#

Nuance d'acier

Nuance d'acier dans l'actualité

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


Nuance d'acier dans les livres blancs


Nuance d'acier dans les conférences en ligne


Nuance d'acier dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 déc. 2008
  • |
  • Réf : M1509

Tôles d'acier prélaquées

pour le formage à froid qui spécifie 6 nuances d'acier pour les domaines allant du pliage DX51D à l'emboutissage... DX57D, et EN 10326 pour la construction qui spécifie 6 nuances d'acier (S220GD à S550GD). La pr EN...  % de la production d'acier prélaqué, et demeurent son marché de prédilection. Près de 9 % de la production passe... , la consommation de tôle d'acier prélaquée haut brillant pour les habillages électroménager marque...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 sept. 2012
  • |
  • Réf : M4012

Le joint de grains réel

Cet article traite du joint de grains parfait, celui dont la structure est décrite grâce aux simulations et aux observations sur bicristaux en microscopie électronique en transmission à haute résolution. En réalité, cette structure parfaite subit des transformations sous l'effet de la température et des variations de composition chimique liées aux échanges avec les cristaux voisins. Ces modificat...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 sept. 2012
  • |
  • Réf : M4013

Le joint de grains réel

Contrairement aux joints de grains parfaits, les joints de grains réels contiennent généralement des imperfections. En dehors des défauts chimiques, ils présentent des défauts linéaires, résultant d'interactions avec les dislocations des cristaux avoisinants, ou directement de sollicitations mécaniques. Par ailleurs, dans les polycristaux, les joints sont organisés en réseau qui constitue un élém...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 12 mars 2013
  • |
  • Réf : 1015

Choisir la soudure par ultrason (US)

Vous avez un assemblage de feuilles ou films à réaliser. Vous recherchez un assemblage permanent de deux pièces issues de l’injection ou de l’extrusion. Vous avez des matières différentes à assembler.

Le choix de la technologie vous est imposé ou au contraire vous pouvez vous orienter vers une nouvelle technologie.

Vous avez au moins un thermoplastique dans votre assemblage et une compatibilité parfaite entre les matériaux pour répondre à votre cahier des charges . Pour plus de précisions sur les compatibilités, et plus particulièrement la tension de surface des matériaux, nous vous conseillons de vous reporter à la fiche Comment réaliser un assemblage ?

La soudure des thermoplastiques par ultrason (US) permet des soudures simples et rapides de pièces, en volumes ou planes, parfois avec un joint de soudure pollué par des impuretés. Elle est notamment adaptée aux très grandes séries de pièces et souvent facile à intégrer dans une ligne de fabrication.

Complétée par la fiche Quels sont les phénomènes en jeu dans un assemblage ? , cette fiche vous permettra :

  • de choisir la bonne matière répondant à votre cahier des charges et adaptée à la soudure par ultrason (US) ;
  • d'inventorier tous les paramètres à prendre en compte pour cette technologie ;
  • d'apprécier tous les avantages et les inconvénients de cette technologie ;
  • de prévoir des actions de formation, le suivi qualité et les opérations de maintenance.

Un outil incontournable pour comprendre, agir et choisir- Nouveauté !

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 15 déc. 2015
  • |
  • Réf : 1365

Les évolutions à prendre en compte au niveau de la maîtrise des opérations

Cette fiche a pour objet de présenter les principales évolutions de la version 2015 de l’ISO 9001 relatives à la maîtrise des opérations. Le chapitre reprend les exigences relatives à la « réalisation du produit » de la version 2008. Il s’agit ici de présenter les points de repères pour comprendre les principales évolutions :

  • la structuration de ce chapitre et les nuances apportées ;
  • les exigences de gestions de modifications ;
  • les opportunités pour votre système de management de la qualité.

Amélioration des performances, Certification ISO 9001, Management intégré...

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 26 janv. 2016
  • |
  • Réf : 1534

Réunion préparatoire d’analyse des parties prenantes

L’analyse des parties prenantes est habituellement effectuée en se concentrant sur les parties prenantes internes et externes impactant le projet ou impactées par le projet. Or, la complexité des projets fait qu’il existe un nombre très élevé de parties prenantes potentielles. Toutes ne seront pas retenues en tant que telles dans le projet. Le choix doit se faire en fonction de la pertinence. Les critères de sélection habituellement utilisés sont l’intérêt et le pouvoir.

Ces critères sont certes utiles, mais dans la pratique ils s’avèrent trop simplistes. Une des conséquences de critères trop simplistes est que l’organisation projet se concentre sur ce qui facilite et réduit la complexité là où elle est particulièrement nécessaire. La restauration de cette complexité se fait donc par un travail sur la position de l’organisme en charge du projet. Elle doit lui permettre de prendre conscience de ses propres critères, de ses propres forces et faiblesses, de ses points aveugles, de sa représentation du monde et de ce qui est important à ses yeux.

En effet, ces aspects influencent fortement le processus de sélection des parties prenantes. Le risque est donc que la sélection se fasse de façon partiale. Or, l’oubli d’une partie prenante pertinente a des impacts majeurs sur le projet.

Il est donc important de préparer l’analyse des parties prenantes par une réunion destinée à répondre aux questions suivantes :

  • Quels sont les critères de sélection des parties prenantes ?
  • Comment ces critères sont-ils liés à notre propre vision de ce qui est important ?
  • Que risquons-nous de ne plus percevoir en appliquant ces critères ?

Gestion et pilotage du projet : les fiches pour évaluer, planifier, communiquer, capitaliser


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !