à la fois dans le domaine de l’efficacité personnelle et dans celui du fonctionnement en équipe projet, en faisant la distinction entre fonctionnalités innovantes et fonctionnalités de compatibilité avec des outils tels que le diagramme de Gantt.

Gestion et pilotage du projet : les fiches pour évaluer, planifier, communiquer, capitaliser

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 23 nov. 2012
  • |
  • Réf : 1099

Analyser efficacement vos brevets

Vous souhaitez innover à partir de vos compétences, de vos potentiels scientifiques ou technologiques. C’est possible en exploitant systématiquement l’information des brevets. Au cœur de l’innovation technologique, les brevets sont une source d’information incontournable pour les entreprises du monde entier.

L’analyse automatique de masses de brevets va vous permettre de répondre aux questions fondamentales qui se posent dans toute activité, qu’elle soit de production, de recherche ou de R&D :

  • Qui fait quoi, où, comment et quand ?
  • Comment savoir si le sujet traité est en expansion ?
  • Quels sont mes concurrents les plus importants ?
  • Quelles sont les avancées technologiques majeures ?
  • Quelles sont les orientations « d’avenir » ?
  • Quels sont les nouveaux entrants potentiels ?
  • Comment comparer automatiquement les compétences des déposants ?
  • Comment transférer les informations les plus importantes dans mon entreprise ?
  • Comment connaître la « vie » d’un brevet, sa libre utilisation ?
  • Comment créer mes groupes d’intérêt stratégiques, les comparer, les analyser ?
  • Comment accéder aux données bibliographiques, aux résumés, à la couverture mondiale du domaine, au texte intégral des brevets ?
  • Comment repérer les brevets clefs et les analyser en détail ?

Les processus décrits dans cette fiche sont afférents à l’utilisation d’outils d’analyse automatique de brevets (Automatic Patent Analysis – APA), et en particulier l’outil Matheo Patent.

Toutes les clefs pour maitriser la veille technologique

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 31 mars 2014
  • |
  • Réf : 1271

Le résumé automatique et sémantique avec Essential Mining

Le veilleur fait face aujourd’hui à des contenus de plus en plus longs. Mais le temps dont il dispose pour traiter cette masse d’information ne s’adapte pas à cette prolifération. Pouvoir résumer du contenu permet d’identifier et de sélectionner rapidement celui qui est qualifié.

Cependant, cette action ne doit pas se baser uniquement sur un modèle de calcul statistique car ce dernier ne permettra pas d’obtenir des résultats pertinents. Essential Summarizer de Mining Essential est le seul outil français qui permet de réaliser des résumés automatiques sur la base d’un traitement sémantique. Sa version gratuite permet de tester l’outil avant de passer à une version professionnelle.

Cet article décrit toutes les étapes nécessaires pour réaliser un résumé automatique pertinent en prenant en compte le domaine traité (Agriculture, Sciences, Industrie, etc.), la langue et le support de diffusion utilisé (Site Web, Document office, PDF).

Essential Summarizer permet de traiter 20 langues dans 27 domaines.

Toutes les clefs pour maitriser la veille technologique


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !