#

Réseaux sans fil

Réseaux sans fil dans l'actualité

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


Réseaux sans fil dans les livres blancs


Réseaux sans fil dans les conférences en ligne


Réseaux sans fil dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 nov. 2018
  • |
  • Réf : E1303

Rôle de l’Agence nationale des fréquences

Les fréquences radioélectriques appartiennent au domaine public de l'État. Celui-ci a confié à l'Agence Nationale des Fréquences (ANFR) des missions de planification, de gestion de l'implantation des émetteurs, de contrôle et, enfin, de délivrance de certaines autorisations et certificats radio. Les ministères ou autorités affectataires de fréquences sont ses partenaires de travail au quotidien. L'ANFR a également une forte présence dans les institutions internationales. L'objectif de cet article est de décrire le rôle et les missions remplis par l'ANFR.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 mai 2017
  • |
  • Réf : E3290

Antennes millimétriques et applications

Les communications sans fil et d’imagerie radar se déploient aujourd’hui en bande millimétrique [30-300 GHz] afin d’assurer de forts débits ou d’améliorer la résolution des radars. Dans cet article, il sera présenté les points clef de la conception d’antennes en millimétrique à savoir: le choix des matériaux diélectriques, l’efficacité, l’association avec des modules actifs. Ces notions sont décrites et des applications nécessitant des gains d’antennes élevés ou de la reconfigurabilité sont présentées afin de les illustrer.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 août 2018
  • |
  • Réf : H8050

Introduction à l’Internet des Objets

L’Internet des Objets (IoT) rend les objets qui nous entourent intelligents en leur offrant la faculté de communiquer entre eux ou avec le nuage (cloud). Cet article introduit les caractéristiques essentielles de l’IoT. L’architecture générale des applications intelligentes qu’il permet est présentée. Les différentes composantes sont détaillées : capteurs/actionneurs/afficheurs, organes de traitement de l’information, différents types de réseau, nuage, avec les spécificités de ces composants pour l’IoT compte tenu de la grande variété d’applications, du très simple au très complexe. Les caractéristiques des plateformes de développement et les contraintes de sécurité, tant techniques que juridiques, sont expliquées.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 21 mai 2014
  • |
  • Réf : 0805

Formaliser le réseau des parties prenantes avec une carte heuristique

L’adoption du management de projet au-delà des domaines classiques du pétrole, de la construction (bâtiment, nucléaire, etc.), de la défense ou de l’aéronautique, a fait que chacun devient chef de projet avec l’obligation d’équilibrer des exigences concurrentes ou contradictoires, de convaincre un réseau d’acteurs et de décideurs changeants, de mobiliser vers le changement positif espéré (cf« Utiliser des cartes heuristiques en management de projet »).

Par ailleurs, le « management des parties prenantes » est mis en exergue par la récente norme ISO 21500:2012. Le Project Management Institute a aussitôt emboîté le pas (cf. 5e édition du PMBoK®). Bien que nous préférions le terme « d’acteurs » qui prend davantage en compte la capacité décisionnaire de l’individu ou du groupe (cf. glossaire), nous adopterons ici le même vocable.

La carte heuristique rend accessible au plus grand nombre les fonctionnalités d’outils historiquement assez onéreux qui permettent d’identifier les parties prenantes et d’en gérer l’implication.

Cette fiche pratique donne des repères pour construire le réseau des acteurs d’un projet, en particulier lors de son montage, avec la carte heuristique. En partant d’un exemple, elle montre toute l’importance de l’identification des liens et des corrélations entre acteurs pour la maîtrise de la communication et le « marketing » du projet.

Gestion et pilotage du projet : les fiches pour évaluer, planifier, communiquer, capitaliser

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 29 oct. 2012
  • |
  • Réf : 1023

Instaurer le knowledge management à l’heure des réseaux sociaux d’entreprise

La présence des réseaux sociaux dans nos environnements personnels et professionnels soulève de nombreuses questions et donne lieu à des initiatives où l’avantage concurrentiel est observé.

Au-delà de la curiosité et des craintes, quels changements cette réalité à la fois technologique et relationnelle induit-elle dans nos organisations professionnelles, en particulier vis-à-vis des processus de management des connaissances ? Quels en sont les enjeux immédiats et de demain ? Comment procéder pour une intégration raisonnée et pragmatique de ces technologies, de ces nouveaux modes d’échanges et de partage d’information et de connaissances ?

Nous vous proposons une approche permettant d’interroger les bénéfices et les risques des réseaux sociaux d’entreprise (RSE), d’en évaluer l’impact à partir de scénarios définis dans votre environnement :

  • contribution à la création de valeur (relations, connaissances, produits, services) ;
  • contribution à la dynamique et l’évolution des approches classiques et fondamentales du KM ;
  • valorisation et explicitation des savoirs actuels à des fins d’efficacité individuelle et collective, d’image et de créativité.

Toutes les clefs pour maitriser la veille technologique

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 13 nov. 2012
  • |
  • Réf : 1062

Tirer profit des réseaux sociaux pour les scientifiques sur Internet

Vous voulez savoir si les réseaux sociaux qu’utilisent les chercheurs peuvent être utilement intégrés au périmètre de votre veille ? Pour cela, il vous faut identifier leurs apports et leurs limites pour la recherche scientifique.

La notion d’échange et de sociabilité scientifique a souvent été une dimension importante de la recherche, depuis les anciennes communautés savantes jusqu’aux réseaux socionumériques actuels.

La présente fiche permettra de déterminer comment les réseaux sociaux pour les scientifiques peuvent être valorisés dans une démarche de veille, en répondant à plusieurs questions :

  • Quelle est l’implication des acteurs de la recherche ?
  • Quel est le paysage des réseaux sociaux en émergence ?
  • Quels usages les chercheurs font-ils des réseaux sociaux ?
  • Quels contenus les réseaux sociaux véhiculent-ils ?

Toutes les clefs pour maitriser la veille technologique


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !