#

Industrie biomédicale

Industrie mettant en œuvre la fabrication de dispositifs, matériels ou consommables médicaux, ou des procédés industriels de transformation de la matière ou de synthèse de nouveaux produits. Ce secteur s’adresse à tous les domaines de la santé, de la gastroentérologie (sondes) à la dentisterie (amalgames) en passant par la radiologie (marqueurs) et le secteur pharmaceutique (médicaments).

A la croisée de la médecine et de l’ingénierie, les entreprises de l’industrie biomédicale élaborent des solutions issues de la recherche, pour répondre à des besoins spécifiques en santé, visant une meilleure prise en charge des patients et une amélioration de la qualité des soins.

Le champ des disciplines couvert est vaste, et englobe entre autres :

- les nanosciences et les nanotechnologies pour des systèmes matériels à l’échelle du nanomètre, tels que les nanoparticules d’or pour l’imagerie et la thérapie [NM4025],

- les biotechnologies nommées « rouges » avec les méthodes de séquençage de L’ADN et les thérapies génétiques conduisant par exemple à la production de vaccin dans les cellules ou l’utilisation à des fins thérapeutiques des polysaccharides d’origine algale [IN2002],

- la robotique, la biomécanique et l’imagerie médicale avec la chirurgie assistée par ordinateur [MED8200],

- l’électronique avec l’essor de la e-santé et le développement des technologies de la communication [TE7502],

- les biomatériaux utilisés en ingénierie tissulaire ou comme vecteurs pour la libération de molécules actives [RE218].

L’industrie médicale ne s’est jamais portée aussi bien. Notre époque est le témoin de réelles prouesses et innovations technologiques dans le secteur médical débouchant de plus en plus rapidement sur des applications industrielles.

Industrie biomédicale dans actualités

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


Industrie biomédicale dans les livres blancs


Industrie biomédicale dans les conférences en ligne


Industrie biomédicale dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 févr. 2019
  • |
  • Réf : J2309

Aromathérapie

Le dynamisme du marché de l’aromathérapie est porté par l’engouement croissant pour les solutions naturelles en santé et bien-être. Bien que d’origine naturelle, les huiles essentielles, privées de définition légale, ne sont pas sans risque, et leur composition met au défi d’en tirer tout le potentiel. En vue d’y parvenir en aromathérapie, il est nécessaire d’en maîtriser la variabilité et de comprendre le maquis réglementaire applicable. Face au défi d’avenir de l’aromathérapie, cet article, illustré d’exemples, met en évidence les variations possibles de la composition des huiles essentielles et leurs usages thérapeutiques, et s’intéresse aux multiples statuts réglementaires idoines.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 mars 2019
  • |
  • Réf : J2311

Aromathérapie

Le dynamisme du marché de l’aromathérapie est porté par l’engouement croissant pour les solutions naturelles en santé et bien-être. Cependant, le développement de produits d’aromathérapie peut s’avérer complexe. Sans cadre réglementaire dédié aux huiles essentielles, la définition d’une stratégie marketing et réglementaire est un préalable déterminant pour tout futur produit. Pour être moteur de l’innovation et répondre au défi d’avenir de l’aromathérapie, cet article, illustré d’exemples concrets, propose une approche pratique du développement produit d’aromathérapie traitant des problématiques de formulation, d’ingrédients et d’allégations, jusqu’à la stratégie réglementaire adaptée.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 mars 2019
  • |
  • Réf : MED7500

Composites dentaires

Les composites dentaires sont des biomatériaux organo-minéraux d’obturation utilisés pour la restauration de dents endommagées. Ils sont, entre autres, destinés à remplacer les amalgames, tout en préservant les tissus sains auxquels ils sont liés via un adhésif. Ce domaine se situe au croisement de nombreuses disciplines : chimie du solide, chimie organique, chimie des matériaux, chimie des colloïdes, chimie douce, mécanique des solides, optique, rhéologie, physique des milieux granulaires et biologie. Cet article décrit l’évolution des composites dentaires depuis leurs origines, en mettant l’accent sur leurs structures, leurs préparations, leurs propriétés et leurs indications cliniques.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 24 mars 2012
  • |
  • Réf : 0792

Tirer profit de l’information scientifique et technique en libre accès

Vous souhaitez exploiter les gisements d'information scientifique et technique qui sont primordiaux pour favoriser la créativité et l'innovation au sein de votre entreprise ?

En général, l'accès à la littérature scientifique et technique est un investissement financier lourd et fait toujours l'objet de frustrations importantes : il est en effet difficile de retenir toutes les ressources documentaires dont l’entreprise aurait besoin pour un fonctionnement optimal.

Une exploitation efficace des ressources scientifiques et techniques en libre accès peut ainsi se révéler comme un atout stratégique. Le libre accès peut être défini comme « la mise à disposition sur Internet de documents et de données scientifiques et techniques que tout un chacun peut librement consulter, télécharger, copier, diffuser, imprimer, indexer » (GFII, 2010).

Cette fiche vous aide à tirer tous les bénéfices de ces ressources documentaires « alternatives » par un certain nombre d'étapes, comme :

  • Bien définir le ou les sujets de recherche et trouver des mots clés adaptés.
  • Utiliser des outils de recherche spécialisés et adaptés à vos besoins.
  • Mettre en place un système d’alerte (courriel, flux RSS) pour avoir un accès aux derniers résultats de la recherche.

Un outil incontournable pour comprendre, agir et choisir- Nouveauté !

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 09 déc. 2014
  • |
  • Réf : 1181

Actions des particules ultrafines (PUF) sur l’organisme : les nanomatériaux (NM)

Les nanomatériaux résultent de la structuration de la matière au niveau atomique, moléculaire ou supramoléculaire à des échelles caractéristiques inférieures au micromètre (μm) de manière naturelle ou industrielle.

On peut observer de nouveaux comportements physico-chimiques de ces particules ultrafines par rapport aux poussières fines de taille supérieure à un micromètre.

Cette fiche vous permettra de découvrir les propriétés des nanomatériaux, ainsi que leur impact sur l’Homme et l’environnement.

Les fiches pratiques répondent à des besoins opérationnels et accompagnent le professionnel en le guidant étape par étape dans la réalisation d'une action concrète.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 10 févr. 2015
  • |
  • Réf : 1419

Essais d’aptitude

Vous êtes dans un laboratoire accrédité, régulièrement audité par le Cofrac. Celui-ci exige que vous participiez à des essais d’aptitude. Pourquoi cette demande ? Pourquoi se référer à la norme ISO 17025 pour la justifier ? À quoi ces essais d’aptitude servent-ils ? Que faire s’il n’en existe pas pour l’analyte que vous dosez ?

La traçabilité des mesurages des laboratoires d’analyse physico-chimiques ou biochimiques est difficile à réaliser et il a fallu trouver des solutions spécifiques, comme l’explique la norme ISO 17025, à savoir :

  • réaliser des essais d’aptitude par comparaison interlaboratoires (CIL) ;
  • fabriquer des matériaux de référence certifiés (MRC) ;
  • identifier des méthodes primaires d’analyse.

L’objectif de cette fiche est de décrire les tests d’aptitude qui représentent la principale méthode employée par les laboratoires accrédités pour assurer une certaine forme de traçabilité et satisfaire à la norme ISO 17025.

Les fiches pratiques répondent à des besoins opérationnels et accompagnent le professionnel en le guidant étape par étape dans la réalisation d'une action concrète.


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !