#

Reformage : définition et propriétés

Relatif au gaz naturel ou au naphta, réaction chimique sous vapeur d'eau qui consiste à produire du dihydrogène utilisé dans la synthèse de l’ammoniac.

Reformage dans l'actualité

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


Reformage dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 févr. 2012
  • |
  • Réf : J5480

Production des gaz de synthèse par vaporeformage

Les gaz de synthèse s’appliquent à des mélanges gazeux susceptibles de se combiner pour réaliser la synthèse de composés organiques ou celle de l'ammoniac. Constitués des quatre éléments les plus répandus dans la nature (le carbone, l'oxygène, l'hydrogène et l'azote), ils sont essentiellement issus des hydrocarbures (gaz naturel ou plus rarement coupes pétrolières). Les matières premières les plus légères font l'objet d'une conversion catalytique, utilisant la vapeur d'eau comme oxydant, appelée vaporeformage. Les différentes opérations de production et de traitement entourant ce procédé englobent des étapes de purification et une étape de conversion du monoxyde de carbone dans le cas de l’hydrogène.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 déc. 2001
  • |
  • Réf : J5915
  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 juin 2014
  • |
  • Réf : J6369

Production d'hydrogène par reformage du bioéthanol

L'éthanol est produit en quasi-totalité par fermentation alcoolique de diverses sources végétales. Le vaporeformage du bioéthanol est une solution alternative pour la production de l'hydrogène. Le dioxyde de carbone, coproduit dans la réaction est, au moins en partie, recyclé dans les plantes par photosynthèse. Le procédé est catalytique et doit s'opérer à haute température (500-800 °C) en raison de l'endothermicité de la réaction. Cet article fait le point sur les développements récents en termes de procédé et de catalyseurs. Le cas du vaporeformage d'éthanol pur est examiné avant d'exposer les applications sur bioéthanol brut dont les impuretés ont un effet fortement désactivant. L'analyse du cycle de vie est également effectuée.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 09 nov. 2012
  • |
  • Réf : 1048

Créer un portail de veille avec Netvibes

Si votre corpus de sources en ligne est aujourd’hui si riche que le temps que vous consacrez à votre veille quotidienne est devenu trop important, il apparaît désormais opportun que vous vous dotiez d’un outil qui facilitera votre tâche.

Alors que certains outils de veille s’avèrent parfois très coûteux et nécessitent en outre des compétences techniques, d’autres en revanche permettent d’optimiser une veille rapidement et sans grande difficulté. C’est le cas de Netvibes.

Lancé en 2005 par Tariq Krim et Florent Frémont, ce portail web personnalisable, pionnier de l’ère du web 2.0, est depuis début 2012 dans le giron du groupe Dassault Systèmes. Son principe : offrir à ses utilisateurs la possibilité d’agréger divers contenus, notamment des flux RSS, sur un dashboard segmenté en onglets.

De par sa conception, Netvibes repose donc sur une méthode de veille « pull » ; en d’autres termes, le service ne vous enverra pas les informations. Pour les collecter, vous devrez nécessairement vous connecter à votre portail. Pour assurer une veille de qualité, vous devrez donc vous astreindre à une consultation régulière de votre dashboard.

Avant cela, il vous faudra passer par différentes étapes, dont l’identification des sources, leur organisation, le paramétrage et la personnalisation du portail.

Une fois opérationnel, ce dernier pourra également devenir, si vous le souhaitez, un véritable outil de communication. Nous allons bien sûr vous expliquer comment !

Toutes les clefs pour maitriser la veille technologique


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !