#

Papiers et cartons

Papiers et cartons dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 avr. 2009
  • |
  • Réf : BM7410

Calandrage des papiers

de calandre. La plupart des papiers et des cartons sont calandrés. L'objectif principal du calandrage... aux papiers et cartons couchés sur une seule face. Une nouvelle technologie est apparue pour remédier... à ce problème d'envers de propriétés : le calandrage à bande métallique . La feuille de papier/carton... similaires sur les deux faces du papier ou du carton (figure  12 ). Comme nous l'avons souligné...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 sept. 2007
  • |
  • Réf : F1315

Papiers et cartons au contact des denrées alimentaires

La filière emballage papier-carton s’appuie sur une matière, la fibre de cellulose, issue du bois... ou des produits papiers-cartons de récupération recyclés. Grâce à des savoir-faire bien spécifiques, en constant... développement, cette matière première a généré, en France, l’une des gammes de papiers et de cartons... logistique. La filière emballage papier-carton s’appuie sur une matière, la fibre de cellulose...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 févr. 2014
  • |
  • Réf : W9240

Gestion de l'eau pour la fabrication des papiers et cartons

papiers et cartons... Fabrication des papiers et cartons... L'eau est un élément essentiel dans la fabrication des papiers et cartons, 95 à 98 % des eaux... 'eau (m 3 /tonne de papier produit) des sites français de production de papiers et cartons a diminué...

Les articles de référence permettent d'initier une étude bibliographique, rafraîchir ses connaissances fondamentales, se documenter en début de projet ou valider ses intuitions en cours d'étude.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 30 nov. 2015
  • |
  • Réf : 0060

Distinguer les différents régimes de classement : D, DC, E, A

En tant qu’exploitant industriel d’activités susceptibles de nuisances, vous devez connaître et respecter les contraintes réglementaires applicables.

Ces contraintes sont définies par le droit des installations classées qui a créé différents régimes de classement. On distingue quatre régimes, fonction de l’importance des nuisances sur l’environnement (dans l’ordre croissant de nuisances supposées) :

  • régime de la déclaration (D) ;
  • régime de la déclaration avec contrôle périodique (DC) ;
  • régime de l’enregistrement (E) ;
  • régime de l’autorisation (A) ;

L’objectif de cette fiche est à la fois de vous présenter les différents régimes existants, tout en vous aidant à déterminer le régime applicable à vos installations, produits, équipements

Le régime de classement est le critère déterminant pour l’application effective de la loi puisque c’est lui qui détermine le cadre juridique, technique et financier dans lequel l’installation peut être créée ou continuer à fonctionner.

180 fiches actions pour auditer et améliorer vos réponses aux obligations relatives aux installations classées pour la protection de l'environnement

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 30 nov. 2015
  • |
  • Réf : 0078

Se positionner dans les différents régimes de classement : D, DC, E, A

Identifier le régime de classement qui vous est opposable implique de connaître les régimes existants et leurs spécificités. Les installations présentant un risque pour l’environnement sont recensées dans la nomenclature des Installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE) en fonction de leur activité ou de l’utilisation de certaines substances à caractère toxique, inflammable, explosif…

Il existe quatre régimes de classement, du moins sévère vers le plus sévère :

  • D pour les installations soumises à déclaration ;
  • DC pour les installations soumises à déclaration et à contrôle périodique ;
  • E pour les installations soumises à enregistrement ;
  • A pour les installations soumises à autorisation et, à l'intérieur de cette catégorie, les installations dites Seveso présentant les risques les plus importants.

Quels sont les régimes existants et comment les interpréter ?

180 fiches actions pour auditer et améliorer vos réponses aux obligations relatives aux installations classées pour la protection de l'environnement

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 01 avr. 2015
  • |
  • Réf : 1435

Comment passer d’un SMQ papier à une dématérialisation 100 %

La mode du zéro papier n’épargne par les laboratoires. Dans une période où tout est informatisé, disponible au format numérique, les laboratoires disposent de plus en plus d’un LIMS et d’un extranet permettant la consultation des résultats par internet. Cependant, leurs systèmes de management de la qualité, pourtant générateurs d’un nombre invraisemblable de documents et d’enregistrements sont encore très papier avec une gestion qui a peu évolué ces dernières années.

L’objectif de cette fiche est d’aborder les questions que les laboratoires souhaitant dématérialiser leur système de management de la qualité doivent se poser. Sans être la description de la méthodologie idéale, cette fiche décrit les points essentiels de la dématérialisation en présentant les conseils et erreurs à éviter pour trouver l’outil, qu’il soit commercial ou développé en interne.

Les fiches pratiques répondent à des besoins opérationnels et accompagnent le professionnel en le guidant étape par étape dans la réalisation d'une action concrète.


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !