#

Proteine

Biopolymères linéaires formés d'une ou plusieurs chaînes polypeptidiques, qui peuvent être longues, et comprenant jusqu'à une vingtaine d'acides L-?-aminés différents. Les 22 acides aminés protéinogènes hormis la proline ont une structure commune, constituée d'une fonction acide carboxylique, d'une amine primaire sur le carbone ?, et d'une chaîne latérale. Au niveau de leur structure, les protéines présentent quatre niveaux d'organisation : - la structure primaire correspond à la séquence en acides aminés.- la structure secondaire décrit l'arrangement des résidus d'acides aminés observable à l'échelle atomique. Stabilisées par des liaisons hydrogène, ces arrangements locaux sont par exemple les hélices ?, les feuillets ?, les tonneaux ?, ou les coudes. Il en existe plusieurs variétés, et il est courant qu'une protéine possède globalement plusieurs types de structures secondaires.- la structure tertiaire correspond à la forme générale de la protéine observable à l'échelle de la molécule toute entière. Elle décrit les interactions entre les différents éléments de la structure secondaire. Elle est stabilisée par tout un ensemble d'interactions conduisant le plus souvent à la formation d'un cœur hydrophobe, avec éventuellement des liaisons salines, des liaisons hydrogènes, des ponts disulfures, voire des modifications post-traductionnelles. On désigne souvent par structure tertiaire le repliement d'une protéine.- la structure quaternaire décrit le complexe résultant de l'assemblage de plusieurs molécules de protéines (plusieurs chaînes polypeptidiques), appelées dans ce cas sous-unités protéiques, pour former un complexe protéique unique. Toutes les protéines ne sont pas nécessairement constituées de plusieurs sous-unités et ne possèdent par conséquent pas toujours de structure quaternaire. Trois grands groupes de protéines peuvent être identifiés en fonction de leur structure tertiaire ou quaternaire : les protéines globulaires, les protéines fibreuses et les protéines membranaires.

Proteine dans actualités

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


Proteine dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 mai 2013
  • |
  • Réf : BIO650

Enzymes d'intérêt pour la fabrication d'aliments

Utilisées sans le savoir depuis au moins 8000 ans, les enzymes sont des protéines capables de catalyser des réactions chimiques. Les enzymes sont aujourd’hui des outils importants pour fabriquer, stabiliser ou générer les propriétés de nos aliments ; ce sont des produits alimentaires intermédiaires devenus indispensables dans de nombreuses filières : sucre, boulangerie, produits laitiers, brasserie, vinification, jus de fruits.Leur usage industriel systématique pour améliorer les propriétés des aliments date, pour la plupart, de moins d’un demi-siècle.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 févr. 2016
  • |
  • Réf : F6313

Analogues de fromage et produits fromagers sans lait frais

Depuis de nombreuses décennies déjà, de nouvelles approches en technologie fromagère sont expérimentées. Celles-ci ont d’abord répondu à des objectifs de simplification du process fromager et d’amélioration de la régularité des produits et des rendements de fabrication. Bien que ces objectifs restent pertinents aujourd’hui, de nombreuses innovations fromagères répondent désormais au besoin de s’affranchir de l’utilisation de lait frais. Cet article a pour objet de définir les différentes catégories de produits réalisés sans recours au lait frais, puis de préciser les contraintes réglementaires dans lesquelles s’inscrivent chacun d’eux. Dans une deuxième partie sont décrits le contexte de réalisation et les intérêts présentés par chaque catégorie de produits.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 sept. 2016
  • |
  • Réf : F6314

Analogues de fromage et produits fromagers sans lait frais

La dénomination légale du fromage implique la coagulation de lait frais, puis l’égouttage du gel obtenu. Outre ce cadre légal, on peut réaliser des produits fromagers, à partir de matières premières laitières sèches ou concentrées. Celles-ci sont alors mélangées et réhydratées, ce qui permet d’obtenir un lait recombiné. Si après mélange des matières premières et coagulation, l’étape d’égouttage du sérum n’est pas réalisée, on obtient un fromage sans séparation de sérum. Enfin, si certaines matières premières ne sont pas d’origine laitière et que la fabrication implique leur fonte, on obtient un analogue de fromage. Cet article décrit les processus d’obtention de ces différents produits, ainsi que les matières premières qui entrent dans leur composition et leurs rôles respectifs.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 21 mai 2014
  • |
  • Réf : 1174

Toxicité systémique : organe cible, le foie

Les produits véhiculés par le sang passent par le foie, où ils sont transformés afin d’être soit utilisés en énergie ou en constituants de l’organisme, soit neutralisés et excrétés.

Cette fiche vous permettra de connaître l’impact des xénobiotiques sur le foie, et d’en déduire les conséquences.

Les fiches pratiques répondent à des besoins opérationnels et accompagnent le professionnel en le guidant étape par étape dans la réalisation d'une action concrète.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 16 juin 2014
  • |
  • Réf : 1175

Toxicité systémique : les reins, premiers organes cibles

Vous utilisez des produits chimiques sur vos sites et vos salariés sont potentiellement exposés à ces produits, avec un risque d’atteinte à long terme sur leur organisme. Les reins sont les premiers organes ciblés par une atteinte toxique sur l’organisme. Cette fiche vous permettra de mieux cerner les atteintes aux reins, en répondant notamment aux questions :

  • Comment fonctionnent les reins et quel est leur rôle ?
  • Comment se traduit une altération des reins ?
  • Quel est l’impact des xénobiotiques sur les reins ?
  • Quelles sont les conséquences d’une atteinte aux reins ?

Les fiches pratiques répondent à des besoins opérationnels et accompagnent le professionnel en le guidant étape par étape dans la réalisation d'une action concrète.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 28 mars 2014
  • |
  • Réf : 1210

Faire une recherche bibliographique avec GoPubMed®

Vous souhaitez aller un peu plus loin qu’une simple recherche bibliographique biomédicale en limitant votre recherche à un secteur géographique, ou savoir quels sont les auteurs français qui publient le plus sur un sujet ? Vous ne disposez pas de moyens vous permettant l’utilisation d’un outil d’analyse payant ?

GoPubMed® est une bonne alternative, offrant des fonctionnalités différentes de celles de PubMed, mais fondée sur ses ressources bibliographiques puissantes (plus de 22 millions de références) et permettant d’extraire et d’analyser des informations supplémentaires. GoPubMed® permet également une recherche plus intuitive grâce à des concepts facilement repérables. Cet outil peut ainsi être utilisé par un néophyte n’ayant pas l’expérience de la recherche bibliographique.

GoPubMed® est une interface sémantique de la base PubMed et contient donc surtout des articles dans le domaine biomédical. Ses fonctionnalités laissent supposer qu’elle serait plus utile pour la recherche biomédicale (lien vers des sites marchands d’anticorps par exemple), mais son utilisation aisée la rend accessible à tous dans le domaine médical, chimique, biologique, biochimique, biotechnologique et, dans une certaine proportion, environnemental.

Toutes les clefs pour maitriser la veille technologique


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !